La réunion de concertation s'est tenue dans une salle quasi vide au Palais des nations.. Un fiasco qui signe la fin de Bensalah ?    Kouninef, Rebrab, Ouyahia et Loukal ont été entendus.. La justice accélère la cadence    Grâce à l'augmentation de la valeur des importations.. Les recettes douanières en hausse de 2%    Barça : Arthur et Lenglet encensent Messi    Course au titre.. L'USMA toujours maitre de son destin mais…    Championnat d'Allemagne.. Belfodil 6e meilleur buteur    Effondrement d'un immeuble à la Casbah.. Quatre morts et des blessés    La Ligue arabe soutient la Palestine    Juventus - Tardelli : "Certains joueurs souffrent avec Cristiano Ronaldo"    Attaque lancée par Haftar.. Le chef du gouvernement déçu par Paris    Affaire de faux billets à Oran.. Deux étrangers arrêtés    Cinéma à Alger.. L'Onci récupère trois salles    LE MINISTRE DES TRAVAUX PUBLICS ET DES TRANSPORTS A MOSTAGANEM : Inauguration de la trémie et du 1er tronçon de l'autoroute Est-Ouest    TROIS CHEFS D'ACCUSATION PESENT CONTRE LUI : Rebrab embarqué par la gendarmerie    Plusieurs hauts responsables à la barre des accusés    PROTECTION CIVILE A MOSTAGANEM : 196 interventions en 72 heures !    SIDI BEL ABBES : La Sonelgaz organise une campagne de collecte de sang    ANSEJ ET CNAC : Haddam décide de lever le gel sur certains projets    Pour garantir la sécurité nationale, dépasser rapidement l'entropie actuelle    Le bilan de l'agression sur Tripoli s'élève à 254 morts    6e édition de la Fête du fromage traditionnel de Bouhezza    Treize médailles dont cinq en or pour l'Algérie    Saisie de près de 11 kg de kif traité à khemis Miliana    Le retour au système «HLM » redevient inévitable !    L'Algérie domine l'Islande et décroche la 7e place    «Irfane» ou l'histoire d'une reconnaissance    Sri Lanka: explosion durant une opération de déminage d'une bombe    Célébration du Mois du patrimoine à Médéa    FABB-présidents des clubs    Le Soudan vire en tête    Un comédien favori face à l'impopulaire Porochenko    Les robes noires boycottent les audiences    Le congrès aura lieu les 21 et 22 juin    Saïd Barkat : «Il faut que justice se fasse»    Changement à la tête de la Direction de la sécurité intérieure    La Confédération des syndicats autonomes prévoit une marche à Alger    Une policière tuée par son ex-époux    Belahcel convoque une session extraordinaire du conseil national    Des citoyens ont fait le guet devant le tribunal de Sidi-M'hamed    JSE Skikda-GS Pétroliers en finale    Evocation du séjour à Oran de Cervantès    La meurtre d'une journaliste enflamme l'Irlande du Nord    "Attention aux règlements de comptes!"    Daesh revendique l'attaque meurtrière contre un ministère    Spécialiste de l'Algérie : L'historienne Annie-Rey Goldzeiguer, tire sa révérence    13 réalisatrices au festival de Cannes 2019    Tamazight prochainement disponible sur Google traduction    Deux livres pour revisiter le printemps berbère    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Archives nationales détenues par la France : Le rendez-vous de septembre
Publié dans Info Soir le 04 - 07 - 2017

Reprise - Les commissions mixtes algéro-françaises reprendront leurs travaux consacrés au dossier de la récupération des Archives nationales en septembre prochain.
C'est ce qu'a indiqué hier lundi le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, affirmant que d'autres dossiers en suspens devront être rouverts suite à l'élection du président français et à l'installation du nouveau gouvernement français. Les déclarations du président français, Emmanuel Macron, lors de sa visite en Algérie alors qu'il était candidat à l'élection présidentielle étaient «audacieuses» mais l'Algérie «attend du concret et la traduction de ses déclarations dans les faits», a précisé M. Zitouni en marge d'une conférence sur les atrocités coloniales françaises durant la guerre de Libération, organisée par le Centre national d'études et de recherche sur le Mouvement national et la Révolution du 1er Novembre 1954, à l'occasion de la célébration du 55e anniversaire de l'Indépendance. «Nous sommes las des promesses faites depuis l'Indépendance sans que rien de concret ne soit fait», a-t-il dit. Concernant la récupération des archives nationales, le ministre a précisé que «les commissions mixtes se réuniront en septembre prochain», ajoutant qu'il sera également question des «dossiers des indemnisations des victimes des explosions nucléaires dans le Sud, des disparus et de la récupération des crânes des martyrs de la résistance nationale qui se trouvent dans un musée parisien». Le ministère du Moudjahidine a tenu des rencontres consultatives avec le ministère des Affaires étrangères pour relancer ces dossiers, a-t-il indiqué. Pour le ministre, «les relations entre l'Algérie et la France sont largement tributaires du règlement des dossiers en suspens». «Si elle aspire à des relations de confiance avec l'Algérie, la France doit régler ces dossiers», a-t-il soutenu. Il y a un mois le directeur général des Archives nationales, Abdelmadjid Chikhi, avait remis sur le tapis le dossier lié à la restitution des archives nationales détenues par la France en mettant l'accent sur le retard accumulé dans cette affaire. «La récupération de ce pan important de la mémoire collective des Algériens» est retardée par des procédures réglementaires «lentes» et le changement de responsables à la tête des institutions politiques françaises», avait-il expliqué. La première demande remonte à 1964, les autorités algériennes ont entrepris depuis cette date de nombreuses démarches pour récupérer ces archives, «spoliées» ou «déplacées» par la France coloniale, «pendant et après l'Indépendance», avait t-il rappelé. Les discussions entre les deux pays autour de la récupération des archives, dossiers et restes des corps et ossements de révolutionnaires algériens se trouvant en France sont gelées depuis le mois de mars 2017. Tayeb Zitouni, ministre des Moudjahidine, avait affirmé que «l'Algérie ne se taira pas et n'abandonnera pas les dossiers réclamés à la partie française», dont celui de la récupération des crânes de résistants algériens pour les inhumer en Algérie. M. Zitouni avait également indiqué qu'une commission mixte algéro-française a été constituée pour débattre de «dossiers sérieux» entre les deux parties dont ceux des archives, des indemnités spécifiques au Sud algérien suite aux essais nucléaires et des disparus.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.