Rapatriement de 740 ressortissants algériens bloqués en Turquie    Extension du confinement partiel à toutes les wilaya et rallongement des horaires pour neuf autres wilayas à compter de dimanche    Karim Tabbou pas concerné par la grâce présidentielle    Le président Tebboune interdit les cadeaux entre responsables de l'Etat    ORAN : Deux secteurs seulement pourvoyeurs d'emplois    Le commissaire à la paix de l'UA rend un vibrant hommage au défunt Khadad    SIDI BEL ABBES : 2 bureaux de Poste mobiles pour le versement des salaires de la police    Coronavirus : la Cnep-Banque prend de nouvelles mesures    MOSTAGANEM : L'Association Salsabil intensifie ses actions envers les établissements de santé    Real Madrid: l'agent d'Hakimi dément un accord    La chute de la maison Bouteflika    80 nouveaux cas confirmés et 25 nouveaux décès en Algérie    Pétrole : les pays de l'Opep+ décidés à agir pour stabiliser les cours de l'or noir    JM d'Oran: vers l'organisation d'un maximum de manifestations sportives pour tester les infrastructures    Covid-19: des aides financières au profit des artistes dont les activités sont suspendues    Convention reportée, candidats confinés et vote à distance : L'inédite course à la Maison-Blanche    Un million de signatures pour un cessez-le-feu mondial    Trois journalistes placés sous contrôle judiciaire    L'Unep mobilise les entreprises publiques    Le MJS, la FAF et la LFP ne veulent pas d'un championnat à blanc    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    USM Alger : Le groupe Serport engagé contre le Covid-19    JSM Béjaïa : Hammouche plaide pour une meilleure reprise    Premier prototype de respirateur artificiel 100% algérien    Douanes : entrée en vigueur des mesures exceptionnelles    Boudouaou : Distribution défaillante du lait en sachet    Hirak : la machine judiciaire toujours fonctionnelle    Wilaya de Tizi Ouzou : Les actions citoyennes solidaires se multiplient    Le chef de file de l'opposition malienne toujours introuvable    "Nous avons encore une vision très normative de la création théâtrale"    Le geste fort d'Aït Menguellet en faveur des détenus d'opinion    Cela s'est passé le 29 mars 1956 à Constantine : L'assassinat du commissaire principal Jean Sammarcelli    Théâtre régional Azzeddine Medjoubi d'Annaba : Riche programme virtuel pour le public confiné    Hommage à la «princesse rouge» : Son Altesse populaire    Une nouvelle carte du monde serait-elle possible ?    Pour faire face à la suspension des cours: Un «plan d'urgence» pour l'Education    Pour avoir publié une vidéo «alarmiste visant à tromper l'opinion publique»: Une femme arrêtée à Oran    Traitement à la chloroquine: L'optimisme du ministre de la santé    LFP: La Ligue fait un don d'un milliard de centimes    La lutte contre le Covid-19 va-t-elle autoriser de nouvelles dérives éthiques ?    L'ex-directeur de l'éducation: Tahar Brahmi n'est plus    DEFENSE NATIONALE : Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés en mars    Mines antipersonnel: l'Algérie marque le journée internationale de sensibilisation au problème    Décès de Kheddad: l'Organisation américaine des juristes rend hommage à un défenseur incontestable et un négociateur assidu    Hamel écope de 15 ans de prison ferme    Appel à la libération des détenus d'opinion    Sahara occidental : Décès du diplomate M'hamed Kheddad    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Exposition
La sculpture dans toute sa diversité
Publié dans Info Soir le 22 - 04 - 2008

Imaginaire n Une grande exposition de sculpture réunissant une quarantaine d'artistes se tient jusqu'au 15 mai au théâtre de verdure.
L'exposition réunit une quarantaine de sculpteurs avec plus de 200 compositions comme Mohamed Demagh, Toufik Mechtahi, Mehdi Rahmouni et bien d'autres. Tous se différencient les uns des autres d'une façon manifestement distinctive, individuellement créative, singulièrement novatrice ; chacun apparaît dans un imaginaire démonstratif et dans une sensibilité perceptible.
Younès Boutrif fait dans la sculpture sur les roches et pierres – marbre, granit… Il s'empare du matériau, encore à l'état brut, dans son apparence encore primitive, et aussitôt touché, palpé, l'inspiration lui vient, alors, et sans plus tarder, il prend ses instruments de travail – le burin, le marteau et le papier de verre pour le ponçage, lorsqu'il a fini de sculpter son matériau et lui donner une forme, une apparence.
La femme se révèle un prétexte à sa création. Les objets qu'il sculpte et auxquels il confère des volumes et formes anthropomorphes sont l'incarnation de la femme. Des sculptures, comme La femme et le serpent, sont également zoomorphes. Une façon d'apparenter l'humain à la nature, son environnement originel. La femme occupe aussi une place importante dans l'imaginaire de Leïla Ameddah qui, elle, fait porter sur ses sculptures en plâtre et en poudre de marbre – les ingrédients sont mélangés, moulés puis modelés – une forte charge émotive. Elle les marque de son empreinte féminine, conférant ainsi à chacune une psychologie de manière à lui donner une présence. Ce qui fascine encore, en parcourant l'espace d'exposition, c'est bien le travail de Hacen Boulmis qui, à travers ses compositions en bois, nous fait rappeler nos origines africaines. Ses sculptures aux formes insolites, parfois fantasques, sculptures pareilles aux totems ou à ces effigies idolâtrées par les sociétés primitives, sont sensiblement imaginées. Elles sont l'incarnation d'humain comme d'animal.
D'autres sculptures anthropomorphes, réalisées en marbre ou en granit, donnent cette image de divinités, semblables à celles que l'on peut retrouver dans l'Antiquité, ou bien chez les peuples aux croyances tribales.
Si les uns se font dans des démonstrations sculpturale figuratives ou semi-figurative, les autres, à l'exemple de Ben Ali Mehdi, adhèrent, en revanche, à une démarche typiquement contemporaine. Il compose à partir de matériaux de récupération une œuvre en relief qui, d'apparence, se veut abstraite.
Ainsi, l'exposition, riche en apparence thématique, permet d'emblée de montrer que la sculpture est un art manifeste. Comme il y a des peintres, il y a également des sculpteurs soucieux de pratiquer et de développer la sculpture dans la diversité des matériaux utilisés pour le travail de composition, comme aussi dans son originalité artistique : imaginaire, sensibilité… .
l «Cette exposition est importante», explique l'union nationale des arts culturels organisatrice de l'événement, ajoutant : «L'objectif est de rassembler dans un même espace, et à travers plus de 200 compositions, des sculpteurs représentant autant d'imaginaires que de sensibilités.» L'objectif de cette exposition, selon les organisateurs, consiste également à faire connaître ce genre de travail, car, souvent, la sculpture, qui est un art à part entière, pareils aux autres formes artistiques, telle que la peinture, est méconnue par le grand public qui, lui, est plus familier à la peinture. Effectivement, le grand public – un non averti – est souvent habitué à la peinture, et il ne connaît des arts plastiques que cette forme d'expression, parce que les expositions initiées, çà et là, sur la place d'Alger, sont toutes, voire pratiquement, consacrées à l'expression picturale. Les galeries comme les musées manifestent un intérêt privilégié pour la peinture. Toutes leurs manifestations sont vouées à la peinture, à croire que les arts plastiques ne se résument qu'uniquement à cette forme artistique, à savoir la peinture. Un tort est fait, là, à nos artistes. L'exposition s'avère alors une occasion de faire sortir l'art de la sculpture de l'ombre au grand jour, de le hisser à haut niveau d'expressivité ; elle est aussi une opportunité pour les artistes de se faire connaître dans l'art qu'ils exercent et dans lequel ils excellent. «Notre souci est de présenter toutes les formes artistiques sans distinction quelconque», indiquent les organisateurs, soulignant aussitôt le rôle que joue l'union nationale des arts culturels dans la promotion des arts plastiques à Alger comme ailleurs, à travers le pays, lors des salons régionaux consacrés aux arts plastiques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.