Edition du 24/05/2019    Oran : Circoncision de 303 enfants au CHUO    Monchi veut Bensebaini au FC Séville    Le Soudan à l'heure d'une révolution incertaine    Des centaines de travailleurs et travailleuses de Rouiba-Réghaïa demandent à Sidi Saïd de dégager    Les prix des fruits et légumes ont baissé de 30 à 40%    «L'armée doit écouter les propositions des élites»    Gaïd Salah nie toute «ambition politique»    Les députés FLN tentent la manière forte    Le FCE sous l'influence des résidus de l'ère Haddad ?    Le procès de Kamel El Bouchi reporté au 19 juin    Benbitour interdit de débat à M'sila    Mustapha Djallit sera désigné manager général du club    Une saison à blanc pour le WO Boufarik    Matthäus : «Bentaleb est un joueur exceptionnel, sa saison reflète celle de Schalke»    Le duel jusqu'au bout !    Bientôt un nouveau procès    L'ONU et l'UA dénoncent les ingérences en Libye    Algérie: la révolte populaire ne peut plus passer par la vieille « classe politique »    La rue face aux contradictions du système    Les soutiens encombrants de Gaïd Salah    Tadjine el kemmoun    Prélèvement multi-organes et greffe hépatique à Constantine    ACTUCULT    Pari gagné !    Au cœur de la violence intégriste    La nuit du conte pour rallumer l'âtre de grand-mère    Oran : L'examen de la 5e en chiffres    Traitement des déchets ménagers à Bouira : Les communes défaillantes    MO Béjaïa : Les Crabes condamnés ?    Amine Mohamed Djemal. Chanteur, compositeur et leader du groupe Babylone : «Le feuilleton Ouled Halal, une belle expérience familiale et fraternelle»    Election présidentielle : La période de dépôt de candidatures prendra fin demain    Mascara: Saisie de fausse monnaie, un mandat de dépôt    Volleyball - Coupe d'Algérie - Demi-finales: Le GS Pétroliers en favori    Elections européennes dans un fort climat eurosceptique    Les ambiguïtés autour du mot « dialogue »    L'AMOUR ET LA GUERRE    Après le décret Trump, Google coupe les ponts avec Huawei    Trump ira en Irlande en juin    Affrontements à Jakarta après les résultats de l'élection    Ankara se prépare à d'éventuelles sanctions américaines    La nouvelle définition mondiale du kilogramme entre en vigueur    Le MC Oran exposé à la saignée    Le gouvernement pris en étau    Le tombeau de la chrétienne comme vous ne l'avez jamais vu!    British Steel : Le repreneur d'Ascoval, pourrait déposer le bilan    OCDE : L'organisation plus pessimiste sur le commerce mondial et la croissance    Analyse : Les transmutations génétiques des coups d'Etat africains    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cinémathèque
Programme de relance
Publié dans Info Soir le 29 - 04 - 2007

Projets n Nombre de structures relevant de la Cinémathèque implantées à travers différentes wilayas du pays font l'objet actuellement d'un vaste programme de relance de leurs activités.
La cinémathèque algérienne contribue depuis des années, selon Kamel Bouzaza, directeur général de cette infrastructure, à la conservation et à la sauvegarde d'un patrimoine de 10 000 longs métrages et 5 000 courts métrages ainsi que d'autres supports cinématographiques.
? la faveur du programme de relance des activités de cette structure, plusieurs salles répertoriées sont actuellement en cours de rénovation, notamment à Tiaret, Saïda, Béchar en plus de celle en réalisation à Sidi Bel-Abbès, souligne ce responsable avant d'annoncer que la cinémathèque algérienne a bénéficié de l'attribution de deux autres salles à Khenchela et Biskra.
«Actuellement, plusieurs salles sont en service à travers les différentes régions du pays contribuant ainsi à la culture cinématographique de nombreux cinéphiles», souligne le directeur général de la Cinémathèque nationale.
Il est à souligner, par ailleurs, qu'une opération pilote, relative à la création au niveau de chacune des salles de Sidi Bel Abbes, de cybercafés, bibliothèques, vidéothèques et salles de conférences «dans l'optique de faire de ces sites de véritables espaces de rayonnement culturel», est appelée à être généralisée à travers l'ensemble des salles relevant de la cinémathèque algérienne, signale, pour sa part, Namar Mohamed, conseiller à la direction générale de la cinémathèque nationale.
Pour ce responsable, il est vital que la cinémathèque retrouve sa place de vulgarisateur de la culture et de promouvoir, grâce au programme de relance de ses activités, la production nationale cinématographique.
Cet espace culturel a également pour mission, dira-t-il, de contribuer à la promotion de toutes les activités culturelles et artistiques liées au monde du 7e art. Cette institution, qui compte aussi projeter des films en DVD à travers ses salles, a inscrit deux importantes opérations dans son programme.
La première opération concerne le renouvellement, à l'avenir, des copies du fonds filmique de la cinémathèque notamment les productions nationales, dans la perspective de leur pérennisation et leur sauvegarde, alors que la deuxième a trait à la construction d'un blockhaus en vue de leur protection des aléas de la nature et surtout du «syndrome du vinaigre» qui contribue à la détérioration des copies de films, souligne M. Namar.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.