Benflis propose un programme pour la construction d'une économie sociale de marché    4EME REGION MILITAIRE : Gaid Salah, aujourd'hui, en visite de travail à Ouargla    La MINURSO "devient progressivement une mission de consolidation de l'occupation marocaine"    Badminton: l'Algérie décroche quatre médailles de bronze    TRAFIC DE DROGUE DANS UN BUREAU FLN : Quatorze personnes impliquées dont un policier    ACCIDENTS DE LA CIRCULATION : 6 morts dans 5 accidents en 24 h    Un nouveau programme doté de 40 milliards DA pour la réfection des chemins de wilayas et vicinaux    ECOLES PRIMAIRES : La grève des enseignants se poursuit    Chergui met en avant "le rôle pionnier" de l'Algérie en matière de lutte antiterroriste    Sûreté d'Alger: Arrestation en octobre de plus de 3.400 individus impliqués dans plusieurs affaires à Alger    Le parquet de Sidi M'hamed requiert 2 ans de prison pour les 20 détenus d'opinion    Le cas Benzema divise les Français    Entrepreneuriat féminin en Algérie : La frilosité des banques mise à l'index    Un nouveau directeur de campagne pour Tebboune    Belmadi : «Ne croyez pas que le Botswana est un adversaire facile»    Ifticène, nouvel entraîneur    Y a-t-il un malaise au Mouloudia ?    L'Olympiakos menace de quitter la Super League    Brahimi, meilleur joueur des mois d'octobre et novembre    «De nouveaux Hassi-Messaoud et Hassi-R'mel, c'est fini !»    18 mois de prison requis contre le hirakiste Abdellaoui Ahmed    Le régime des ayatollahs ébranlé à Téhéran    Deux enfants blessés par les forces d'occupation israéliennes près de Ramallah    Marches à Paris et à Bruxelles le 1er décembre    Plus de 40 nouveaux cas de diabète par mois à Ouargla    ACTUCULT    Retour à Amoudé, la Brûlée    Arezki Metref hôte de la ville de Mascara    Le "hirak" s'invite à Marseille    Linda Hamed refuse de présenter le 19 heures de la Chaîne III    Report au 1er décembre du verdict dans deux affaires distinctes de Hassan Hammar    Belaid: ''le peuple seul habilité à conduire l'Algérie à bon port''    CAN-2021 (2e journée). Botswana – Algérie (ce soir, 20h) : Les Verts veulent confirmer leurs débuts en fanfare    M'sila: 475 quintaux de blé tendre destinés à la contrebande saisis    Les portraits géants des présidents portent malheur    Elogia et Home Design Algérie: Deux salons dans une mixité professionnelle    Nouvelle opération de rapatriement: 70 Subsahariens en situation irrégulière transférés vers leur pays    Une activité de proximité à Alger    Déclaration de l'origine des fonds en devises aux étrangers :    ANNABA Insistance sur la sensibilisation et la culture d'alerte pour combattre la traite des êtres humains    Hausse des ventes au détail sur Internet lors de la frénésie d'achats du "Double 11"    Prises de fonctions Aymane Benabderrahmane désigné nouveau gouverneur de la Banque d'Algérie    Chili : Accord historique pour une nouvelle Constitution    USA : Donald Trump et le chaos diplomatique permanent    Shanghai : Macron appelle la Chine à s'ouvrir davantage    Fica: Projection d'un documentaire en hommage au maître du diwane Mohammed Bahaz    CONSTANTINE Festival international Dimajazz: oud et sonorités électro au menu de la 4e soirée    Tunisie : Habib Jemli choisi pour être Premier ministre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mois du patrimoine
C'est parti !
Publié dans Info Soir le 19 - 04 - 2009

Evénement n Le coup d'envoi du mois du patrimoine, une manifestation organisée chaque année pour célébrer le patrimoine algérien matériel et immatériel, a été donné, hier, au Palais de la culture.
Cette manifestation, placée sous le thème «Patrimoine et sécurisation», s'étalera jusqu'au 18 mai, date coïncidant avec la Journée internationale des musées.
Elle a été inaugurée par une journée d'étude et ce, en présence de Khalida Toumi, ministre de la Culture qui, lors de son intervention, a salué les efforts de l'Etat pour la préservation et la conservation du patrimoine national, tout en mettant l'accent sur les réalisations en la matière, à savoir, d'abord et avant tout, «l'arsenal juridique mis en place par l'Etat pour protéger le patrimoine culturel dont la loi 98-04 et les divers décrets».
Cet arsenal juridique «a permis à l'Etat de lutter contre les atteintes, les préjudices et les dommages causés aux biens culturels de la nation», a-t-elle fait savoir.
Dans le même contexte, la ministre a tenu à rendre hommage aux acteurs des différentes institutions, telles que la gendarmerie et la Sûreté nationale, le Service national des gardes-côtes et les Douanes, qui ont coordonné leurs efforts pour défendre le patrimoine, et ce, en luttant contre les pillages et le trafic.
Pour sa part, le représentant de la direction générale de la Sûreté nationale a donné un aperçu des activités de son institution, tout en rappelant la création, en 1996, de la première unité spécialisée dans la lutte contre les atteintes au patrimoine culturel national.
Le représentant de la gendarmerie a, quant à lui, évoqué les efforts déployés par ses services dans ce domaine, à savoir «la mise en place de cellules spécialisées dans la lutte contre les atteintes aux biens culturels et la création du Bureau central de la protection du patrimoine culturel et historique». Enfin, le représentant des Douanes a indiqué que l'une des préoccupations de ses services est «la lutte contre le trafic illicite des biens culturels». Il a rappelé à cet effet «la création de brigades régionales pour défendre et protéger le patrimoine». Cette journée du 18 avril, consacrée Journée internationale des monuments et des sites par l'Unesco en 2001, a été marquée par l'intervention de Mourad Betrouni, directeur de la Protection légale et de la valorisation du patrimoine culturel au ministère de la Culture. Il a axé sa communication sur les dommages et préjudices dont peuvent faire l'objet les biens patrimoniaux, à savoir le pillage, le trafic et la dégradation…
Rachida Zademe, conseillère au ministère, a, pour sa part, donné un aperçu sur les trois conventions portant protection du patrimoine et des biens culturels, ratifiées par l'Algérie, parmi les sept grandes conventions de l'Unesco, ajoutant que «l'Algérie prévoit de ratifier d'ici à la fin de l'année 2009 quatre autres conventions portant sur le même thème».
l Durant un mois, cette manifestation, qui couvrira l'ensemble du pays, est une bonne opportunité aussi bien pour les conservateurs des musées que pour les professionnels en la matière, d'inventorier nos biens patrimoniaux et d'établir, en conséquence, un constat sur leur état actuel en vue de fixer de nouvelles stratégies de conservation et de réhabilitation. Tout comme chaque année, un bilan est dressé sur les réalisations accomplies par l'Etat dans le domaine de l'évaluation, de la préservation et de la revalorisation du patrimoine, tangible comme intangible, ainsi que la lutte menée par les services de la gendarmerie et des douanes contre les atteintes, les préjudices et les dommages causés aux biens culturels. Et c'est pour cette raison que cette année, le mois du patrimoine est placé sous le thème «Patrimoine et sécurisation». Ainsi, la revalorisation du patrimoine passe d'abord par sa sécurisation, c'est-à-dire mener efficacement une opération de restauration et donc de réhabilitation, et lutter contre les pillages et le trafic en tous genres. Un mois du patrimoine ne consiste pas seulement à établir des constats ou à dresser des bilans sur le patrimoine, mais aussi à le faire découvrir et connaître auprès du public, d'où d'ailleurs les activités prévues à cet effet par les différentes institutions, notamment muséales. Car la préservation du patrimoine n'incombe pas uniquement à l'Etat. C'est l'affaire de tous. La collectivité y est impliquée. Ces activités – conférences, expositions et portes ouvertes – ont pour principal objectif de faire prendre conscience au public de la nécessité de tenir compte de la valeur historique et mémorielle du patrimoine. Le citoyen doit, en effet, prendre conscience de l'importance du patrimoine et de s'impliquer davantage dans sa préservation. Car le patrimoine tant matériel qu'immatériel est tout ce qui lie le citoyen à son histoire et à sa mémoire. Il est son identité culturelle, une identité qui se dit à travers son passé, ses rites et ses traditions, ses monuments et ses pierres. Le patrimoine est un héritage, prenons-en soin.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.