La mobilisation populaire demeure intacte    "La corruption est une atteinte aux droits de l'Homme"    Le marché de voitures toujours fermé    L'AEP des communes de la daïra de Sidi Naâmane renforcée    Les employés de l'EPMC investissent la rue    Pénurie de véhicules    Une production record de tomate industrielle    «La Caisse pourrait revoir le seuil des remboursements actuels des soins médicaux»    L'ONU craint une escalade    Le Premier ministre tunisien délègue ses pouvoirs    Reprise des violences autour de Tripoli    Guenina et Meftahi de la partie face au WAT    Kadri : "Nous visons une victoire au Khroub"    L'ombre du passé    Un accord européen pour répartir les 356 migrants    Alger rit, Algérie pleure    Qui en est responsable ?    "La création doit s'inspirer de la question identitaire"    Deux grands rendez-vous à Aïn Témouchnent    Monarchie de juillet / 1re République (1830-1842)    L'acteur espagnol Javier Bardem appelle à protéger les océans    Compétitions africaines des clubs : Mission difficile pour les Canaris    MC Oran : Les Hamraoua à l'assaut de l'Aigle sétifien    Coupe arabe : La JSS contrainte de gagner face au CA Bizerte    Al Merreikh - JSK (aujourd'hui à 18h30) : Velud : «J'ai déjà battu Al Merreikh mais les matchs ne se ressemblent pas»    Oued R'hiou (Relizane) : Saisie d'armes à feu et d'un drone    Réhabilitation des hôtels publics à Tizi Ouzou : Trois structures livrées en novembre    «Book Exchange» au jardin botanique du Hamma, à Alger : Echangez vos livres contre d'autres    Dialogue: Sofiane Djilali pose ses conditions    5 morts et 32 blessés à Alger: Un concert vire au drame    Douanes: Plusieurs marchandises soumises à l'autorisation de circuler    Chlef: Installation du président et du procureur général de la Cour    Bouira: 19 têtes bovines et 30 moutons volés    Relizane, Naâma, Tlemcen: Des armes et plus de 280 kg de kif saisis    Tiaret: L'affichage des listes des logements sociaux reporté    Plus de 1 300 réfugiés rapatriés en l'espace de 24 heures    Martin Griffiths met en garde contre la fragmentation du pays    Découverte du cadavre d'un jeune homme à El Matmar    Medane n'est plus manager général de la sélection    Les manoeuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région    La maison traditionnelle Kabyle célébrée à Tazerouts    "Possibilité de ne pas recourir à l'importation du blé"    Hanni débute fort    Le Hirak, acte 27    Bensalah nomme de nouveaux ambassadeurs    La police veut démanteler le Mouvement islamique    Tayeb Louh en prison    CLASSEMENT MONDIAL DES ARMEES : L'ANP parmi les 30 puissances mondiales    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les aviculteurs : l'autre casse-tête
Publié dans Info Soir le 06 - 02 - 2013

Evidence - Le chauffage est primordial dans un élevage avicole. La productivité est directement liée au confort des volailles pendant leur croissance et particulièrement au démarrage d'une bande.
Autrement dit, en production de volaille de chair, le chauffage est actionné pendant 21 jours, le temps que les poussins se remplument. «C'est pour cette raison, principalement, que les aviculteurs se ruent sur les différents points de vente des bonbonnes à gaz (B13). Dans le souci évident de préserver leurs investissements, ces aviculteurs possèdent parfois quatre à cinq bouteilles vides qu'ils viennent échanger contre des bouteilles pleines. Quand la demande est supérieure à l'offre, cet état de fait cause d'énormes perturbations dans l'alimentation en gaz butane», a déploré Hocine Yousfi. «C'est pour cette raison et tant d'autres que nous avons toujours conseillé aux aviculteurs d'opter pour l'usage du gaz propane», a-t-il ajouté. Le propane, techniquement parlant, selon les explications fournies par le directeur du district GPL-Naftal Tizi Ouzou, est un produit dérivé du pétrole et du gaz naturel. C'est un gaz liquéfié dont les propriétés sont voisines de celles du gaz butane. Le propane est aussi une source d'énergie souple et sa combustion est propre. Il est stocké et transporté à l'état liquide et utilisé à l'état gazeux et offre un pouvoir énergétique nettement supérieur aux autres énergies. Le propane est peu toxique et sa combustion n'engendre qu'une faible émission du CO2 et aucune émission de poussière, de soufre ou d'oxyde d'azote dans la mesure où l'installation est entretenue régulièrement. «La chaleur apportée par le gaz propane est douce, uniforme et modulable. Elle s'adapte à la fragilité des poussins tout au long de leur croissance. Le propane répond parfaitement aux conditions de chauffage des bâtiments d'élevage des volailles grâce à ses quatre points forts.» Il s'agit, entre autres, aux dires de Hocine Yousfi, d'un fonctionnement simple avec un réglage souple, d'une chaleur saine, d'une hygrométrie respectée ainsi qu'une énergie économique et écologique sans fumée toxique. Enfin, l'entretien des équipements (fonctionnant au propane) est peu coûteux avec des brûleurs qui ne s'encrassent pas. Par ailleurs, le même responsable a assuré que la procédure d'installation du propane est toute simple. Il suffit, selon lui, d'adresser une demande écrite au district Naftal de la wilaya de résidence. «Une fois qu'un de nos ingénieurs sera passé, l'installation sera réalisée par des professionnels agréés par Naftal», a soutenu Hocine Yousfi qui a indiqué, en outre, que la livraison du propane est assurée par Naftal sur une simple demande ou appel téléphonique. Et pour des raisons de sécurité et de responsabilité, Naftal reste propriétaire des récipients GPL (citernes ou bouteilles) en effectuant des visites d'entretien périodique.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.