Politique: Mouwatana dénonce une tentative de report de la présidentielle    Rachat des entreprises publiques: Le FCE revient à la charge    Le jus en poudre «Amila» retiré du marché et l'activité de l'entreprise gelée    Tlemcen: «La mondialisation en furie» à la librairie Alili    NA Hussein Dey: Le Nasria voyage bien en Afrique    FAF - Coupe d'Algérie - 32èmes de finale: Sous l'égide des nouveautés    JSVB Sougueur: Le président interpelle la Ligue de Saïda    La symbolique plus forte que le syndicat    Tizi-Ouzou: Trois femmes membres d'un réseau de faux-monnayeurs arrêtées    Biskra: Collision entre deux camions et un bus, un mort et deux blessés    Et si les imams...    L'usine fermée, les produits retirés du marché    23ème Journée de l'énergie : Consécration à la résilience de Sonatrach et les défis du futur    Afin de garantir la poursuite du programme du président Bouteflika : L'alliance présidentielle ouverte aux propositions    Information arabe : Kaouane prendra part lundi à Ryad à une rencontre    Messahel réaffirme l'engagement de l'Algérie en faveur de l'Afrique    L'UA appelle à la retenue face à l'impasse politique    Emmanuel Macron renonce    Donald Trump menacé d'impeachment    Entre report, prolongement du mandat, révision de la Constitution… : Présidentielle 2019 des scénarios, un consensus !    L'opposition invisible    Le CNDH élude la presse électronique    Le NA Hussein-Dey arrache un précieux nul à Lusaka    L'USM Bel-Abbès hypothèque ses chances de qualification    L'AS Protection Civile d'Alger (dames) et Sétif (hommes) sacrées à Biskra    Hattab tire de nouveau sur les présidentsde clubs    Ryad Boudebouz : "Je suis bien au Bétis Séville, je veux rejouer"    Signature d'un contrat de sponsoring entre l'Eniem et la JSK    Le wali annonce la création d'un guichet unique    Bedoui : «Le citoyen doit être au cœur des priorités»    «Toutes nos dettes sont payées depuis quatre ans»    Ressources halieutiques : Les prix du poisson toujours en hausse    Pour répondre aux besoins de l'environnement socioéconomique : Nécessite de renforcer la relation université-entreprise    La CNAS s'explique    Une stèle d'un martyr de la Révolution profanée    Dix ans après sa disparition, un concert en hommage à Maâllem Benaïssa    france : Aprés les gilets jaunes Les policiers en colère    Entre Washington et Pékin: Des négociations commerciales à petits pas    FACE A L'EMIGRATION CLANDESTINE : Les partis de l'alliance plaident pour "une stratégie globale"    Je suis présidentielle 2019 !    Plusieurs dégâts occasionnés par les dernières pluies    Traitement aux lentilles et pommes de terre    Mots d'hiver    Ouverture aujourd'hui du 3e salon national de la photo    Une algérienne au «pays des djinns et des anges»    Chantage aux sentiments    L'option des sanctions financières écartée    Le torchon brule entre Yasmina Khadra et Mihoubi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tissemsilt / Citadelle de Taza
Un site témoin
Publié dans Info Soir le 29 - 02 - 2012

Importance - Cet endroit a toujours suscité la curiosité des chercheurs spécialisés en histoire et en archéologie.
La citadelle de Taza, à 80 km de la ville de Tissemsilt, représente un site d'une grande valeur historique et un témoin des différentes étapes de la résistance de l'Emir Abdelkader. Ce bastion, situé sur les hauteurs de l'actuelle commune de Bordj Emir Abdelkader, a été édifié en 1838 par le calife de Miliana, Mohamed Benallal, sur ordre de l'Emir, au regard de l'importance stratégique de ce site, entouré de plusieurs collines et proche du Titteri (Médéa). Chelgoum Mohamed, président de l'association Taza du patrimoine archéologique de la commune de Bordj Emir Abdelkader a rappelé que ce site a été le théâtre d'un événement important, le 3 juillet 1839, à savoir la tenue du Conseil de la choura de la résistance.
Ce conseil a abouti à la proclamation du djihad contre la colonisation française et le rejet du Traité de la Tafna (1837). Ce lieu historique a suscité l'intérêt des spécialistes et des chercheurs à l'occasion de deux missions qui l'ont ciblé. La première a été effectuée en 1974 par une équipe scientifique pour identifier certains murs du bastion de l'Emir Abdelkader.
Cette équipe a découvert auprès d'un des habitants de la région, une chaîne en cuivre, décorée avec des éléments de plantes et sur son côté le portrait d'un homme qui serait celui de l'Emir. La seconde mission a été menée sur le terrain, en 2011, par le Dr Azzedine Bouyahiaoui, professeur de recherche en archéologie islamique à l'Institut d'archéologie de l'université d'Alger. Les fouilles effectuées sur place ont abouti à des résultats jugés «importants», comme la connaissance des structures architecturales du bastion et la découverte de certains objets mobiliers, des ustensiles en poterie et en porcelaine ainsi que des pièces de monnaie ancienne, représentant un symbole de l'Etat algérien datant de l'époque de l'Emir, ainsi qu'un fusil.
Les découvertes faites par le Dr Bouyahiaoui et son équipe ont confirmé que la citadelle de Taza a été un bâtiment militaire disposant de nombreuses installations, des ateliers pour la fabrication d'armes, une tannerie, des entrepôts, des minoteries, une prison, des étables et une boulangerie. Compte tenu de son importance historique, le site a été classé en 2010 monument national.
Cette démarche, estiment les spécialistes, contribuera à la promotion et au développement du tourisme culturel dans la région à travers l'élaboration d'un plan de protection du site de Taza. Ce plan prévoit la réalisation de sentiers et d'espaces pour les visiteurs, des panneaux d'orientation et des postes de surveillance, a-t-on indiqué à la direction de la culture de la wilaya. Par ailleurs, pour mettre en exergue la vie, l'œuvre et les exploits de l'Emir Abdelkader contre l'occupant français, la direction locale de la culture organise, chaque année depuis 1999, «Les assises de Taza».
Ces rencontres, mises sur pied avec l'association éponyme, permettent de réunir des personnalités nationales, des historiens, chercheurs et autres universitaires pour évoquer une problématique différente liée à l'histoire de cette citadelle et son importance.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.