Kamel Boughaba inhumé à El Tarf    Accusé d'avoir participé à l'assaut du Capitole, Chuck Norris affirme qu'il s'agissait d'un sosie    Décès de cinq citoyens dans l'explosion d'une bombe artisanale à Tébessa    Reconduction du confinement à domicile dans 29 wilayas du pays    Ligue 1: Le programme des rencontres de la 8ème journée    Real - Zidane : "Que voulez-vous, que nous quittions la saison ?"    Real Madrid: Jovic bien prêté à Francfort (off.)    Mon voyage en Chine(5)    «Revoir les pratiques, pas le système»    M. Chanegriha préside une réunion de travail avec les cadres du MDN    Le Mali au menu du Conseil de sécurité aujourd'hui    La Fifa saisie dans le dossier Boutmen (Club Africain)    Le HCR appelle l'UE à mieux protéger les réfugiés en Europe    Des syndicalistes critiquent la gestion des APC    Gâteau aux raisins secs    L'Algérie opte pour un deuxième vaccin chinois    Hommage à un grand intellectuel, le regretté Pr. Abdelkader Khelladi    Tu veux acheter un lingot ?    La préservation et la réhabilitation du patrimoine culturel sont l'affaire de tous    Casoni plie bagage    Le match à ne pas rater pour les Verts    Les transporteurs sanitaires menacent de faire grève    Peine capitale contre les assassins du boxeur Kerrad Mhenna    Ce que peut apporter Slimani à Lyon    Le rabatteur    Un an de prison ferme requis contre 7 activistes    Des universitaires appellent à sa généralisation dans tout le pays    Blida : l'ENPI et sa (mauvaise) gestion des cités    Trains de banlieue : Environ 80 000 voyageurs par jour    INPED Boumerdès : Une refonte pédagogique salvatrice    Yennayer 2971 : Exposition dédiée à l'artisanat traditionnel    A l'Ouest rien de nouveau !    Le déluge    Football - Ligue 1: Sétif, Alger et Tlemcen pôles d'attraction    Une situation épidémiologique stable a l'EHU: Vers une reprise normale des activités médicochirurgicales    Mandat de dépôt pour plusieurs agressions    Yennayer à Batna : la racine des arts    Vol et trafic de pièces archéologiques: Deux individus arrêtés et plus de trois milliards de cts d'objets d'art récupérés    Tiaret: Il y a 59 ans, Hamdani Adda était brûlé vif par l'OAS    Erosion continue du pouvoir d'achat    Bientôt finalisé    Le seuil maximum des retraits porté à 200.000 DA    Les donateurs veulent une révision de la législation fiscale    70 porteurs de projet poursuivis en justice    L'ADE de Sétif passe à l'acte    340 millions de chrétiens persécutés dans le monde    Lancement d'exercices navals en mer d'Oman    L'accusation fait appel du jugement du TSL    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Louisa Hanoune et Zeghdoud déposent leurs dossiers
Ceux de Bouteflika et Benflis sont attendus dans les prochaines heures
Publié dans La Tribune le 02 - 03 - 2014

À deux jours de l'expiration des délais de dépôt des candidatures pour l'élection présidentielle du 17 avril prochain, une décantation s'est en effet opérée quant aux prétendants à la magistrature suprême du pays. La ruée de candidats vers le siège du Conseil constitutionnel n'est pas de mise bien qu'on annonçait auparavant une centaine d'intentions de candidature pour le scrutin présidentiel. Ceux qui sont encore en course ont jusqu'à demain 4 mars 2014 à minuit pour déposer leurs dossiers auprès du Conseil constitutionnel, qui procédera à la validation des dossiers dans un délai de 10 jours.
Si les candidatures les plus en vue, à savoir celle du président sortant, Abdelaziz Bouteflika, et celle de Ali Benflis, ne devraient pas tarder à atterrir au siège du Conseil constitutionnel, cette institution a enregistré dans la journée d'hier l'arrivée de deux candidatures à la candidature. L'une était portée par Ali Zeghdoud, le président du Rassemblement algérien (RA), qui ne rate pas la moindre échéance électorale pour faire acte d'existence politique en sollicitant l'adhésion des électeurs. Cette fois-ci, Ali Zeghdoud semble avoir visé plus haut en se lançant dans l'élection présidentielle prochaine. Au sortir du siège du Conseil constitutionnel, Ali Zeghdoud a indiqué que son «dossier de candidature remplit toutes les conditions juridiques et constitutionnelles après avoir collecté 670 signatures d'élus représentant différents courants politiques».
L'autre candidature, du jour, a été enregistrée dans l'après-midi d'hier. Elle était signée par Mme Louisa Hanoune, la secrétaire générale du Parti des travailleurs, officiellement candidate du parti depuis le 25 janvier dernier. Lors d'un meeting, tenu à Alger, Louisa Hanoune avait déclaré que l'objectif du Parti des travailleurs à travers sa participation ne peut pas être celui «de courir après l'argent», mais plutôt celui «d'aider les Algériens à amorcer une nouvelle dynamique, à même de préserver les acquis du pays gagnés sur plusieurs plans». Estimant, dans ce sens, que «le scrutin va se dérouler dans un contexte de guerre, marqué par un processus de dislocation des nations», Louisa Hanoune clamait que «cette élection présidentielle est complètement différente des précédentes».
Une journée avant que Louisa Hanoune et Ali Zeghdoud ne déposent leurs dossiers, c'était Abdelaziz Belaïd qui a fait acte de candidature pour l'élection présidentielle 2014. A la tête du Front El Moustakbel (FM), fondé en 2012, Abdelaziz Belaid, 51 ans et transfuge du FLN, brigue la présidence de la République. Après avoir remis, le 1er mars, son dossier à l'institution présidée par Mourad Medelci, l'ancien chef de l'Unja (Union nationale de la jeunesse algérienne) a indiqué que «le dossier répond à toutes les conditions juridiques et constitutionnelles», expliquant, par ailleurs, «avoir collecté 1 010 signatures d'élus représentant le FM, les différents courants politiques et les indépendants ayant placé leur confiance en lui». Abdelaziz Belaïd a été précédé par Moussa Touati, président du FNA, qui a déposé son dossier de candidature la semaine passée. Son dossier repose, déclarait-il, sur quelques 705 signatures d'élus parmi les 1 100 que compte son parti.
Il faut noter que le Conseil constitutionnel rappelait, dans un communiqué publié le 20 janvier 2014, et relatif aux conditions de candidature à la présidence de la République, que «conformément à l'article 137 de la loi organique relative au régime électoral qui prévoit que la déclaration de candidature est déposée au plus tard dans les quarante-cinq jours qui suivent la publication du décret présidentiel portant convocation du corps électoral. Le Conseil constitutionnel informe qu'en application de ces deux textes, le dernier délai de dépôt des dossiers de candidature pour l'élection du président de la République est fixé au 4 mars 2014 à minuit». Le Conseil constitutionnel a indiqué, en fin de journée d'hier, que trois autres candidats ont pris rendez-vous pour déposer leurs dossiers aujourd'hui. Il s'agit de candidats méconnus : Tammeche Sadek, Guerraiche Ali et Hachache Malek.
A. Y.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.