Haut Conseil de Sécurité : Rachad et MAK classés «organisations terroristes»    Coronavirus: 208 nouveaux cas, 133 guérisons et 7 décès    EdF: Benzema, Di Meco comprend Deschamps    Paix en Libye: Boukadoum appelle le CPS de l'UA à unir ses efforts avec l'ONU    Médiateur de la République: fin de fonction de Karim Younes, nomination de Brahim Merad    JSMB - RCA, duel entre le leader et son dauphin    MCO-WAT en vedette    "Nous ne sommes pas encore qualifiés"    Des directives pour parer à l'urgence    Le cafouillage    Algérie-Egypte: pour une coopération dans le domaine des micro-entreprises    Sous le sceau de la pandémie    La normalisation avec l'Etat d'Israël cautionne les crimes de l'occupant sioniste    L'AC Milan freinée dans sa course à la LDC    Dimanche de penalties et d'accusations    Education: La révision des statuts des travailleurs débattue    «La prévention reste le meilleur moyen», selon le Pr Yacine Kitouni    Campagne de contrôle des motocyclistes    C'est parti pour les épreuves d'éducation physique et de sport (EPS)    Sous le thème «Musée et Mémoire. Les objets racontent votre histoire»    Pierre Augier, Mouloud Mammeri, Frantz Fanon, Germaine Tillon et beaucoup d'autres    Les candidatures ouvertes jusqu'au 15 août    Une autre nuit d'horreur à Ghaza    Un fonds spécial pour l'argent détourné    "Des labos d'analyses seront installés dans les aéroports"    Un vrai casse-tête    Découverte de la galère portugaise    Qui part, qui reste ?    L'EXAMEN DU DOSSIER DE LOUNÈS HAMZI DE NOUVEAU REPORTE    38 hirakistes condamnés de 6 à 18 mois de prison ferme    "Faire obstacle aux discours haineux"    Clôture de la 4e session de printemps de l'AP-OTAN avec la participation du CN    Les pays normalisateurs devraient avoir honte de leur position face aux crimes de l'occupant sioniste    Le parti de "Sawt Echaâb" plaide pour une solidarité mondiale avec la Palestine    Inauguration de l'exposition "expressions artistiques de terre et de feu"    Le dénuement du portemonnaie    Hydrocarbures: Sonatrach signe avec le norvégien Equinor    Une solution pour Ghaza !    Samir Hadjaoui est décédé    Une loi «spécifique et exhaustive»    La communication fait défaut    Les indépendants chez Charfi    Les mercenaires de la politique    Début des vaccinations à grande échelle en Afrique du Sud    Cinq terroristes présumés tués près de la frontière algérienne    De quoi sera fait l'après-Covid?    Frida à l'affiche    Boudjima renoue avec le Salon du livre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Chanson et musique chaouies
Un patrimoine authentique
Publié dans Info Soir le 23 - 11 - 2011


Les soirées du Festival local de la chanson et de la musique chaouies, qui bat son plein depuis jeudi à Khenchela, continuent d'enregistrer une affluence importante du public, notamment des familles. Les soirées ont alterné chansons modernes et folkloriques, interprétées par une pléiade d'artistes parmi lesquels Djamel Izeli, Hamid Belbeche, Hammoudi Djeghlal et Moncef Herrath, aux côtés de la troupe des Touareg. Des troupes des régions de Tizi Ouzou, de Ghardaïa, de Tamanrasset, de Chlef et de Tlemcen, qui participent en «hors compétition» à ce festival, donnent d'autres «couleurs» à cette manifestation culturelle, à la grande joie du public. Lors d'une déclaration à l'APS en marge du festival, l'artiste Tayeb Merrir a estimé, hier, que la chanson folklorique chaouie est un «patrimoine authentique chevillé à notre identité» et que l'on se doit de respecter en veillant à ne pas le dénaturer par l'introduction d'instruments de musique modernes. En effet, la chanson folklorique est indissociable de la gasba (flûte) et du bendir, des instruments traditionnels sans lesquels cette musique perdrait son âme, considère cet artiste qui se dit «très ému» par l'hommage qui lui a été rendu dans le cadre de ce festival. Tayeb Merrir, qui a enregistré plusieurs albums, assure que c'est le plus grand des chantres de la chanson chaouie, Aïssa El Djermouni, qui l'avait encouragé à chanter et à reprendre ses chansons lors des fêtes. Ses chansons (celles de Tayeb Merrir) Nouna (prénom de femme chaouie), Trig Lekhroub (la route d'El Khroub) et Hobbi Lawel (mon premier amour) sont les plus connues et sont encore, à ce jour, reprises par de jeunes chanteurs.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.