Communauté universitaire et avocats dans la rue à Béjaïa    «Sans aucune ambition politique, notre objectif est de servir notre pays»    Confusion devant le bureau du président de l'APN    Une croissance de +9,1% du nombre de passagers aériens en Avril    Smail Chergui dénonce une guerre par procuration en Libye    Bientôt une assemblée des actionnaires pour dénouer la crise    Real : Vers une prolongation de Nacho    Un parti marocain de gauche solidaire    Un jeune palestinien blessé par les forces israélienne    Pétrole: le panier de l'Opep à plus de 71 dollars le baril    La contrebande de psychotropes bat son plein    Le ministre du Tourisme donne ses instructions    Le FLN tente de restaurer son image    Libérer Issad Rebrab et mettre fin à l'insécurité juridique    Tout savoir sur les nouvelles finitions du Volkswagen Caddy    Les Soudanais préparent la désobéissance civile    L'Iran reprend un stock d'uranium faiblement enrichi    La facture en évolution continue    Les souscripteurs organisent une marche de protestation à Jijel    Deux stages et trois amicaux pour les éléphants    Fin de saison pour Demane    "Bien sûr que je veux jouer la Coupe d'Afrique"    Vers le dénouement de la crise    L'ECA persiste et soutient les «principes de la réforme»    Le ministère promet un bac sécurisé    Concombre en persillade    800 interventions depuis janvier dernier à Jijel    Un danger pour la santé publique    Les fondements de la psychologie de l'enfant en débat    Saisie de pièces archéologiques romaines    Classée prochainement monument historique national    «De nombreux lobbies infiltrés au sein des institutions du pays»    La mobilisation des étudiants se poursuit : Jusqu'au bout !    USTHB : Iftar collectif au profit des étudiants    «Non à la mascarade électorale du 4 juillet 2019»    Ghardaïa : Plus de 4800 oiseaux d'eau nicheurs recensés    Accusé de mauvaise gestion : Le DJS de Bouira limogé    Al Qods occupée : Riyad, Rabat et Ankara se disputent le statut de gardien des Lieux saints    10 demandes d'investissement déposées    Aïn El Hammam : Le bureau de poste rouvert    Les démocrates, furieux contre Trump, débattent d'une destitution    Dans ma tête un rond-point !    Zakat El Fitr fixée cette année à 120 DA    Le premier bilan de Haftar    13ème Mardi de mobilisation des étudiants : Pour une rupture radicale avec le système en place    Dafri filme la guerre d'Algérie en s'inspirant de Coppola    Demandeurs de fetwa, utilisez le SMS, courriel ou appelez le numéro vert    Les souffrances du jeune Ahmed...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bouismail / Le petit Houssam a été inhumé hier : La famille veut la vérité
Publié dans Info Soir le 04 - 07 - 2017

Interrogation n «Comment cet enfant aurait pu se déplacer aussi loin pour aller nager dans une ‘'guelta'' d'eaux usées à 7 km d'ici, alors qu'il pouvait aller à la plage de Bouismail à 2 km seulement ?».
Le petit Houssam Belkacemi a été inhumé hier après la prière ‘'El Asr'' au cimetière de Bouismail. Toujours sous le choc, la famille, les proches et voisins, écartent la thèse de la noyade. Une foule infinie qui s'étendait jusqu'à la sortie de la ville a accompagné l'enfant à sa dernière demeure. Son père, effondré, n'a pas pu assister à la prière à la mosquée du quartier, ni à l'enterrement. « «Je ne crois toujours pas à la noyade de son fils.
Mon petit bout de choux de près de 8 ans n'aurait jamais pris ce chemin dangereux ni encore traversé la voie express. Mais je crois en nos enquêteurs et en notre justice. Ils nous ont soutenus jusqu'à ce moment» nous a-t-il déclaré, assis devant une maison voisine.
Il observait de loin la petite dépouille de son enfant. Déjà, il se remettait à peine de la mort d'un autre garçon âgé de 24 ans, il y a 5 ans, l'un des demi-frères de Houssam et dont la maman est décédée. «Mon fils a été tué par un groupe de 6 jeunes au mois de Ramadan 2012. Ils sont en prison aujourd'hui.
Il aurait été tué à cause d'un téléphone portable» nous a-t-il fait savoir tristement. Avant l'enterrement une foule d'hommes et de femmes est venue soutenir la famille. «J'habite dans ce quartier depuis plus de 30 ans. Nous n'avons jamais vécu ce type de problème. Nos enfants ne peuvent en aucun cas se déplacer seuls vers l'endroit où Houssam a été trouvé mort, à proximité de la forêt. J'entends parler de jeunes plus grands qui y affluent pour passer des moments ou se distraire. Mais en aucun cas des enfants» nous a dit une septuagénaire en pleurs. Une autre voisine l'interrompt : «Croyez- moi, je ne vois pas comment cet enfant si petit et fragile aurait pu se déplacer aussi loin pour aller nager dans une ‘'guelta'' d'eaux usées à 7 km d'ici.
Alors qu'il pouvait aller à la plage de Bouismail à 2 km seulement». Beaucoup d'enfants étaient là parmi la foule, pleurant et observant la dépouille de leur ami Houssam qui devait passer en 3e année primaire. La dépouille a difficilement été acheminée vers sa famille, pour un dernier regard avant sa dernière demeure. Des cris, des pleurs et des évanouissements faisaient vibrer le lieu. «Mettez- lui mon coussin sous sa tête. .Courage maman. On ne doit pas pleurer. Il va au Paradis» a lancé la sœur ainée, âgée de 11 ans et qui vient de réussir aux épreuves de la 5e. La petite ne pouvait tenir le coup une fois avoir vu son frère sur une civière, couvert sous le drapeau. Idem pour son plus jeune frère âgé de 6 ans et sa sœur cadette âgée de 9 ans. Les autres demi-frères et sœurs de Houssam plus âgés, étaient eux aussi effondrés et ne pouvaient croire à ce qui leur arrivait. «Nous avons déjà perdu un frère, il y a 5 ans» criait une des sœurs. La grand-mère paternelle se disait elle aussi sous le choc. «La justice démontrera la vérité» ne cessait-elle de murmurer.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.