LDC : Séville se qualifie comme Chelsea pour les huitièmes    L'Algérie, un "élément clé" dans les régions africaine et méditerranéenne    Schalke 04 : Un dirigeants recadre Harit    Réunion de Djerad avec les walis: la situation sanitaire et l'approvisionnement en eau potable au menu    Le film "Abou Leila" de Amine Sidi Boumediene primé en France    Le report de plusieurs affaires pénales intervient à "la demande de la défense des accusés"    Jeux olympiques 2021 : remise de subventions à 325 athlètes représentant 21 fédérations    Sahara Occidental : Convergence des positions russe et algérienne    Pétrole: la demande mondiale atteindra près de 104 millions b/j d' ici 2025    Illizi: recensement de plus de 17.690 sites archéologiques depuis 2016    STRESS HYDRIQUE : Des mesures urgentes pour assurer l'approvisionnement en eau    DEPUIS L'APPARITION DU CORONAVIRUS : Décès de 120 employés de la Santé    MOSTAGANEM : La Conservation des forêts retient un objectif de plus 300.000 plants    Médéa: neuf nouvelles communes "bientôt" alimentées à partir du barrage de "Koudiate Acerdoune"    Karim Tabbou répond à Emmanuel Macron    Foot / Ligue 1 (2020-2021) : Medouar prône l'union pour réussir une saison "exceptionnelle"    Real : Benzema trop court pour le match face à l'Inter Milan    Fin de l'AP-OTAN avec la participation d'une délégation de l'APN et du Sénat    Le premier couac du projet de Anthar Yahia    Le président de la CAF Ahmad Ahmad suspendu cinq ans    L'Algérie perd 2 milliards de m3 de gaz à l'exportation    Tergiversations au Conseil de la Nation    Le juge demande un complément d'enquête    Saisie de plus de 7 kilos de drogue    La situation s'améliore nettement à Alger    Décès de l'ancien Président Sidi Ould Cheikh Abdallahi    Les premiers pas de «Enamla», le premier théâtre privé à Oran    Achèvement des travaux de réfection de la salle de cinéma Ifriqia    L'association El Mostakbal entame la formation des encadreurs des bibliothèques communales    L'héritage    Le gouvernement guinéen interdit les manifestations    Le Soudan veut modifier la méthode des négociations    Les habitants pris au dépourvu    Aigle Azur va rembourser ses clients    Plus de 10 700 dossiers pour 848 logements    Semaine mouvementée pour les hirakistes d'Oran    Le RAJ exige l'abandon des poursuites contre ses militants    Décès de Abderrachid Boukerzaza: Djerad présente ses condoléances à la famille du défunt    Le procès Benfisseh reporté au 7 décembre    Un taux de participation provisoire entre 38 et 40%    "Entendez-vous dans les montagnes..." de Maïssa Bey traduit en italien    "Mes peintures sont une invitation au voyage"    Sessions de formation théâtrale au profit des jeunes Casbadjis    Chetaïbia (Ouled Chebel) : Absence de structures sportives    EHU 1er Novembre: 60 malades du Covid-19 en soins intensifs ou en réanimation    Gestion des risques majeurs: Une nouvelle loi en préparation    L'INVICIBILITE DU TEMPS    1.005 nouveaux cas et 19 décès    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mois du patrimoine
C'est parti !
Publié dans Info Soir le 19 - 04 - 2009

Evénement n Le coup d'envoi du mois du patrimoine, une manifestation organisée chaque année pour célébrer le patrimoine algérien matériel et immatériel, a été donné, hier, au Palais de la culture.
Cette manifestation, placée sous le thème «Patrimoine et sécurisation», s'étalera jusqu'au 18 mai, date coïncidant avec la Journée internationale des musées.
Elle a été inaugurée par une journée d'étude et ce, en présence de Khalida Toumi, ministre de la Culture qui, lors de son intervention, a salué les efforts de l'Etat pour la préservation et la conservation du patrimoine national, tout en mettant l'accent sur les réalisations en la matière, à savoir, d'abord et avant tout, «l'arsenal juridique mis en place par l'Etat pour protéger le patrimoine culturel dont la loi 98-04 et les divers décrets».
Cet arsenal juridique «a permis à l'Etat de lutter contre les atteintes, les préjudices et les dommages causés aux biens culturels de la nation», a-t-elle fait savoir.
Dans le même contexte, la ministre a tenu à rendre hommage aux acteurs des différentes institutions, telles que la gendarmerie et la Sûreté nationale, le Service national des gardes-côtes et les Douanes, qui ont coordonné leurs efforts pour défendre le patrimoine, et ce, en luttant contre les pillages et le trafic.
Pour sa part, le représentant de la direction générale de la Sûreté nationale a donné un aperçu des activités de son institution, tout en rappelant la création, en 1996, de la première unité spécialisée dans la lutte contre les atteintes au patrimoine culturel national.
Le représentant de la gendarmerie a, quant à lui, évoqué les efforts déployés par ses services dans ce domaine, à savoir «la mise en place de cellules spécialisées dans la lutte contre les atteintes aux biens culturels et la création du Bureau central de la protection du patrimoine culturel et historique». Enfin, le représentant des Douanes a indiqué que l'une des préoccupations de ses services est «la lutte contre le trafic illicite des biens culturels». Il a rappelé à cet effet «la création de brigades régionales pour défendre et protéger le patrimoine». Cette journée du 18 avril, consacrée Journée internationale des monuments et des sites par l'Unesco en 2001, a été marquée par l'intervention de Mourad Betrouni, directeur de la Protection légale et de la valorisation du patrimoine culturel au ministère de la Culture. Il a axé sa communication sur les dommages et préjudices dont peuvent faire l'objet les biens patrimoniaux, à savoir le pillage, le trafic et la dégradation…
Rachida Zademe, conseillère au ministère, a, pour sa part, donné un aperçu sur les trois conventions portant protection du patrimoine et des biens culturels, ratifiées par l'Algérie, parmi les sept grandes conventions de l'Unesco, ajoutant que «l'Algérie prévoit de ratifier d'ici à la fin de l'année 2009 quatre autres conventions portant sur le même thème».
l Durant un mois, cette manifestation, qui couvrira l'ensemble du pays, est une bonne opportunité aussi bien pour les conservateurs des musées que pour les professionnels en la matière, d'inventorier nos biens patrimoniaux et d'établir, en conséquence, un constat sur leur état actuel en vue de fixer de nouvelles stratégies de conservation et de réhabilitation. Tout comme chaque année, un bilan est dressé sur les réalisations accomplies par l'Etat dans le domaine de l'évaluation, de la préservation et de la revalorisation du patrimoine, tangible comme intangible, ainsi que la lutte menée par les services de la gendarmerie et des douanes contre les atteintes, les préjudices et les dommages causés aux biens culturels. Et c'est pour cette raison que cette année, le mois du patrimoine est placé sous le thème «Patrimoine et sécurisation». Ainsi, la revalorisation du patrimoine passe d'abord par sa sécurisation, c'est-à-dire mener efficacement une opération de restauration et donc de réhabilitation, et lutter contre les pillages et le trafic en tous genres. Un mois du patrimoine ne consiste pas seulement à établir des constats ou à dresser des bilans sur le patrimoine, mais aussi à le faire découvrir et connaître auprès du public, d'où d'ailleurs les activités prévues à cet effet par les différentes institutions, notamment muséales. Car la préservation du patrimoine n'incombe pas uniquement à l'Etat. C'est l'affaire de tous. La collectivité y est impliquée. Ces activités – conférences, expositions et portes ouvertes – ont pour principal objectif de faire prendre conscience au public de la nécessité de tenir compte de la valeur historique et mémorielle du patrimoine. Le citoyen doit, en effet, prendre conscience de l'importance du patrimoine et de s'impliquer davantage dans sa préservation. Car le patrimoine tant matériel qu'immatériel est tout ce qui lie le citoyen à son histoire et à sa mémoire. Il est son identité culturelle, une identité qui se dit à travers son passé, ses rites et ses traditions, ses monuments et ses pierres. Le patrimoine est un héritage, prenons-en soin.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.