Chelsea : Lampard officiellement limogé    Production de plus de 21 millions m3 d'eau potable en 2020    Polémique FAF-FTF    Une caravane de solidarité au profit des familles démunies    Nouvelle vague de gros procès en février    «Certains secteurs continuent à faire fi des consignes du Président»    Le ministre de l'Industrie dépose plainte contre l'Association des concessionnaires : L'automobile de la discorde    3 ans ferme requis contre Walid Kechida en appel    Le blocage persiste à l'ENIEM de Oued Aïssi (Tizi Ouzou) : Des centaines de travailleurs investissent la RN12    Un pôle économique qui va générer 15 000 emplois    De nouvelles opérations armées contre l'occupant marocain    La Palestine veut une conférence internationale pour la paix    Le président demande le recours à la force contre la menace terroriste    Cheikh Sabah Khaled Al-Sabah de nouveau désigné pour former un gouvernement    Elle s'est vu refuser la nationalité car "elle travaille trop"    Dalila Touat comparaît en appel le 3 mars    Un juge face à ses pairs    L'EN U17 qualifiée    Pas de miracle pour les Algériens !    Hamza Ayad de retour    Le Real sourit à nouveau, Zidane sauvé par contumace    Youcef Atal marque et se blesse    Le nouveau directeur de l'éducation installé    Covid-19 à Tizi Ouzou : 84 points de vaccination mobilisés    Œuvres universitaires : Benziane annonce une «profonde» réforme    Agressions du personnel médical dans les hôpitaux : 424 affaires enregistrées en six mois à l'est    Grogne à la formation professionnelle    "La féminisation de migration n'est pas récente"    Abdelmadjid Chikhi : «Je ne peux rien dire»    Le film "ADN" de Maïwenn projeté à l'IFA    «Trumpistes» : expressions de la révolte d'une jeunesse mondialisée    «Rien n'arrête le PapJazz» !    La science-fiction aime les villes monstrueuses    MADJID FERHATI, NOUVEAU DIRECTEUR DE LA CHAÎNE II    La justice se déjuge    Créer un développement décentralisé    Les menaces de la FIFA : Un ballon de baudruche    Augustin était-il vraiment un Saint ?    Establishment, mainstream et la prééminence des institutions occidentales    Agrumiculture: Une production de plus de 200.000 quintaux    Indiscipline ou inconscience?    MUTATIONS ET PERMUTATIONS    Santé: Plus de 10.000 paramédicaux seront recrutés    AADL Misserghine: Des ascenseurs en panne dans des immeubles «neufs»    Tribune - Un rapport, une méthode    Plus de 220.000 PME ont déclaré faillite depuis 2011    L'Algérie demande de faire toute la lumière sur ce drame    Acquisition de la nationalité algérienne : la longue course d'obstacles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Patrimoine culturel et sécurisation»
JOURNEE D'OUVERTURE DU MOIS DU PATRIMOINE CULTUREL
Publié dans L'Expression le 19 - 04 - 2009

«Il y a pour la première fois une visibilité et une lisibilité en matière de trafic illicite et de vol des biens culturels dans notre pays», a souligné Khalida Toumi.
«On ne peut pas protéger le patrimoine avec le sensationnel», a souligné Mme Khalida Toumi, ministre de la Culture, hier durant l'ouverture de la Journée d'étude, à l'occasion de la célébration du Mois du patrimoine culturel placé cette année sous le thème «Patrimoine culturel et sécurisation», à la salle de conférences du Palais de la culture Moufdi-Zakaria.
Cette manifestation, prévue du 18 avril au 18 mai, vise à «rendre hommage aux réalisations accomplies par l'Etat dans le domaine de la lutte contre les atteintes, les préjudices et les dommages causés aux biens culturels et à témoigner une reconnaissance à tous ceux qui mettent leur savoir-faire au service de la préservation du patrimoine et des valeurs culturelles de la nation», a affirmé la ministre de la Culture. «Ensuite pour exprimer notre gratitude aux tenants des premières lignes de défense du patrimoine culturel de la nation, particulièrement la Gendarmerie et la Sûreté nationale les gardes-côtes et les Douanes algériennes qui représentent les premiers remparts de surveillance et de sécurisation du territoire», a-t-elle ajouté. A cet effet, Mme Toumi n'a pas manqué de présenter toutes les nouvelles structures créées dans d'autres institutions portant le même souci de la protection du patrimoine culturel, en tissant au fur et à mesure la toile d'un véritable réseau de sa sécurisation: la brigade centrale de lutte contre le trafic illicite des biens culturels et le vol des objets d'arts, la direction générale de la Sûreté nationale, ainsi que le Bureau central de la protection du patrimoine culturel et historique et des cellules spécialisées dans la lutte contre les atteintes aux biens culturels du commandement de la Gendarmerie nationale. «Il y a pour la première fois une visibilité et une lisibilité en matière de trafic illicite et de vol des biens culturels dans notre pays», a-t-elle souligné. La journée du 18 Avril a été consacrée Journée internationale des monuments et des sites par l'Unesco en 2001. Depuis, cette date est devenue «une occasion et une opportunité offertes chaque année pour découvrir et revisiter le patrimoine culturel en lui portant un regard plus attentif, voire même critique», a-t-elle ajouté. Par ailleurs, la Journée d'étude est animée par des intervenants relevant des secteurs de la culture, en l'occurrence Mme Zademe conseillère au ministère qui a donné un aperçu sur les trois conventions portant protection du patrimoine et biens culturels, ratifiées par l'Algérie, parmi les sept grandes conventions de l'Unesco, ajoutant que l'Algérie prévoit de ratifier d'ici à la fin de l'année 2009 quatre autres conventions portant sur le même thème. Par ailleurs, et s'appuyant sur les statistiques de la Gendarmerie nationale, le commandant, M.Ben Ouda, a révélé que 2302 pièces archéologiques ont été récupérées de 2000 à 2008, relevant qu'une cartographie sur la bonne visibilité de la situation du patrimoine est réalisée pour la protection et la préservation des biens culturels, proposant d'autres alternatives pour faciliter le travail en étroite collaboration avec toutes les structures concernées. D'autres thèmes sont programmés pour l'après-midi tels que «le dispositif de sécurisation des biens culturels mis en place par la Sûreté nationale», «Rôles des Douanes algériennes dans la lutte contre les atteintes au patrimoine culturel», «Sécurisation des musées et des parcs culturels» par les cadres du ministère de la Culture.
Plusieurs activités sont retenues dans le cadre de la célébration du Mois du patrimoine culturel, placé cette année sous le thème «Patrimoine culturel et sécurisation», qui s'étalera jusqu'au 18 mai prochain, et une opération de transcription et d'enregistrement thématique des expressions culturelles traditionnelles sera lancée à cette occasion sur le site Web du ministère, a indiqué M.Betrouni, soulignant que cet événement culturel couvrira l'ensemble des wilayas du pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.