OL : Slimani a participé à sa première séance d'entrainement    Atlético : Dembélé remercie Aulas    Kamel Boughaba inhumé à El Tarf    Accusé d'avoir participé à l'assaut du Capitole, Chuck Norris affirme qu'il s'agissait d'un sosie    Décès de cinq citoyens dans l'explosion d'une bombe artisanale à Tébessa    Reconduction du confinement à domicile dans 29 wilayas du pays    Real - Zidane : "Que voulez-vous, que nous quittions la saison ?"    Mon voyage en Chine(5)    «Revoir les pratiques, pas le système»    M. Chanegriha préside une réunion de travail avec les cadres du MDN    Le Mali au menu du Conseil de sécurité aujourd'hui    Slimani, «bon pour le service», signe pour dix-huit mois à Lyon    La Fifa saisie dans le dossier Boutmen (Club Africain)    Le HCR appelle l'UE à mieux protéger les réfugiés en Europe    Des syndicalistes critiquent la gestion des APC    Gâteau aux raisins secs    L'Algérie opte pour un deuxième vaccin chinois    Hommage à un grand intellectuel, le regretté Pr. Abdelkader Khelladi    Tu veux acheter un lingot ?    La préservation et la réhabilitation du patrimoine culturel sont l'affaire de tous    ESS-MCA, le choc !    Casoni plie bagage    Les transporteurs sanitaires menacent de faire grève    Peine capitale contre les assassins du boxeur Kerrad Mhenna    Le match à ne pas rater pour les Verts    Un an de prison ferme requis contre 7 activistes    Le rabatteur    Des universitaires appellent à sa généralisation dans tout le pays    Trains de banlieue : Environ 80 000 voyageurs par jour    INPED Boumerdès : Une refonte pédagogique salvatrice    Blida : l'ENPI et sa (mauvaise) gestion des cités    Yennayer 2971 : Exposition dédiée à l'artisanat traditionnel    A l'Ouest rien de nouveau !    Une situation épidémiologique stable a l'EHU: Vers une reprise normale des activités médicochirurgicales    Mandat de dépôt pour plusieurs agressions    Le déluge    Yennayer à Batna : la racine des arts    Vol et trafic de pièces archéologiques: Deux individus arrêtés et plus de trois milliards de cts d'objets d'art récupérés    Tiaret: Il y a 59 ans, Hamdani Adda était brûlé vif par l'OAS    Erosion continue du pouvoir d'achat    Bientôt finalisé    Le seuil maximum des retraits porté à 200.000 DA    Les donateurs veulent une révision de la législation fiscale    70 porteurs de projet poursuivis en justice    L'ADE de Sétif passe à l'acte    340 millions de chrétiens persécutés dans le monde    Lancement d'exercices navals en mer d'Oman    L'accusation fait appel du jugement du TSL    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





30 jours pour célébrer monuments et rites
Coup d'envoi du mois du patrimoine un peu partout à travers le pays
Publié dans Le Maghreb le 20 - 04 - 2010

La fête du patrimoine qui comme chaque année doit durer 30 jours (du 18 avril au 18 mai) a démarré ce dimanche au palais "Dar Aziza" (Alger), un espace patrimonial qui abrite le siège de l'Office national de gestion et d'exploitation des biens culturels (OGBEC). "Identité et patrimoine" est le thème générique de ce rendez-vous qui est censé toucher la
plupart de nos contrées puisque le patrimoine est une affaire nationale.
La cérémonie a été ouverte par une exposition de panneaux et de bannières mettant en exergue les opérations de sauvegarde entreprises par l'Etat dans la médina d'Alger. "Une enveloppe de 680 millions de dinars a été allouée par l'Etat pour les travaux d'urgence des bâtisses de la Casbah", a indiqué Abdelkader Zekagh, directeur général de l'OGEBC qui a précisé que cette opération a touché 365 maisons et que les travaux d'urgence ont porté sur le confortement, l'étaiement et la mise hors d'eau. Dans le même sillage, la Bibliothèque nationale abrite une expo mettant en valeur le fonds manuscrits de la BN, qui en détient 4259. Intitulée "Sauvegarde du patrimoine: mémoire de la nation", cette expo qui se poursuivra jusqu'au 24 avril, comprend un échantillon de manuscrits d'auteurs algériens dont ceux des érudits Abderrahmane Ethaâliby, Senouci et Mohamed Benyoucef Atfiche. A côté de ces ouvrages remontant à diverses époques et couvrant toutes les disciplines dont la religion, l'astronomie, la médecine, la grammaire, la pharmacie et les mathématiques, sont exposés des livres d'auteurs étrangers traitant de l'Algérie notamment "Les 4 premières lignes des navigations et pérégrinations" de N. Nicolay (édité en 1568), "Alger" de G. Gulauchain (1905) et "Répertoire alphabétique des tribus et douars de l'Algérie) de F. Accardo paru en 1879. Tipaza a de son côté donné le coup d'envoi de cette manifestation placée sous le signe "Patrimoine, culture et identité", à la bibliothéque de la ville. Pour le directeur de la culture, Hocine Ambes, cette manifestation permet au public de redécouvrir les richesses du patrimoine matériel et immatériel de la wilaya, un "véritable musée à ciel ouvert", a-t-il dit. Elle permet également aux responsables du secteur, a-t-il poursuivi, de sensibiliser de nouveau les citoyens quant à la nécessité de préserver, protéger voire même promouvoir le patrimoine en tant qu'"élément important de notre identité nationale". Des expositions, des projections cinématographiques et même des concerts de musique sont prévus à Oran dans le cadre de la célébration de cet événement qui se tient du 18 avril au 18 mai. A Oran, plusieurs activités culturelles ont été programmées à cet effet. Parmi ces activités, un riche programme d'expositions, de projections et de concerts de musique qui visent à faire connaître cette région de l'ouest du pays et son riche patrimoine.
"Les pièces archéologiques attestant de ce riche passé sont exposées au Musée national de la ville, qui porte le nom d'un grand martyr de la guerre de Libération nationale, natif de la ville, Ahmed-Zabana", expliquera la première responsable du département de la culture, Khalida Toumi, dans "le mot" contenu dans le dossier de presse relatif à l'événement.
Une autre exposition picturale, "Oran vue par ses artistes plasticiens ou les 100 chefs-d'oeuvre du Musée Ahmed-Zabana", est prévue dans le même musée. Le public oranais est invité à découvrir la ville d'Oran à travers le regard de ces différents artistes peintres. Information de taille, lors de l'inauguration de ce rendez-vous patrimonial Abdelkader Zekagh, directeur général de l'OGEBC a fait savoir qu'un musée souterrain verra bientôt le jour au niveau du métro d'Alger où l'on a découvert des traces de "200 ans d'histoire." Le musée sera selon ce responsable à 13m sous terre et sera réceptionné dans trois ans, si tout va bien.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.