Ce qui s'est réellement passé devant l'APC    Ouyahia appelle à la mobilisation pour la réélection du Président Bouteflika    Sonelgaz parvient à réduire sa dette à 60 milliards de dinars    Partenariat dans les domaines des ports secs et des produits «halal»    L'ouverture à l'extérieur de l'université algérienne est inéluctable    François Regis-Legrier : «La bataille d'Hajin était une défaite stratégique»    11e Festival national des arts et de la créativité    Le taux de raccordement en eau potable a atteint 99,37 %    Sept personnes sauvées in extremis d'une mort certaine    Célébration du centenaire du défunt Farid Ali    Prochaine création d'un orchestre amazigh    Salon national de la photographie à Aïn Témouchent    Deux suspects arrêtés    L'armée renouvelle son soutien au président maduro    Sommet tripartite sur la Syrie : "Nous nous rapprochons de plus en plus du règlement du conflit"    Ligue des champions d'Afrique : Le CSC depuis hier en Egypte    Coupe d'Algérie (1/4 de finale aller) : L'USM Annaba et le NA Hussein-Dey prennent option    Afrique/Europe : Feghouli et Bennacer retenus dans le onze type africain de la semaine    Amara Benyounes victime d'une "fake news"    Réunion des partis de l'opposition    Journée technique sur la modernisation des banques : Les financements bancaires devraient s'orienter davantage vers les PME    Bedoui depuis Djelfa : "L'avenir de l'Algérie n'est pas tributaire d'un rendez-vous électoral"    À Bechar : La problématique d'eau potable en voie de résolution    En un an, la facture a presque doublé    Karl Lagerfeld tire sa révérence Virginie Viard succède au "Kaiser" chez Chanel    Sommet de l'opposition pour une candidature unique.. Des tractations laborieuses    Rencontre Benghabrit-syndicats.. Une voie «sans issue»    Hockey sur gazon.. Nécessité d'accompagner les formateurs de demain    Trafic de stupéfiants.. Plusieurs individus sous les verrous    Dernière roue de la charrette…    Il dit pouvoir diriger des missiles en direction de l'Amérique.. Poutine met en garde Washington    LOGEMENT SOCIAL : 2 millions de bénéficiaires ne paient pas leurs redevances    Braquage de Boumerdès : 4 convoyeurs de fonds arrêtés    PRESIDENTIELLE 2019 : Ouyahia exhorte ses partisans à voter Bouteflika    Le sénateur démocrate Bernie Sanders annonce sa candidature pour 2020    Le Gambien Bakary Gassama au sifflet    Les présidents de l'ASAM et l'O Médéa suspendus    Aux actionnaires de valider le passage sous Hyproc    Varsovie attend des excuses d'Israël    Rachid Mokhtari publie La Guerre d'Algérie dans le roman français    L'Orchestre symphonique de la ville d'Oran donne son premier concert    L'éclipse    Trois médailles, dont une en or, pour l'Algérie    Les acquis enregistrés grâce à l'unité et la détermination du peuple sahraoui    La Ligue arabe condamne les prélèvements par l'occupant israélien sur les revenus d'impôts palestiniens    Une cache contenant des armes et des munitions découverte à Tamanrasset    Formation professionnelle : Réception de 40 nouveaux établissements pour la rentrée de février    Projection de "Maintenant, ils peuvent venir"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Musique / Djmawi Africa sort un DVD
L'âme africaine chantée
Publié dans Info Soir le 13 - 04 - 2011

Evénement n C'est la sortie prochaine d'un DVD Mama Tour ; celui-ci retrace le parcours des Djmawi Africa avec des images et des chansons inédites.
Conçu comme un album de famille, le coffret raconte en images et en musique trois années de tournées et fait la part belle aux rencontres marquantes : au Burkina, avec deux duos avec les Français de Yapa, à Paris dans le cadre du projet Aux portes de l'Europe, où le groupe a travaillé en résidence avec des artistes slovènes, serbes et français.
Ainsi, ce coffret clôture l'aventure Mama avant de partir sur un nouveau projet.
En effet, le groupe, devenu célèbre en seulement quelques années, est, à présent, une référence musicale incontestable, incontournable. Riche de plus de 200 représentations, de New Delhi à Montréal, en passant par Paris, Burkina Faso, Mali, Soudan, Egypte…, le groupe, qui se présente comme une représentation de la jeunesse algérienne puisqu'il en est l'expression, la voix, le reflet, est devenu un vrai phénomène musical.
Son originalité, c'est la musique qu'il joue, le gnawi, et à travers laquelle, c'est toute l'âme africaine qui est exprimée, chantée.
Djmawi Africa, qui a vendu plus de 15 000 disques de leur premier album Mama, venant en seconde position du catalogue de Belda Diffusion, le label de musiques actuelles d'Alger, juste derrière les pionniers de Gnawa Diffusion, aujourd'hui dissous, se distingue par sa musique, fluide et entraînante. A la base, il y a le gnawi, un son traditionnel, sensiblement mêlé à d'autres influences concoctées, çà et là, au cours de leurs rencontres, voyages et diverses expériences musicales, à l'exemple du chaâbi, du jazz et d'autres sonorités qui ne cessent de nourrir l'imaginaire du groupe et, du coup, alimenter sa musique, continuellement renouvelée.
La musique des Djmawi Africa se compose de plusieurs instruments : un djembé, une kora ou un ngoni du Burkina Faso, une percussion indienne ou un cajon andalou qui viennent s'ajouter à leurs instruments de prédilection : la guitare, le 'oud, la batterie, les guitares et le gumbri, la basse gnawa. Notons que Djmawi Africa possède une communauté de fans soudée et réactive, qui suit les allées et venues du groupe, ses choix et ses dates de concerts. Leur page Facebook recense 12 000 fans. C'est à la faveur d'un concert estudiantin en 2004 que le groupe se forme. Ce jour-là, Jamil, qui ne quitte jamais sa guitare, est invité à se produire sur scène. Il s'entoure de Fethi au violon et de Zouhir à la derbouka. Abdou à la guitare électrique et au goumbri, Mehdi aux percussions ainsi que Karim à la basse les rejoignent spontanément. Quelques semaines plus tard et toujours sous le coup de l'euphorie de cette rencontre musicale improvisée, ils se renforcent en intégrant Lamine aux percussions, Moh à la batterie et M'hamed à la clarinette et au saxophone : les Djmawi Africa sont nés.Composé de 9 membres, chacun ayant été bercé par des styles musicaux différents (chaabi, andalou, rock, métal, reggae, gnawi, musique classique), les Djmawi Africa fusionnent naturellement les genres et les influences pour partager ces richesses issues du métissage.
Jusqu'à ce jour, le groupe, habité au plus profond par l'âme africaine que l'on perçoit à travers son accent, son chant et son substrat musical, se distingue par le dynamisme et la fraîcheur de la jeunesse de ses membres, pleins d'entrain et de créativité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.