Mohamed Charfi défend le principe des 4 %    Aït Ali promet un nouveau cadre juridique    Les explications du ministre Attar    Ce que propose l'UGTA    258 nouveaux caset 3 décès en 24 heures    Le refus de repentance de la France envers l'Algérie est "inquiétant"    Real : Le titre, Benzema y croit à mort    Chelsea : Tuchel attendu mardi à Londres    Production de plus de 21 millions m3 d'eau potable en 2020    Une caravane de solidarité au profit des familles démunies    Polémique FAF-FTF    Le blocage persiste à l'ENIEM de Oued Aïssi (Tizi Ouzou) : Des centaines de travailleurs investissent la RN12    De nouvelles opérations armées contre l'occupant marocain    La Palestine veut une conférence internationale pour la paix    Le président demande le recours à la force contre la menace terroriste    Cheikh Sabah Khaled Al-Sabah de nouveau désigné pour former un gouvernement    Elle s'est vu refuser la nationalité car "elle travaille trop"    Nouvelle vague de gros procès en février    «Certains secteurs continuent à faire fi des consignes du Président»    3 ans ferme requis contre Walid Kechida en appel    L'EN U17 qualifiée    Pas de miracle pour les Algériens !    Hamza Ayad de retour    Youcef Atal marque et se blesse    Dalila Touat comparaît en appel le 3 mars    Un juge face à ses pairs    Covid-19 à Tizi Ouzou : 84 points de vaccination mobilisés    Œuvres universitaires : Benziane annonce une «profonde» réforme    Agressions du personnel médical dans les hôpitaux : 424 affaires enregistrées en six mois à l'est    Grogne à la formation professionnelle    "La féminisation de migration n'est pas récente"    Le nouveau directeur de l'éducation installé    Abdelmadjid Chikhi : «Je ne peux rien dire»    Le film "ADN" de Maïwenn projeté à l'IFA    «Trumpistes» : expressions de la révolte d'une jeunesse mondialisée    «Rien n'arrête le PapJazz» !    La science-fiction aime les villes monstrueuses    Les menaces de la FIFA : Un ballon de baudruche    La justice se déjuge    Augustin était-il vraiment un Saint ?    Pour 220.000 entreprises de l'ANSEJ: Dettes rééchelonnées et pénalités effacées    Indiscipline ou inconscience?    MUTATIONS ET PERMUTATIONS    Establishment, mainstream et la prééminence des institutions occidentales    AADL Misserghine: Des ascenseurs en panne dans des immeubles «neufs»    Tribune - Un rapport, une méthode    L'Algérie demande de faire toute la lumière sur ce drame    Acquisition de la nationalité algérienne : la longue course d'obstacles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Aéroport de Tripoli, ce matin 104 morts dans le crash d'un Airbus A330 libyen qui a explosé à l'att
Publié dans Info Soir le 12 - 05 - 2010

Un garçon néerlandais de huit ans est le seul survivant du crash d'un avion, un Airbus A330 en provenance de Johannesburg, qui s'est écrasé ce mercredi à l'aéroport de Tripoli, faisant plus d'une centaine de morts. Le crash de l'appareil de la compagnie aérienne libyenne Al Afriqiyah a eu lieu à
06h 00 (04h 00 GMT) lors de l'atterrissage de l'avion. La compagnie libyenne d'Al Afriqiyah a annoncé sur son site internet que 104 personnes se trouvaient à bord, soit 93 passagers et 11 membres d'équipage. L'appareil a explosé à l'atterrissage et s'est totalement désintégré. La représentation sud-africaine d'Al Afriqiyah a ajouté que l'avion s'était écrasé «à un mètre de la piste» d'atterrissage. La sécurité a été renforcée autour de l'aéroport et des ambulances et véhicules de la protection civile circulaient sur la route menant à la capitale libyenne, à une vingtaine de kilomètres de là. L'accès aux lieux du crash a été totalement interdit et aucun panache de fumée n'était visible des abords de l'aéroport. Les conditions météorologiques étaient bonnes ce mercredi matin à Tripoli avec un ciel légèrement nuageux. Le ministre libyen des Transports, Mohamed Zidane, a écarté l'hypothèse terroriste dans l'accident. «Nous écartons de manière définitive l'hypothèse que le crash soit le résultat d'un acte terroriste.» Le dernier accident d'avion mortel en Libye remonte au 13 janvier 2000, lorsqu'un avion s'était écrasé près de Marsa el-Brega, faisant 22 morts. L'accident de ce mercredi constitue l'accident le plus meurtrier depuis le 22 décembre 1992. Un Boeing 727 de la Libyan Arab Airlines s'était alors écrasé près de l'aéroport de Tripoli, faisant 157 tués.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.