Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions marocaines dans les secteurs de Mahbes et El Bakari    Tindouf: les postes frontaliers entre l'Algérie et la Mauritanie réceptionnés octobre prochain    Industrie: Zeghdar reçoit le président du Médef    Lutte contre la spéculation illicite: 53 délits enregistrés durant les quatre premiers mois 2022    L'université est un important allié pour réaliser la transition écologique et le développement durable    OMS : la transmission de la variole du singe peut être stoppée dans les pays non endémiques    Présentation à Alger du bilan du projet des parcs culturels    Akim Zedadka confirme son départ de Clermont Foot    Rio Ferdinand évoque "une honte historique" au sujet de Mbappé    Real : Valverde n'a pas apprécié les déclarations de Salah    MC Oran: Le Mouloudia pas encore sauvé    USM Khenchela: Un retour au premier plan    Tebboune met fin aux fonctions du Gouverneur de la Banque d'Algérie    Des mentalités à formater    Naftal: Appel à la révision de la marge bénéficiaire de l'entreprise    Risques d'incendies: Branle-bas de combat pour éviter le pire    Météo: Des températures «au-dessus des moyennes saisonnières»    Non, l'ennemi de l'homme n'est pas le singe !    Tlemcen: Le changement climatique fait sa formation    Figure incontournable du cinéma algérien: Chafia Boudraâ tire sa révérence    La première règle de l'investissement    Le Palais des sports fait peau neuve    Les Verts sans forcer    Amman condamne la décision de l'entité sioniste    Le Bénin se prépare à retirer ses troupes de la Minusma    La 3e guerre mondiale n'aura pas lieu    La société civile en question    Oran n'aura plus soif    Les moteurs de la débrouille    Les directeurs des CEM se rebellent    «Les grandes firmes attendent de la visibilité»    L'ex-ministre de la Justice vide son sac    Les dernières retouches    Prestation de l'association «Mezghena» d'Alger    «Tant de féminicides...»    Tribunal: 10 ans de prison ferme requis contre Tayeb Louh    Chanegriha se rend à la Base navale principale de Mers El-Kebir    L'importance de la société civile dans le développement global soulignée    Migration internationale: l'approche algérienne exposée devant l'AG de l'ONU    Tizi Ouzou: 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni du 24 au 28 mai    JM Oran-2022: cinq manifestations culturelles internationales prévues    Le prisonnier sahraoui Lamine Haddi soumis à des traitements "cruels et inhumains" dans les geôles marocaines    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Un réseau de prévention mis en place    L'armée s'engage    «sauvegarder un pan de la Mémoire de la nation»    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Koudil condamné à 15 ans de prison
PROCÈS DU NAUFRAGE DU BECHAR
Publié dans L'Expression le 18 - 05 - 2006

Le tribunal d'Alger a condamné à 15 ans de prison les cinq responsables de la direction de la Cnan.
Après six jours d'audience sans relâche dans l'affaire du naufrage du navire Béchar, la sentence est tombée. En effet, le tribunal pénal près la cour d´Alger a prononcé, dans la nuit de mardi, une peine de 15 ans de prison ferme à l'encontre du président-directeur général de la compagnie nationale algérienne de navigation (Cnan), Ali Koudil, et quatre autres cadres de la société.
Il s´agit du directeur de l´équipement et des techniques, du directeur technique des navires, de l´inspecteur technique du navire Béchar et du directeur d´équipement des navires. L'annonce du verdict a plongé la salle dans une ambiance houleuse marquée par des cris et des pleurs des familles des accusés. Celles-ci étaient choquées par la décision du tribunal.
Le collectif des avocats a, de son côté, fortement contesté cette décision et a décidé de faire appel. Il faut reconnaître que malgré la défense et les arguments avancés par le collectif des avocats, qui a tenté de réduire les charges retenues contre les accusés, les juges ont été sensibles au discours du procureur général. Ce dernier, rappelons- le, avait requis, lundi dernier, la perpétuité pour le P-DG de la Cnan, M.Ali Koudil, au même titre que les quatre autres cadres. Le représentant du ministère public s'est appuyé sur les résultats de l'enquête, laquelle a déterminé que le manque de responsabilité et le non-respect de ses engagements professionnels étaient à l'origine du drame qui causé la mort de 18 membres de l'équipage. Le procureur, dans son réquisitoire, avait complètement écarté la thèse de la force majeure tout en affirmant que «les conditions climatiques n'étaient pas une raison valable pour justifier la catastrophe». La décision de la justice s'appuie beaucoup plus sur les témoignages de deux cadres de la compagnie qui ont affirmé que la catastrophe aurait pu être évitée. Les témoins ont déclaré dimanche dernier, devant les juges, que «la mise en place d'un dispositif de secours suffisant et adéquat aurait permis d'éviter la catastrophe». L'ex-commandant du navire Béchar avait même révélé que «les appels de sauvetage lancés par le commandement du navire n'ont pas été pris en charge par les services concernés aussi bien au niveau de la Cnan que du port d'Alger».
Ce dernier avait également confirmé les résultats de l'enquête faisant état que le système de secours défaillant était à l'origine du drame. Le tribunal criminel a également prononcé une peine de deux ans d´emprisonnement ferme à l´encontre des accusés Ben Hamou Mohand Ouramdane, capitaine du navire Béchar et un an d´emprisonnement à l´encontre du nommé Balach Alaoua, mécanicien du navire Batna pour avoir quitté le bateau sans permission. Le directeur technique des navires a été, quant à lui, condamné à une année de prison avec sursis ainsi que l´ingénieur technique chargé du suivi des navires et le mécanicien.
La cour a prononcé dix acquittements au bénéfice des travailleurs de la compagnie accusés dans cette affaire. Il faut noter que 26 personnes ont été accusées dans l´affaire du naufrage du cargo Béchar et l´échouage du vraquier Batna. Par ailleurs et au lendemain du verdict, les travailleurs de la Cnan ont contesté et dénoncé la décision de justice. En signe de solidarité avec leurs collègues, ces derniers ont observé un arrêt de travail pendant toute la matinée d'hier. Pour mieux exprimer leur détresse, les travailleurs de la Cnan ont fait retentir les sirènes des navires pendant un bon bout de temps. Une manière également de marquer leur soutien aux responsables de leur entreprise. Enfin, il y a lieu de souligner que 20 mois après la catastrophe, l'affaire du naufrage du Béchar est désormais close.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.