3EME JOUR DE GREVE DU PERSONNEL NAVIGANT : À Air Algérie, c'est le pourrissement    Ferhat Ait Ali charge les opérateurs de l'électroménager    RECUPERATION DES FONDS TRANSFERES VERS L'ETRANGER : Un dispositif sous tutelle du ministère de la Justice    OUVERTURE D'UN CONSULAT IVOIRIEN AU SAHARA OCCIDENTAL : L'Algérie dénonce une violation du droit international    LUTTE CONTRE LE COMMERCE INFORMEL DES OISEAUX PROTEGES : Vers l'installation d'une commission mixte à Oran    ORAN : Saisie de plus de 58 tonnes de tabac à chiquer    Constantine dispose de plus de 2 607 km de fibre optique    Ennahda, «l'homme malade» de la politique tunisienne    L'an II de la révolution algérienne .Les mots du Hirak    Le procès de l'ancien DGSN, Abdelghani Hamel, reporté au 11 mars    Quand un opérateur est ballotté entre le CNI et le ministère    Un an d'assiduité au hirak    Fin de fonctions pour le directeur général du budget    Poutine limoge l'un de ses conseillers emblématiques    La communauté indigène visée par un autre assassinat    Mandat d'arrêt contre 700 personnes pro-Gulen    Les Sang et Or n'y arrivent plus    L'année du sacre du Chabab ?    Belhocini file en tête avec 10 buts    "C'est frustrant d'avoir perdu deux points face au PAC"    Le Targui    À tout jamais…    Hausse des frais du visa aux consulats algériens    Viandes rouges : des concertations pour fixer des prix "raisonnables"    Lancement prochain d'une opération de pêche préventive    Près de 1 900 morts, mais l'OMS se veut rassurante    Vu à Aïn Bénian (Alger)    ACTUCULT    Exposition géante sur la guerre d'Algérie dans l'Oise    Mouni Benkhodja expose le "Corpo" et ses tourments    L'engagement de Mouloud Feraoun durant la guerre en débat    Graeme Allwright : l'âme des «protest singers» en France    Le Hirak en citation directe !    LFP/Sanctions : Cinq entraîneurs suspendus    Le Président Tebboune reçoit le Directeur du département Moyen-Orient, Afrique du Nord et Asie centrale au FMI    Maghreb : Pourquoi il faut avoir peur du conflit libyen    Blida: 15.400 logements en construction à Meftah    El-Bayadh - Projets en retard : des responsables mis en demeure    Amnesty Algérie: Le Hirak, une mobilisation «exceptionnelle»    Procès de Kaddour Chouicha à Oran: Verdict le 3 mars    Le ministre de la Communication: Pas de soutien financier à la presse écrite en difficulté    Tiaret: Des distributeurs automatiques hors service    L'échec du professionnalisme dans le football: L'ASM Oran, un cas d'école    En réaction à la «répression policière»: Les enseignants du primaire appellent à une action nationale    Tlemcen: Une caravane pas comme les autres dans les écoles    Un charnier découvert dans la Ghouta orientale    Tebboune relence le débat sur lamémoire    "Je ne suis pas mort"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fouka et Douaouda : L'hygiène d'abord...
Publié dans Info Soir le 28 - 05 - 2016

Initiative n Encore une fois, c'est le premier responsable de la wilaya de Tipasa qui doit chapeauter une opération de nettoyage et de prise en charge de certaines structures. «Vous êtes les présidents d'APC et pas sur papier uniquement», s'est-il adressé aux premiers responsables des communes.
Après avoir donné le coup d'envoi de l'examen du BEM à Fouka, mardi dernier, le wali a immédiatement enchaîné avec une visite de travail au niveau des communes de Douaouda et Fouka. «Il faut que la commune soit propre. Tous les moyens sont mis à votre disposition. On peut aussi vous donner du renfort», a-t-il lancé au président de l'APC de Douaouda lors de son inspection de l'avancement de l'opération de nettoyage de la plage Colonel Abbès dite Jordan. Cette opération a connu la mobilisation des 9 communes de la zone Est de la wilaya y compris celles qui n'ont pas de plages. «La plage sera fin prête pour la prochaine ouverture de la saison estivale le 1er juin», a promis le président de la commune de Douaouda. Le wali, Abdelkader Kadi, a déploré que certaines constructions déjà expropriées et indemnisées par l'ANDT (ministère du Tourisme) n'aient pas encore été démolies. Ce constat de visu l'a mis en colère. Le P/APC de Douaouda, en voulant se justifier, a parlé d'absence d'un registre d'expropriation. Une déclaration qui n'a pas convaincu Kadi qui a instruit sur le recensement des personnes indemnisées pour la démolition de toutes les constructions au niveau de cette plage où une fiche technique pour l'aménagement a été évaluée à 8 millions de dinars, selon le président de la commune. Concernant les parkings se trouvant sur la RN11, notamment au niveau des crèmeries de Douaouda Marine, le même responsable a affirmé en marge de la visite qu'ils activent dans un cadre règlementé via deux coopératives de jeunes. Les citoyens pour leur part se disent révoltés de devoir payer des droits de parking juste à côté des crèmeries ou restaurants à 50 DA, et ce, même quand il s'agit de prendre une glace à 40 DA. Parfois, les visiteurss sont tenus de payer une place de parking même quand ils doivent rester dans le véhicule uniquemment quelques secondes. «Une commission de sécurité sera mobilisée afin d'enquêter sur ce phénomène», nous a-t-on affirmé. Au sujet de la gratuité d'accès aux plages, le même responsable nous a rappelé que «l'instruction du ministre de l'Intérieur est claire.
L'accès est gratuit aux plages, il ne reste que les modalités d'application de l'instruction» en signalant toutefois que durant la saison estivale écoulée, la gratuité n'avait pas été concrètement vécue par beaucoup d'estivants au niveau de plusieurs plages d'Algérie. Pour l'eau de l'Oued Mazafran qui se trouve à proximité de la plage, elle est toxique, selon le P/APC de Douaouda qui a révélé qu'aucune vie n'existe dans cette eau qui était connue pour sa richesse en poisson d'eau douce. Le wali a donné des instructions pour des analyses bactério physico-chimiques dans l'immédiat outre les analyses hebdomadaires lors de la saison estivale. Le recyclage du verre et du carton a également été évoquée lors de cette visite. «On importe en devises des produits récupérés chez nous et transformés à l'étranger. Ce n'est pas nouveau», se désole-t-il en ajoutant «Trouvez des preneurs ici pour la récupération du verre et du carton», a-t-il appelé les responsables concernés en sachant que certains dans d'autres wilayas à l'instar d'Oran et Relizane ont réussi, selon lui, à le faire. 


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.