L'Algérie rejette toute ingérence étrangère et encourage les Libyens à régler pacifiquement leur crise    Boulmerka dénonce la tenue de compétitions sportives à Laâyoune occupée    AS Monaco: Slimani cherche bien à partir, mais...    L'Algérie n'importera plus de semences de pomme de terre à partir de 2022    Dans leur confort lointain, ils pensent !    Aïn Témouchent : le moudjahid Abdelaziz Hatri n'est plus    Ce que propose le PAD    Appel à l'accompagnement des professionnels    PwC Algérie passe au crible les dispositions fiscales    ConsumerLab d'Ericsson Forte croissance de l'utilisation de l'internet en Algérie    Lancement du lave-linge intelligent Vivace    Le RCD dénonce "une injonction d'apprentis dictateurs"    Le Hirak face aux ambitions partisanes    L'Algérie a un rôle clair dans la relance de l'accord de paix au Mali    Les révélations du chef de l'Etat    Irak : plus de dix manifestants tués en une semaine    Alger, la diplomatie française et l'effet Merkel    Le phénomène Saïd ! Prince Saïd !    "Je sentais que nous allions avoir l'Algérie"    Dumas : "Satisfait de mon groupe"    Démolition de l'hippodrome Ghellab-Attia    Agenda sportif du week-end    Contrôle sanitaire aux points d'entrée en Algérie    Et si vous faisiez de l'hypertension ?    Tarte aux pommes    Les aliments anticholestérol    Sensibilisation à la formation professionnelle    .sortir ...sortir ...sortir ...    Ahmed El-Mili raconte Milev, berceau de son enfance    La célèbre actrice de télénovelas Regina Duarte veut prendre la tête de la culture    «Traduire l'œuvre de René Guénon en arabe était pour nous un vrai défi»    "Wassiet El Hattab", nouvelle pièce pour enfants    Du rififi à l'Opéra d'Alger    Patrick Juillard : «Par rapport au reste du plateau, l'Algérie est bien lotie dans ce tirage des éliminatoires de la coupe du monde»    USMA : Hamra « Battre le Wydad ne relève pas de l'impossible »    Tlemcen: 34 réseaux de trafic de drogue démantelés en une année    Entrevue du Président de la République avec des responsables de médias    Blida: Journée d'information sur la loi de finances 2020    Difficultés financières, enregistrement des médicaments...: Les opérateurs de la pharmacie vident leur sac    Le PT alerte sur l'état de santé préoccupant de Louisa Hanoune    Aménagement de la piscine de Medina Jedida Des instructions pour le respect des délais de livraison    Skikda: Des habitants de Ali Hazila Ramdane barrent la route    LA FAUSSE DEFINITION DE LA RENTE    108 familles relogées à Ouled-Fayet    Issad Rebab classé 6e fortune d'Afrique    Recep Tayyip Erdogan en visite à Alger    Des roquettes tirées près de l'ambassade américaine à Baghdad    Une pétition lancée pour réclamer une salle de cinéma    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bouismail / Le petit Houssam a été inhumé hier : La famille veut la vérité
Publié dans Info Soir le 04 - 07 - 2017

Interrogation n «Comment cet enfant aurait pu se déplacer aussi loin pour aller nager dans une ‘'guelta'' d'eaux usées à 7 km d'ici, alors qu'il pouvait aller à la plage de Bouismail à 2 km seulement ?».
Le petit Houssam Belkacemi a été inhumé hier après la prière ‘'El Asr'' au cimetière de Bouismail. Toujours sous le choc, la famille, les proches et voisins, écartent la thèse de la noyade. Une foule infinie qui s'étendait jusqu'à la sortie de la ville a accompagné l'enfant à sa dernière demeure. Son père, effondré, n'a pas pu assister à la prière à la mosquée du quartier, ni à l'enterrement. « «Je ne crois toujours pas à la noyade de son fils.
Mon petit bout de choux de près de 8 ans n'aurait jamais pris ce chemin dangereux ni encore traversé la voie express. Mais je crois en nos enquêteurs et en notre justice. Ils nous ont soutenus jusqu'à ce moment» nous a-t-il déclaré, assis devant une maison voisine.
Il observait de loin la petite dépouille de son enfant. Déjà, il se remettait à peine de la mort d'un autre garçon âgé de 24 ans, il y a 5 ans, l'un des demi-frères de Houssam et dont la maman est décédée. «Mon fils a été tué par un groupe de 6 jeunes au mois de Ramadan 2012. Ils sont en prison aujourd'hui.
Il aurait été tué à cause d'un téléphone portable» nous a-t-il fait savoir tristement. Avant l'enterrement une foule d'hommes et de femmes est venue soutenir la famille. «J'habite dans ce quartier depuis plus de 30 ans. Nous n'avons jamais vécu ce type de problème. Nos enfants ne peuvent en aucun cas se déplacer seuls vers l'endroit où Houssam a été trouvé mort, à proximité de la forêt. J'entends parler de jeunes plus grands qui y affluent pour passer des moments ou se distraire. Mais en aucun cas des enfants» nous a dit une septuagénaire en pleurs. Une autre voisine l'interrompt : «Croyez- moi, je ne vois pas comment cet enfant si petit et fragile aurait pu se déplacer aussi loin pour aller nager dans une ‘'guelta'' d'eaux usées à 7 km d'ici.
Alors qu'il pouvait aller à la plage de Bouismail à 2 km seulement». Beaucoup d'enfants étaient là parmi la foule, pleurant et observant la dépouille de leur ami Houssam qui devait passer en 3e année primaire. La dépouille a difficilement été acheminée vers sa famille, pour un dernier regard avant sa dernière demeure. Des cris, des pleurs et des évanouissements faisaient vibrer le lieu. «Mettez- lui mon coussin sous sa tête. .Courage maman. On ne doit pas pleurer. Il va au Paradis» a lancé la sœur ainée, âgée de 11 ans et qui vient de réussir aux épreuves de la 5e. La petite ne pouvait tenir le coup une fois avoir vu son frère sur une civière, couvert sous le drapeau. Idem pour son plus jeune frère âgé de 6 ans et sa sœur cadette âgée de 9 ans. Les autres demi-frères et sœurs de Houssam plus âgés, étaient eux aussi effondrés et ne pouvaient croire à ce qui leur arrivait. «Nous avons déjà perdu un frère, il y a 5 ans» criait une des sœurs. La grand-mère paternelle se disait elle aussi sous le choc. «La justice démontrera la vérité» ne cessait-elle de murmurer.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.