Les avocats reçus demain au ministère des Finances: Vers le dénouement du conflit ?    Gel des activités du Parti socialiste des Travailleurs: Le FFS et le PST dénoncent    Déficiences comblées ?    Le miracle argentin en temps de Covid    La boîte de Pandore    Sahara Occidental: Guterres appelle à résoudre «une fois pour toutes» le conflit    Episodes de la scène politique tunisienne    Une nouvelle opération de rapatriement: 155 Subsahariens reconduits vers les frontières    Mondial 2022 - Barrages: L'Algérie hérite du Cameroun    Nigeria -Tunisie, aujourd'hui à Garoua (20h00): Les Aigles de Carthage à l'épreuve    Burkina Faso-Gabon, aujourd'hui à Limbé (17h00) à chances égales    Explosion des cas de Covid et fermeture des écoles: Le Cnapeste reporte sa grève    Centre-ville, la Glacière et Hai Es Sabah: Sept dealers arrêtés, plus de 460 comprimés psychotropes saisis    Sonelgaz: Le pôle urbain «Ahmed Zabana» raccordé au gaz de ville    Un pays antichoc    Algérie nouvelle : la mise sur orbite    Grève de trois jours des boulangers de Tizi Ouzou    Plusieurs mois sans Fati?    Depay dans le viseur    La Juve veut Vlahovic, mais...    L'Algérie déterminée à dire son mot    La menace «jihadiste» nourrit le sentiment anti-peul    Les combats entre Kurdes et Daesh font plus de 70 morts    «Ma rencontre avec la mort»    L'autre réalité du Covid    113 postes de formation en doctorat ouverts    L'Algérie compte 45,4 millions d'habitants    «Nous partageons une Histoire complexe»    Le moudjahid Cherif Athmane n'est plus    L'urbanisme et les Algériens    Sahara occidental : l'Espagne plaide pour une solution politique, dans le cadre de l'ONU    Mondial-2022 (barrages) Cameroun - Algérie :"Un choc entre deux équipes qui se connaissent"    Le projet de loi en débat au gouvernement    "Je demande pardon au peuple algérien"    Retour au confinement ?    11 mis en cause placés en détention provisoire    Axe d'une nouvelle gouvernance pour relancer l'économie nationale    "Jeter les bases d'une presse professionnelle"    Les activités du PST gelées    Les avocats gagnent leur première bataille    L'Algérie perd l'un de ses plus grands maîtres luthiers    Un colonel dans la ligne de mire    Parution du roman Les frères Abid de Saâd Taklit    Actuculte    «Dhakhira» Implosée    En deux temps, trois mouvements    Tabi enfin à l'intérieur du pays    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Match amical / Algérie - RD du Congo (Ce soir à 17 h)
L'équipe nationale de la honte
Publié dans Info Soir le 26 - 03 - 2008

Bricolage n C'est cet après-midi que les Verts doivent affronter en match amical de préparation la République démocratique du Congo à Nanterre, en banlieue parisienne (France), ou dans un autre lieu, vu que la domiciliation de ce match continue à poser problème.
Au moment où la France s'apprête à accueillir ce soir l'Angleterre dans son Stade de France ou que l'Egypte, championne d'Afrique, recevra l'Argentine dans son fameux Cairo Stadium, notre équipe nationale est ballottée de stade en stade dans les banlieues parisiennes ne sachant où jouer son match contre une modeste équipe de la RD du Congo.
Cela se passe au vu et au su de tout le monde, sous la couverture de la Fédération algérienne de football (FAF) qui a banalisé la sélection nationale et devant le silence curieux des pouvoirs publics de laisser le premier représentant officiel d'un pays souverain se faire traîner dans la boue.
Notre football est tombé tellement bas et notre sélection a subi toutes les humiliations au point qu'elle n'arrive plus à être domiciliée dans un stade digne de son rang, car en France ce ne sont ni les stades ni les espaces qui manquent, mais il se trouve que tout le monde devient réticent lorsqu'il s'agit d'accueillir l'équipe d'Algérie. Alors pourquoi aller clochardiser sa propre sélection dans un pays où l'on est indésirable ?
N'est-ce pas honteux de la part d'un pays qui se dit fier et qui exige depuis l'indépendance des excuses officielles de la part de l'ancien colonisateur ? Bref, il n'est pas normal de confier son sort à un organisateur qui conclut ce match amical contre la RD du Congo depuis des semaines, mais qui est incapable de trouver un stade pour le domicilier vu qu'il n'a d'autre choix que de se rabattre sur les mairies alors que les enceintes appartenant aux clubs sont inaccessibles compte tenu du coût exorbitant de leur location.
Pis encore, l'équipe nationale d'Algérie s'est vu proposer le petit stade de Noisy-le-Sec (où évolue le club des frères Sandjak) dont la pelouse est en synthétique, mais le staff technique a catégoriquement refusé, car autant jouer au stade de Kouba ou à Omar-Hamadi ! Selon des sources présentes sur place, du côté du Château-de-Maffliers, Saâdane aurait tout de même retenu cette option comme ultime solution du fait que le stade Yves-du-Manoir de Colombes recevait un match de rugby et que sa pelouse s'est détériorée. Après plusieurs démarches auprès du conseil général des Hauts-de-Seine, notamment de la part du duo Abdelghani Djadaoui - Boubekeur Cheniouni, ce match devrait se jouer finalement au stade Gabriel-Péri de Nanterre à condition qu'il se déroule à huis clos pour éviter tout débordement des supporters des deux équipes, plus particulièrement ceux des Verts (le match du 6 octobre 2001 contre la France est apparemment encore présent dans tous les esprits). Aux dernières nouvelles, l'organisateur aurait accepté cette condition, ce qui déplaira aux milliers de supporters des Verts qui se sont déjà manifestés en masse pour acquérir le fameux sésame (ticket) pour aller en force garnir les tribunes d'un stade qui ne peut contenir que 1 500 spectateurs. La grogne des supporters algériens s'est, d'ailleurs, fait sentir d'autant que l'entrée n'a été autorisée que sur invitation. En deux mots : l'équipe nationale ne profite ni aux Algériens d'ici ni à ceux de là-bas. C'est dire dans quelles conditions se déroule l'organisation de notre sélection avec en sus un climat particulièrement froid, les absences de plusieurs joueurs et l'arrivée tardive de la plupart des professionnels. Et dire que c'est le seul match de préparation inscrit au programme des Verts avant la série de rencontres décisives des éliminatoires jumelées de la CAN et de la Coupe du monde-2010 en juin prochain.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.