Tottenham: Mourinho voit grand pour Alli    Le câble sous-marin à fibre optique reliant l'Algérie à l'Espagne opérationnel    CAN-2020 (Dames)/Eliminatoires: Algérie-Burkina Faso au 1er tour    «J'ai fait une campagne propre»    7 responsables de Sonelgaz de Tipasa sous mandat de dépôt    Imposante marche des syndicats autonomes à Tizi Ouzou    Colère et indignation des Algériens    Augmentation du nombre de déclarations sur le site électronique    Les bénéficiaires exigent une commission d'enquête    La commission du renseignement du Congrès accable Trump    L'ONU lance un appel de près de 29 milliards de dollars    Nouvelle réunion tripartite à Washington lundi    Dictature, démocratie... Vérités et mensonges    «L'Etat fera face à toute tentative d'entraver les élections»    Marche contre l'ingérence européenne    Deux médailles d'or et une en argent pour les Algériens    Riyad Mahrez parmi les 10 nominés    54 appareils distribués aux handicapés    Le transport scolaire fait défaut    Les lycéens à Relizane s'investissent    4 300 fuites d'eau colmatées depuis janvier    ACTUCULT    "Muhend U Yehya est un artiste profondément universel"    À quoi ressemble le paradis dans la tête d'un musulman !?    La pièce "GPS" retenue en compétition    Accidents de la route: 15 morts et 310 blessés en une semaine en zones urbaines    CAF Awards 2019 : Trois Algériens dans le top 10    Malgré des divergences entre ses pays membres : L'Otan adopte une déclaration consensuelle    Ligue des champions d'Afrique. ES Tunis – JS Kabylie (demain à 20h à Radès) : Mission compliquée pour les Kabyles    Souk Naâmane (Oum El Bouaghi) : Démantèlement d'un réseau international de trafic de voitures    Sidi Bel-Abbès: Le maire dépose sa démission, son successeur connu aujourd'hui    Intérêts d'Anadarko en Algérie: Sonatrach va exercer son droit de préemption    Ligue des champions d'Afrique-ES Tunis - JSK, vendredi à 20h00 - Test grandeur nature pour les Canaris    Tébessa: Détournement de fonds dans une société, un cadre sous contrôle judiciaire    Le procès s'est ouvert hier: Sellal et Ouyahia à la barre    Belaïd plaide pour "l'équilibre régional dans le développement"    Iran : Le chef de la diplomatie omanaise en Téhéran, après une visite à Washington    Henry Kissinger Ex-secrétaire d'Etat américain Les Etats-Unis et la Chine devraient régler leurs désaccords pour le bien de l'avenir du monde    Zimbabwe : La fortune de Robert Mugabe dévoilée par le gouvernement    Sécurité alimentaire Une priorité pour sortir de la crise    USMBA: Plus de 90 millions DA de dettes, impasse sur le mercato hivernal    Déficit de la balance commerciale Une situation économique et sociale préoccupante    Chine : Hausse de l'IDA du secteur manufacturier en novembre    Bourse : Le Nikkei à Tokyo finit en baisse de 0,64%    France-Algérie : Nadia Kaci, le prix de la liberté    70e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la Bulgarie Ouverture à Sofia d'une exposition d'art sino-bulgare    Projection du film "Le voleur de bicyclette" le 7 décembre à Oran    "Chronologie de l'Histoire de l'Algérie" le 7 décembre à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Histoire : congrès de Tamenfoust
Le début de la résistance
Publié dans Info Soir le 23 - 07 - 2006

Description n C'est un bâti datant de la période ottomane. Une construction en forme de pentagone.
Elle est constituée d'une cour entourée de pièces. D'un style typiquement militaire, cette forteresse comporte une seule entrée et 24 meurtrières. C'est ce fort, appelé Tamenfoust, qui abrita, les 22 et 23 juillet 1830 le congrès de Tamenfoust, qui a regroupé des notables de tribus, des étudiants en théologie, etc.
La description de ce monument historique a été faite, hier, au forum d'El-Moudjahid, par l'historien Mountassir. Celui-ci est revenu, également, sur les faits majeurs de cette époque, précisant, concernant ce congrès, que ses recommandations se résumaient en une seule phrase : «Repousser et combattre l'envahisseur français».
M. Mountassir, en retraçant les événements de cette période ignorée par une majorité de nos concitoyens, a démontré l'importance d'écrire tous les pans de notre Histoire «de façon objective», exhorte-t-il. Pour lui, la période allant de 1830 à 1832 est méconnue, voire ignorée des écrits historiques.
Mme Ben Brahem, présidente de l'Instance nationale pour la libération des relations algéro-françaises de la colonisation, a, pour sa part, indiqué que c'est une période riche en faits historiques. Elle rappelle que les Algériens n'ont pas attendu que les Turcs cèdent la place pour résister à «l'intrus». La bataille de Staouéli en est la preuve incontestable. M. Mountassir a, en outre, révélé que bien avant 1830, l'intention d'envahir l'Algérie était, bel et bien, ourdie au-delà de la Méditerranée.
Il cite, pour exemple, les virées des Français en Algérie pour étudier la topographie et les habitudes sociales. Par ailleurs, la proclamation adressée par le général De Bourmont (chef de l'expédition d'Alger) aux habitants de la ville d'Alger et les tribus environnantes, en juin 1830, matérialisait une propagande bien définie.
«Je ne viens pas vous faire la guerre ….je vous garantis que votre pays, vos terres, vos jardins, vos magasins, resteront dans l'état où ils se trouvent», peut-on lire dans le document de la proclamation dont on peut également déduire qu'il est venu les délivrer de «leurs tyrans».
L'histoire finira par dévoiler les véritables desseins des Français.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.