Brèves    On vous le dit    Coupe d'Algérie : CSC–MCO, nouvelle programmation    Coupe arabe des clubs. Al-Merreikh – MCA : Mission difficile pour le Doyen à Omdurman    LFP – sanctions : Huis clos pour le MOB, un an pour Harkabi    Chambre de commerce : Une délégation américaine en visite à Oran    La sûreté de wilaya dresse son bilan : 12 réseaux de passeurs démantelés en 2018    Brèves    Papa au royaume d'Œdipe    Patrimoine : Pour une Casbah bâtie par ses habitants    Association Sirius : Grand concours Cirta science 11    Un show diplomatique raté    L'Intersyndicale renoue avec la protesta: Grève les 26 et 27 février à l‘Education    El-Tarf: Deux morts dans des accidents de la route    Coupe d'Algérie: La double confrontation CRB - NAHD au 5-Juillet    Bilan financier 2018: Ooredoo Algérie compte 13,8 millions d'abonnés    Le ministre du Travail l'affirme: Plus d'un demi million de nouveaux chômeurs diplômés chaque année    Tlemcen - Kamel Daoud : «Il faut encourager la lecture»    Sept médailles dont 3 en or pour l'Algérie    Forfait de trois équipes    Des victoires qui font du bien et des défaites qui font mal    59ème anniversaire des essais nucléaires français en Algérie    Le comité central tranchera prochainement la participation du parti ou non à la présidentielle    Le réseau internet exposé aux attaques de l'exterieur du pays    Des avions français bombardent des civils à l'extrême Est    Trois éléments de soutien aux terroristes arrêtés à Oran et des armes saisies à Skikda    Deux terroristes se font exploser à Sidi Bouzid    Plus de 100 000 bébés meurent annuellement en raison des guerres    Une délégation d'hommes d'affaires américains visite les unités du groupe Condor    Réalisation de plus de 190 km de câble fibre optique en 2018    «Les Yeux de Mansour» de Ryad Girod    Générale de Saha l'artiste    Manselkouch.. Manselkouch en ouverture    La dette publique des USA bat un nouveau record: en quoi Trump est-il différent d'Obama?    Bourses : L'Europe a bon espoir d'une résolution du conflit Chine-US    Formation professionnelle à Alger: Plus de 17 500 nouvelles places pédagogiques pour la session de février 2019    Un policier décède à Constantine    Accord de pêche Maroc-UE : Le Tribunal européen ordonne à l'UE de respecter le droit international    Cameroun : L'opposant Maurice Kamto et ses partisans inculpés    Europa League : Chelsea et Naples gagnent à l'extérieur en 16e aller    "Les masques sont tombés" : Moscou répond au journaliste de la BBC sur "l'attaque" à Douma    Abdelkader Kara Bouhadba installé dans ses nouvelles fonctions    Sellal dévoile les grandes lignes    5ème Région militaire : Gaid Salah inspecte des unités et inaugure un dépôt régional de carburant    Pour une "meilleure" prise en charge médicale : Vers la révision de la loi relative au moudjahid et au chahid    Il répond aux critiques soulevées par la candidature de Bouteflika.. Sellal contre-attaque    Lutte antiterroriste.. Deux caches d'armes détruites    Constitution 1, 2, 3, et encore…    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Au coin de la cheminée
Icare (1re partie)
Publié dans Info Soir le 23 - 01 - 2013

Icare avait grandi parmi les inventions de son père Dédale, célèbre artisan de Crète. La plus fameuse de ses créations avait permis à la reine Pasiphaé de séduire un taureau, revêtant pour cela le faux costume d'une belle génisse. Mais cette curieuse union avait donné le jour à une bête monstrueuse, mi-homme, mi-taureau, que l'on nomma le Minotaure. Minos, roi de Crète, se sentit humilié par l'abominable fruit de la trahison de son épouse. Il en conçut une immense honte et voulut dissimuler l'horrible animal. Il fit appel à Dédale qui, après avoir aidé la reine, vola donc au secours du roi...
Celui-ci lui demanda de construire un labyrinthe afin d'y enfermer le Minotaure. Convaincu du talent de son illustre architecte, son indignation fut quelque peu apaisée. Après des jours d'intense labeur, Dédale déposa enfin ses plans et fit débuter les travaux. Le labyrinthe était l'une de ses plus ingénieuses mais aussi la plus inquiétante de ses inventions. Il consistait en une interminable suite de détours et de lacets qui rendaient impossible à quiconque y pénétrait d'en trouver l'issue...
Ainsi, le Minotaure y fut complètement pris au piège. Ses rugissements s'élevaient au-dessus des hautes murailles et son ombre terrifiante arpentait sans fin les méandres de son vaste enclos. Pour calmer ses accès déchirants de rage, Minos devait lui livrer de la chair humaine. Puisqu'il ne pouvait sacrifier ses citoyens, il ordonna aux Athéniens, qu'il avait vaincus lors d'une précédente expédition, de lui livrer sept jeunes hommes et autant de jeunes filles afin de les donner en pâture au Minotaure. Les jeunes gens qui avaient eu écho de cette effrayante bête, pénétrèrent apeurés dans le labyrinthe. C'est alors que Thésée, héros célébré et reconnu de tous, décida de mettre un terme au massacre et se rendit en Crète. Minos accueillit le jeune homme avec mépris et l'écouta distraitement, convaincu qu'il n'avait aucune chance de sortir vivant du labyrinthe. Mais Ariane, la ravissante fille du roi, apercevant le beau jeune homme en tomba amoureuse. Elle ne souhaitait pas voir son nouvel amant succomber sous les griffes du redoutable monstre et alla implorer Dédale afin qu'il lui vienne en aide. Celui-ci la convainquit de nouer au poignet de Thésée un long fil qui se déroulerait derrière ses pas, lui indiquant le chemin qu'il aurait à emprunter pour retrouver la sortie. (A suivre...)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.