Zones franches: dispositif administratif flexible et cahier des charges rigoureux pour garantir la transparence    Salon de l'Enseignement supérieur: vers l'instauration d'un enseignement de qualité pour l'édification d'une économie du savoir    Migrants africains tués par la police marocaine: l'OIM et le HCR expriment leurs "plus vives inquiétudes"    Des températures caniculaires, mardi et mercredi, sur des wilayas du Sud du pays    Santé: une "grande importance" accordée à l'application des protocoles thérapeutiques en oncologie    JM Oran-2022 : engouement populaire sans précédent, l'autre succès de la 19e édition    Conseil de la nation présentation du projet de loi définissant les règles générales applicables aux zones franches    Les colons attaquent encore Al-Aqsa    Les anciens ministres Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison ferme    Coup d'envoi de la 13e édition    JM/lutte féminine: Soudani Mestoura en demi-finale    Deux dossiers retenus pour la présidence de la FAF    Crise alimentaire: la FAO appelle à des mesures urgentes    JM: les podiums de la 2e journée    JM: la présence de jeunes de la communauté nationale établie en France, très importante    CN: le président de la Commission des AE reçoit le président du Groupe d'amitié France-Algérie    Festival européen de musique: le groupe "Travel Diaries" enflamme le public    OL : Aouar ne va pas prolonger son contrat    Face aux séismes    Lorsque la consommation domestique menace l'exportation: Déperdition énergétique et gaspillage    Alger: Incendie dans le parc de l'ETUSA, 16 autobus détruits    Sétif: Trois morts dans un incendie de forêt    Examens du BEM: Un taux de réussite de 55,98%    Football: Algérie-Maroc, aujourd'hui à 17h00: Les Verts pour la confirmation    Exportations hors hydrocarbures: L'objectif de 7 milliards de dollars accessible    A l'initiative de Mohamed Afane: La maison d'Oran d'Yves Saint Laurent retrouve une nouvelle vie    Le terroriste Benhalima révèle la structure organisationnelle de " Rachad ", ses sources de financement et ses relations avec le " MAK "    Riga débarque    Le club otage des forces occultes    Des contrats menacés par le blocus pétrolier    Plus de 30 villageois dont des enfants tués    La base constitutionnelle seule au menu    Tosyali décroche le trophée    Echos d'un procès figé    Bâtonnat d'Alger: au boulot    Plus de peur que de mal    La réussite au BEM fêtée avec faste    Le FFS dérange les forces occultes    Comme une lettre à la poste    Peut-on réussir la transition?    Comment l'émigration a lutté contre l'OAS    C'est parti pour la 13e édition    Karima et Yousra enchantent le public    Alerte Algérie : le prisonnier d'opinion Mohamed Azouz Benhalima est en danger    Le mouvement des réformes (1986-1991), précurseur du Hirak    22e Festival culturel européen: l'Italie et la France à l'honneur    "M'tember", exposition collective d'artistes inaugurée à Alger    Carnage à Melilla ou l'épouvantail de l'immigration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Naufrage du «Béchar» et échouage du «Batna»
Les sanctions tombent
Publié dans Info Soir le 27 - 01 - 2005

Justice Des peines allant jusqu?à dix ans de prison peuvent être prononcées contre les accusés dans cette tragédie.
Le parquet d?Alger a tranché, mardi, tôt dans la matinée : cinq responsables de la société, en l?occurrence le P-DG de la Cnan, le commandant du navire «Batna», le directeur de l'équipement et des techniques, le directeur technique des navires, l'ingénieur électricien du navire «Batna» sont mis sous mandat de dépôt alors que quarante autres bénéficient de la liberté provisoire. Cinq parmi les personnes mises en liberté provisoire ont été placées sous contrôle judiciaire à l'issue de leur audition par le procureur de la République et les juges d'instruction près le tribunal d'Alger. Les faits retenus par la justice à leur encontre sont : «La mise à la disposition du capitaine d'un navire dans un mauvais état et insuffisamment équipé, ce qui a conduit à la perte du navire et à la mort de plusieurs personnes, navigation d'un navire pour lequel le titre de sécurité est périmé, abandon du navire par le capitaine avant d'avoir été remplacé, consentement à l'usurpation de l'exercice de commandant à bord, absence irrégulière du bord et que ce fait a entraîné des décès de personnes et des conséquences dommageables.» En d?autres termes, les principaux chefs d?inculpations sont la «non-assistance à personne en danger et négligence grave ayant entraîné mort d?hommes». Des inculpations formulées sur la base des articles 522, 527 du Code maritime notamment «l'article 479, qui prévoit la peine de réclusion criminelle en cas de décès de personnes, et l'article 288 du Code pénal», précise le communiqué du parquet d?Alger. Des peines allant jusqu?à dix ans de prison peuvent ainsi être prononcées. Pour rappel, dans la nuit du 13 novembre 2004, le «Béchar» a sombré dans le port d'Alger à la suite des intempéries qui se sont abattues sur le nord du pays. 19 membres de l'équipage sont morts, 14 corps seront repêchés. Le «Batna», quant à lui, a dérivé vers les Sablettes à la périphérie d'Alger où il a fini par s'échouer. Aucune perte humaine n?est enregistrée. Au lendemain du drame, les deux commandants des cargos, membres du Syndicat des officiers de la marine marchande (Snommar) ont animé une conférence de presse et dénoncé la responsabilité des dirigeants de la Cnan qui savaient que les deux navires étaient dans un état lamentable. Ils seront licenciés à la suite de ces révélations. Le P-DG de la Cnan dément d?emblée ces accusations et inculpe, à son tour, les deux commandants. Des enquêtes sont alors ouvertes par le ministère des Transports et la Gendarmerie nationale, qui a remis, il y a une dizaine de jours, son rapport à la justice qui a auditionné les 22 mis en cause.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.