PSG : Neymar remis à temps pour le match face à l'OM    Foot - Classement Fifa : L'Algérie conserve sa 30e position, perd une place au niveau africain    Benzema devra encore patienter pour le jugement    Loi criminalisant la spéculation: les opérateurs appelés à déclarer leurs entrepôts avant le 30 novembre    Elections locales à Mostaganem : Des maires et des ex-députés exclus de la course aux candidatures    Météo : pluies sous forme d'averses orageuses dans plusieurs wilayas du pays à partir de ce vendredi    La prédiction de Ronaldinho pour Mbappé    Le procès Hamel reporté au 17 novembre    L'économie dans le brouillard    Les remises plafonnées à 50% à compter de 2022    L'impérative réforme du système de protection sociale    Vers un durcissement des contrôles    Large consensus sur les élections du 24 décembre    L'Espagne ouvre la porte aux migrants mineurs    Le Conseil de sécurité de l'ONU débarque chez le colonel Goïta    27 morts dans un attentat à Damas    Prix Nobel algérien ? Tu rêves, mon frère !    Djabelkhir dans l'attente d'un avis du Conseil constitutionnel    Un scrutin miné ?    Rejet de 77 dossiers de candidature    Le RND au bord de la crise    Environ 290 transactions enregistrées    Slimani absent à Prague    Amara appelle les clubs à se conformer aux exigences de la CAF    Le Chabab affûte ses armes    Des candidats exclus font appel    Les citoyens ne se vaccinent plus    Entre relâchement et réticences vaccinales des Algériens    2 morts et 7 blessés dans une collision entre un véhicule léger et un bus scolaire    Des maires français réclament "la reconnaissance du crime d'Etat"    Le numérique au placard ! Vive le placard !    Le cartable allégé pour demain ?    El Kerma: Plus de 1.500 nouveaux logements pour répondre à la forte demande    Tlemcen: 350 tonnes de pomme de terre déstockées    Mendicité, la loi existe, il faudrait juste l'appliquer !    Force humaine    L'écrivain Dib et le rapport à la nationalité française    Eric, tu fais honte à tes anciens camarades    Spéculation sur le livre scolaire    Double meurtre sur l'autoroute    35e anniversaire de la mort de Samora Machel    Ces «experts» Algériens    La guerre des spéculateurs    «Il faut se mobiliser pour accompagner ces efforts»    Les colons sionistes volent la récolte d'olive au sud de Naplouse    «Barrons la route aux ennemis de la paix»    Cette obsession qui nourrit les amalgames    Une opportunité pour l'émergence de jeunes talents    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Publication / Taleb Abderrahmane
Un martyr, un symbole
Publié dans Info Soir le 09 - 05 - 2013

Portrait - Taleb Abderrahmane, guillotiné le 24 avril 1958 est l'intitulé de l'ouvrage signé Mohamed Rebah.
Il s'agit d'un portrait écrit sur la base de témoignages directs et parfois inédits du chahid Taleb Abderrahmane, figure emblématique et symbole du militantisme pour l'indépendance de l'Algérie. Ce livre, paru aux éditions APIC, restitue la mémoire du jeune héros qui s'est sacrifié pour que l'Algérie s'affranchisse du joug colonial.
«On demande ma tête, encore et pour la troisième fois. Mais, Messieurs [en s'adressant à ceux qui l'ont condamné], je suis un mort en sursis et, croyez-moi, ma troisième condamnation à la peine capitale ne m'effraie point.
Pour ma patrie, pour mon idéal et pour mon peuple, périr n'est qu'un sublime sacrifice auquel je suis déjà résigné. Et en résistant en soldat digne de l'être, à l'exemple de mes frères déjà martyrisés, je saurai mourir. Et si vous avez à prononcer le verdict monstrueux qu'on réclame contre nous, soyez persuadés que la guillotine est pour nous ce que la croix représente dans vos églises...
L'Algérie sera libre encore et contre tout.»
Cela résume la logique de ce chimiste de la Bataille d'Alger qui a été guillotiné à l'âge de 28 ans le 24 avril 1958, à la prison de Serkadji, cela résume sa détermination et son engagement sans limite pour l'indépendance de l'Algérie.
Taleb Abderrahmane, symbole de cette jeunesse studieuse et travailleuse et qui a lutté pour l'indépendance de l'Algérie, était un jeune lettré qui, par amour pour sa patrie, œuvrait dans des laboratoires de fortune, à fabriquer, avec des moyens dérisoires, les explosifs qui seront déposés dans les endroits les plus fréquentés par la population européenne. Ce livre où l'on découvre en filigrane des connaissances fouillées sur l'histoire de La Casbah durant l'occupation française, cherche à raviver la mémoire de nos héros, ces héros qui se sont donnés corps et âme pour la Révolution de Novembre.
Il brise un peu le silence, selon l'expression de l'auteur, ancien militant de l'Organisation civile du Front de libération nationale (OC-FLN, 1956-1962) et ancien détenu politique des camps de concentration dans plusieurs régions du pays, sur cet homme, un patriote invétéré de la première heure, qui a joué un rôle important dans la Guerre de libération nationale. Ce livre, selon Mohamed Rebah, «nous restitue une des plus belles pages de notre histoire que nous pouvons offrir comme mémoire à nos enfants».
Ainsi, ce livre est destiné à présenter le chemin parcouru par Taleb Abderrahmane dont l'engagement est resté jusqu'à sa décapitation et ses convictions inébranlables.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.