Les opérations de l'aéroport d'Alger n'ont pas été touchées par la panne mondiale des services de Microsoft    AADL 3: l'opération d'inscription reprendra après examen des demandes de souscription reçues    Avis consultatif de la CIJ: "une décision historique"    Kickboxing/ Ligue One Championship: Mahmoudi opposé au Japonais Taiki Naito le 3 août à Bangkok    L'OMS confirme la présence du virus de la polio dans les eaux usées de Ghaza    Aïn Temouchent: remise en service de la station de dessalement d'eau de mer de Beni Saf    Boughali s'entretient avec le président de l'Assemblée nationale du Nicaragua    Les pratiques sionistes représentent une atteinte au droit du peuple palestinien à l'autodétermination    Présidentielle: le prétendant à la candidature Bouamrioune Slimane dépose son dossier    Présidentielle: le prétendant à la candidature Belkacem Sahli dépose son dossier    Présidentielle: le prétendant à la candidature Ahmed Gouraya dépose son dossier    Compétitions africaines interclubs 2024-2025: les représentants algériens obtiennent leurs licences africaines    Mondial 2025: la sélection algérienne en stage du 17 au 24 juillet à Alger    Les résultats de l'examen du baccalauréat annoncés jeudi à 16h00    Assurance agricole: des journées de sensibilisation contre la DNC bovine    Festival de la poterie de Maâtkas: un art et un métier ancestral à préserver    Transports: inauguration du musée de l'ETUSA    Présidentielle: le Califat général de la confrérie Tidjania appelle à une participation massive autour du projet d'Algérie nouvelle    Création de dix sites d'exploitation du corail rouge    Un nouveau chef de Sûreté de wilaya    L'inaccessibilité des jeux aux citoyens ordinaires ne fera que diviser davantage la France    Bentaleb préside la cérémonie de sortie de la 9e promotion    Un rapport partiel présenté devant Faid    Une vengeance sans limites ?    Riche programme au profit des enfants de la communauté nationale à l'étranger    Repêchage d'un noyé, porté disparu à la plage de Fenar, à Ben Abdelmalek Ramdhan    Démantèlement d'une bande spécialisée dans le vol de motos    L'aveu d'échec de l'armée sioniste à Ghaza    Manifestation grandiose pour exiger la fin de l'agression sioniste    « La politique d'exportation vise à consolider les efforts de l'Etat »    Les vestiges d'un combat légendaire découverts    Classée au patrimoine culturel matériel national    En Egypte, le taxi-bibliothèque de Mohammed véhicule la lecture    Accord trouvé entre Ittihad Djeddah et l'AS Rome pour le transfert d'Aouar    «Des médailles olympiques les plus chères au monde»    TIZI-OUZOU : « VILLAGE POTEMKINE »    L'agonie du peuple palestinien, c'est le déjà-là de notre propre mort (*)    Algérie : le 5 juillet 1962, l'indépendance sous le coup d'Etat permanent    La décision du président de la République de se présenter pour un 2e mandat saluée    62 ANS APRES L'INDEPENDANCE : DIRIGEANTS OU NOUVEAUX COLONS    Algérie assoiffée : Une nation riche en pétrole, perdue dans le désert de ses priorités    Election présidentielle en Algérie. En avant toute vers la stagnation    Algérie : Manœuvres insidieuses autour de l'exploitation du gaz de schiste dans le Sahara    Le Président Tebboune va-t-il briguer un second mandat ?    Prise de Position : Solidarité avec l'entraîneur Belmadi malgré l'échec    Pôle urbain Ahmed Zabana: Ouverture prochaine d'une classe pour enfants trisomiques    Coupe d'afrique des nations - Equipe Nationale : L'Angola en ligne de mire    Suite à la rumeur faisant état de 5 décès pour manque d'oxygène: L'EHU dément et installe une cellule de crise    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Football national : Leur dangerosité est prouvée : Faut-il interdire les terrains en synthétique en Algérie ?
Publié dans Info Soir le 05 - 12 - 2017

Idée - Le sujet a été déjà évoqué, de manière très timide, mais il revient de nouveau avec une étude menée par l'université d'Yale, aux Etats-Unis, sur la dangerosité du gazon synthétique.
Lors du prochain Symposium sur le renouveau du football algérien, un des sept ou huit ateliers sera consacré à la problématique des infrastructures et son impact sur le développement du football dans notre pays. Evidemment, les animateurs de cet atelier vont aborder plusieurs aspects et volets, dont celui des terrains de football qui posent souvent problème, sachant que le parc en Algérie est composé de 1 296 stades dont 28 seulement sont en pelouse naturelle (2%), 364 (28%) en gazon synthétique et 904 en tuf (70%). Aussi, la tendance est vers la reconversion des stades en tuf et même en pelouse naturelle en gazon synthétique (cas récemment du stade Akid Lotfi de Tlemcen), dont certains sont de mauvaise qualité. Il n'y a d'ailleurs qu'à faire le tour de certains stades et de terrains de proximité de quartier pour voir l'état de ces terrains qui se dégradent au bout d'une année ou deux d'utilisation, alors que dans d'autres pays, le terrain synthétique a une plus longue durée de vie, moyennant bien évidemment des travaux d'entretien, chose qui n'existe pratiquement pas chez nous comme l'arrosage ou l'apport en sable, voire en gomme pour permettre une meilleure souplesse et ménager les «rotules» des footballeurs. Toutefois, et selon Aliapur, l'organisme français de collecte et recyclage des pneus, il faut 23 000 vieux pneus usés pour fabriquer un terrain de football de onze contre onze.
Dans une étude à paraître menée à l'université d'Yale aux Etats-Unis (9ème au classement mondial), il n'y aurait pas moins de 190 substances classées comme toxiques ou cancérigènes trouvées dans les granulés composant les terrains synthétiques. Dans certains pays, on pense même à les réduire, voire les bannir, comme ce fut le ca dans la ville de New York où la mairie a renoncé dès 2008 à la plupart des projets des terrains en synthétique.
Qu'en est-il du cas Algérie où ces terrains pullulent avec tous les risques encourus ? Il y a quelques années, le ministre de la Jeunesse et des Sports (MJS) Mohamed Tahmi avait pondu une note interdisant la reconversion des terrains en gazon naturel en tartan afin de préserver au moins ce qui reste. Malheureusement, cette note ou circulaire a été mise au placard puisque le MJS a cédé aux caprices du wali de Tlemcen qui a décidé de transformer le terrain du stade Akid Lotfi, longtemps en gazon naturel, en revêtement synthétique. Mais devant les dangers qui guettent nos enfants et les pratiquants sur ce genre de terrain, n'est-il pas temps de se pencher sur cette problématique et veiller au moins sur la qualité des produits utilisés afin qu'ils soient conformes aux normes FIFA ? La balle est dans le camp des décideurs et des responsables du sport en Algérie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.