Une nouvelle nécropole exhumée à Aqua Tibilitana    Les précisions d'un des ex-associés    Appel à la relance du projet de loi criminalisant la colonisation    Un parti marocain crique sévèrement le Makhzen    Le représentant spécial de la Cédéao déclaré persona non grata    Le départ de Stambouli presque consommé    Les joueurs en grève    La place du malade comme enjeu central    Erratum    Le photographe Karim Bouchetata décroche la 3e place au Festival arabe du film du patrimoine    "Faim blanche", le nouveau roman d'Amin Zaoui    L'auteur Youssef Bendekhis décroche le grand prix    Objectif : diversifier l'économie nationale    Vers le plafonnement des prix de l'hôtellerie    Le prince écolo et la biodégradabilité des corps !    Pression pour la Lazio, Coupe pour le Bayern    Les tribunaux administratifs trancheront vendredi    Le cri d'alarme de Benbouzid    Installation d'une commission technique chargée du dossier    Jongler entre l'envie de... et celle de...    Belaribi ordonne le transfert de la gestion des réservoirs d'eau à l'ADE et Seaal    Enième coup d'Etat militaire    Le sort de Julian Assange suspendu à la décision de la justice britannique    Une voix d'outre-tombe    La guerre oubliée d'Algérie : les débuts de la conquête et de la colonisation (1re partie)    Haydée Santamaría, une femme dans la révolution cubaine, aux côtés de Fidel Castro    «Les constantes et les variables dans les Constitutions algériennes», thème d'un ouvrage de Mohamed Saïd Boussadia    Simple formalité pour les Algériennes    Une question d'Etat de droit    LNFA - Ligue 2: Trente-deux postulants pour deux places    Un tracteur se renverse sur oued Serdias, le conducteur sauvé    Le président du CNESE dénonce: «De la surfacturation à la sous-facturation»    Tlemcen: Protéger l'agriculture des risques climatiques    La continuité des coups d'Etat    Mobilis, Djezzy et Ooredoo avertis    Un renvoi et ensuite ?    50000 Arbres plantés    Immenses dégâts matériels    Report, au 15 novembre, du procès de Mohamed Hattab    Le verdict rendu le 7 novembre    Mystères et certitudes du gouvernement    L'Arabie saoudite fait flamber le baril    4/4 Pour les Algériens    Le gazoduc, Sonelgaz et les migrants    «L'Algérie a toujours soutenu les causes justes»    Goudjil reçoit l'ambassadeur de l'Etat de Palestine en Algérie    "COMME UN MIROIR BRISE"    MERIEM    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Musique classique universelle
L'Orchestre national subjugue le public
Publié dans Info Soir le 20 - 03 - 2014

L'Orchestre symphonique national, dirigé par le maestro ukrainien Volodymyr Sheiko, a donné mercredi un concert au cours duquel le pianiste algérien Mourad Belhocine et les deux chanteurs d'opéra ukrainiens Kalinkina Tamara et Mykola Shuliak ont captivé le public par leurs brillantes prestations.
Le concert ouvert par «Le concerto numéro 1 pour piano et orchestre» de Ludwig Van beethoven , avec pour soliste le pianiste Mourad Belhocine, a d'emblée transporté le public de mélomanes et d'artistes qui emplissait le théâtre national Mahiedine-Bachtarzy.
Le jeu tout en subtilité et nuances de Belhocine, exprimant à merveille les 1er et 2e mouvements a littéralement explosé au cours du 3e mouvement, un Allegro Scherzando endiablé qui a déclenché des applaudissemnets nourris. La soprano Tamara Kalinkina, silhouette et robe de sirène, a à son tour émerveillé le public par son interprétation puissante d'extraits d'opéra notamment «Il trovatore» (Le trouvère) de Giuseppe Verdi et le très doux «Gianni Schcchi» Aria Di Lauretta de Giacomo Pucini.
Lorsque le ténor Mykola Shuliak l'a rejointe sur scène pour interpréter en duo «La Bohème» de Pucini, le public était au comble de la joie.
Des morceaux de Sergueï Prokofiev du ballet «Roméo et juliette»et de Modeste P.Moussorgski , «La grande porte de Kiev», brillamment interprétés ont donné la mesure de la symbiose qui s'est créée entre l'orchestre symphonique national et le Maestro Volodymyr Sheiko, «au bout d'une semaine de répétitions menées intensivement» selon les interprètes interrogés à la fin du spectacle. «L'orchestre algérien a fait le tour de son pays et a reçu les sommités internationales de la musique classique. Nous avons énormément appris à leur contact et atteint un niveau universel», a notamment déclaré à l'APS, le violoniste Bouazzara Abdelkader, directeur de l'Orchestre symphonique national. «Nous avons beaucoup travaillé individuellement et avec le Maestro ukrainien» a indiqué quant à lui le pianiste Mourad Belhocine. «Il y a un immense bonheur pour les musiciens à jouer sur scène», a ajouté le fils du regretté Abderahmane Belhocine, grand maître de musique andalouse. L'Orchestre symphonique national et les artistes ukrainiens sont attendus jeudi à Relizane.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.