Election présidentielle: Sahli et Belaïd se retirent    Pour solde de tout compte !    Le RCD demande à la justice de convoquer Abdelaziz Bouteflika    Tiaret: Des travailleurs sans salaire depuis 30 mois    Tlemcen: Un cinquième groupe de soutien à Daech démantelé    France : chasse à l'homme après une attaque au colis piégé    Aïn El Turck pas encore prête pour l'accueil du rush des vacanciers: Les prémices d'un énième échec de la saison estivale    DE LA LITTERATURE ET DE LA BAIONNETTE    Cette jeunesse algérienne qu'on entend rugir sur Facebook    Des musulmans étrangers conviés à un iftar collectif    Médecine : Un avion hôpital pour former des ophtalmologues tout autour du monde    Le Hirak libère les énergies    Moscou prône le dialogue    Le président Trump effectue une visite au Japon    Les indépendantistes prennent la tête du Congrès    Qui accompagnera l'OM et le DRBT?    Des adoptions dans un climat délétère    Asselah offre le maintien à son équipe    Que faire?    La liste s'allonge    L'activité en baisse de 85%    Lâche agression d'une fonctionnaire    La Caravane verte contre les feux de forêts    Il fallait y penser    Sonatrach peut-elle s'en passer?    L'Intérieur dessaisi de l'organisation    Tahar Djaout était assassiné    2019: l'Année de l'Algérie à Cannes    Abdelkrim Tazaroute lui consacre une biographie Vibrant hommage à Brahim Izri    La Protection civile mobilise39.000 agents    Les premiers responsableslimogés    Des journalistes dénoncent    La contestation annonce une grève générale de deux jours    Plus de 4.750 logements attribués    Où est la promesse du gouvernement    Programme de classification et de restauration    Chelsea : Lampard pour remplacer Sarri ?    La revanche posthume de Ferhat Abbas    Le quota global plafonné à 2 milliards de dollars    Oman tente de "calmer les tensions"    Après l'automobile, l'Exécutif tranche dans l'alimentaire    Une compétition internationale par club    Kebir : "Il faut sortir le grand jeu face au CSC"    Man City évoque la rumeur qui envoie Guardiola à la Juventus    Violence dans les stades: La FAF sur la même longueur d'onde que le MJS    L'école des gourous    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Bensalah exprime l'inquiétude de l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tipasa : C'est la fête de la fraise
Publié dans Info Soir le 12 - 05 - 2016

Evènement n La fête de la fraise et des produits maraîchers de saison a été lancée hier à la Chambre d'agriculture de Tipasa.
La culture maraîchère est passée de 2 500 000 quintaux en 2000 à 4 029 480 quintaux en 2015 répartis sur une superficie totale de 14 019 ha dont 1 342 ha sous serres chez 6 640 producteurs. Selon le directeur des services agricoles, Rabah Sidhom, la filière a connu un taux d'évolution de 62%. Soit une valeur de production de 28 milliards de dinars représentant un taux de 40,5% de la valeur de la production agricole selon le même responsable. La filière génère 32 000 emplois. Soit 70% du total de l'emploi agricole. Répartie sur 4 000 ha, la pomme de terre vient en tête des principales cultures avec une production de 1 million de quintaux et un rendement de 250 quintaux/ha. Une quantité considérée comme très insuffisante par le wali de Tipasa, Abdelkader Kadi, lors de l'ouverture de la festivité locale. Toutefois, la pomme de terre connaît de grandes difficultés lors de cette saison notamment à Ahmeur El-Aïn suite au manque flagrant d'eau d'irrigation. Les producteurs ont récemment observé un sit-in devant le siège de la wilaya pour revendiquer des mesures de sauvetage de leur importante production. Sur ce sillage, le premier responsable de la wilaya a annoncé hier en marge de l'évènement que  plus de 7 millions de m3 d'eau seront dédiés à l'irrigation des terres agricoles dont la filière pomme de terre à Ahmeur El-Aïn. Cette filière aura quelque 1,3 million de m3. La tomate quant à elle est produite sur une superficie de 1 500 ha avec une production de 850 000 quintaux et un rendement de 750 quintaux/ha. Le poivron se trouve sur 240 ha avec une production de 120 000 quintaux et un rendement de 500 quintaux/ha. Les cultures maraîchères en général sont produites au niveau de Damous, Gouraya, Menaceur, Bou Ismaïl, Bourkika, Ahmeur El-Aïn, Douaouda et Fouka. La fraise connaît aussi des difficultés selon Rabah Sidhom. Il cite les investissements très coûteux (3 à 5 millions de dinars/ha), les maladies et ennemis des cultures (tryps, pucerons et botrytis..), les produits phytosanitaires et la rareté des ressources hydriques. Toujours est-il, cette filière connaît une production qualifiée de bonne. Elle a atteint lors de l'actuelle campagne agricole 2015-2016 les 350 quintaux/ha sur une superficie totale de 246 ha selon le directeur des services agricoles. Plusieurs variétés de fraise ont été exposées dont la Tudla, Nayad, Sabrina, Rania, Camarosa, Nabila, Ladisse et Senanedria. Une filière cultivée sur une superficie de 200 hectares par 85 producteurs au niveau de 8 zones de production. A savoir Sidi-Amar, Bourkika, Sidi-Rached, Bou Ismaïl, Khemisti, Hattatba, Douaouda et Chaïba. 

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.