Pyongyang répond par une insulte aux critiques de Bolton    Elections européennes : l'extrême droite en tête en France    Les aliments les plus indiqués pour détoxifier le foie    Sahara Occidental : Pour les Sahraouis, la France a saboté le travail de Köhler    Sport : Des champions internationaux oubliés    11 milliards pour l'aménagement des plages    Béni Amrane : 70 familles sans eau ni électricité    Douadi Boussella. Poète : Une passion dans les veines    Le dossier de 12 hauts responsables transmis par le parquet d'Alger: Ouyahia, Sellal et d'autres ministres devant la Cour suprême    Election présidentielle: Une équation sans inconnues ?    Transition politique: Nabni se penche sur huit expériences démocratiques concluantes    Pluies au Centre et à l'Est: Des inondations et des coupures d'électricité    Alger: Incendie à l'hôpital Nefissa Hamoud    Médéa: Trois morts dans une collision    Le ministre de l'Energie, Mohamed Arkab: «L'Etat ne reviendra pas sur la règle du 51/49»    Jérôme Boateng sur le départ    Lopetegui convoité pour remplacer Sarri?    Le GS Pétroliers passe en finale    Le FFS appelle à un dialogue sans prélable    Faudrait-il un Poutine pour l'Algérie?    Comme en 1962? Comme en 1992?    L'avion de l'opposant Katumbi attend l'autorisation d'atterrir à Goma    Amazon Prime Video, bientôt lancé en France, menace Netflix    Le Thought 4 Food s'invite à Annaba    Saisie de 7,4 tonnes de cannabis au large de l'Algérie    Treize blessés dans la collision de deux bus    La pénétrante de Oued Ouchayeh dans un sale état    Fermé depuis 27 ans, le Mausolée royal de Maurétanie rouvre    Le Hirak sur la planète Mars    Le site Medias DZ a fait un sondage sur les programmes du Ramadhan    Situation en Libye : Smail Chergui dénonce une guerre par procuration    Journée de l'Afrique: Une Afrique unie, intégrée, en paix et prospère    Tournoi de Sassari : Médaille de bronze pour Fateh Benferdjellah    MC Oran : le président insiste sur son départ, l'ère Hyproc loin de commencer    "Le lien de confiance est brisé"    Japon : Baisse des exportations pour un cinquième mois consécutif    A Oran : Les superficies consacrées aux arbres fruitiers et à la vigne en baisse    Gouvernement : Nouvelles nominations à la tête d'entreprises publiques clés    Quel Brexit sans Theresa May ?    L'Algérie s'opposera à la transaction    La feuille de route des Moudjahidine    Le gouvernement annonce le gel des poursuites    Lacunes de sécurité et mauvaise exploitation    Programme du Planétarium de Chenoua pour lemois de Ramadhan    La Palme d'or pour le «Parasite» de Bong Joon-ho    Ligue 1 Mobilis: Le programme des rencontres de la 30ème journée    Le public algérois renoue avec le fado    Baâziz enflamme le public à Dar Abdeltif    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Recul des prix du pétrole sur les marchés européens
Publié dans La Tribune le 23 - 03 - 2014

Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échange seuropéens, pénalisés par l'appréciation du dollar mais limitaient leurs pertes grâce à une forte baisse des stocks de brut au terminal pétrolier de Cushing.
A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai valait 105,73 dollars, en baisse de 12 cents par rapport à la clôture de mercredi.
A New York, le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en avril, dont c'est le dernier jour de cotation, perdait 29 cents, à 100,08 dollars.
Les cours du brut étaient pénalisés par la hausse du dollar, qui a atteint jeudi son niveau le plus fort en deux semaines face à l'euro. Le billet vert bénéficiait des propos de la veille de la présidente de la Réserve fédérale américaine (Fed), Janet Yellen, qui a suggéré une remontée des taux d'intérêt
mi-2015.
Or, le renforcement de la monnaie américaine rend le baril libellé en dollars plus coûteux pour les investisseurs munis d'autres devises.
Les prix du pétrole limitaient toutefois leurs pertes, les propos de Janet Yellen ayant également eu pour effet de «rassurer les investisseurs sur l'économie américaine», soulignait un analyste du cabinet Inenco.
Les Etats-Unis sont le premier consommateur mondial de brut, absorbant un cinquième de la production mondiale.
Par ailleurs, un nouveau recul (de près d'un million de barils) des stocks de brut à Cushing(Oklahoma, centre-sud des Etats-Unis) la semaine dernière a particulièrement soutenu le WTI.
Comme l'a souligné mercredi l'Agence américaine d'information sur l'énergie (EIA), ces stocks ont décliné de 29% (12 millions de barils) au cours des sept dernières semaines, tombant vendredi dernier à leur plus bas niveau depuis début 2012.
Les réserves de Cushing, qui servent de référence au WTI, avaient grimpé à des niveaux record l'année dernière, pesant ainsi sur le prix du brut américain.
Le recul des réserves de Cushing devrait s'accélérer alors que les capacités de l'oléoduc Seaway, qui achemine des réserves du terminal pétrolier vers les raffineries du golfe du Mexique, devraient être doublées d'ici mai ou juin.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.