Commerce: permanence respectée à 99% par les commerçants au 1er jour de l'Aïd el Fitr    Le romancier Samir Kacimi anime des ateliers d'écriture virtuels    Benbouzid dévoile les priorités du secteur après la levée du confinement    Territoires Non Autonomes: l'Eucoco rappelle le droit des peuples à l'autodétermination    Aid El Fitr: le Président Tebboune présente ses vœux aux éléments de l'ANP et des travailleurs du corps médical    Le ministre de la Communication salue les efforts des travailleurs du secteur    Campagne de récolte de pommes de terre de saison : un rendement record à Mostaganem    COVID-19: 157 bus mobilisés pour le transport quotidien des personnels de la santé    Arts Martiaux / Classement Ligue Onechampionship: l'Algérien Mahmoudi au pied du podium    Le Premier ministre présente ses vœux au peuple algérien à l'occasion de l'Aïd El-fitr    Le discours intégral de Tebboune    Covid-19: la crise sanitaire entraînerait des transformations numériques "majeures" en Afrique    195 nouveaux cas confirmés et 10 décès enregistrés en Algérie    Hand-MCO: pour un changement du système de compétition des 2 premiers paliers    La détente est nécessaire et possible    CIO : Report des JO-2021 ?    Reprise de la compétition : Trois scénarios pour l'actuelle saison    Jamal Khashoggi : Le pardon de ses fils est «choquant»    L'Affaire Halfaya prend une autre tournure    5 ans de prison ferme requis    Rassemblement des femmes à Béjaïa    Proche-Orient : Les Palestiniens refusent l'aide médicale de MBZ    Défense ; Les Etats-Unis se retirent du traité «Open Sky»    Distribution de 200 000 masques à Tizi Ouzou    On vous le dit    Brèves    Khemis El Khechna : Le marché de gros cédé à 16,2 milliards    Editions Chihab : Mère des Cités, un sacré polar    Au royaume de Massinissa, Jugurtha, Koceila et Dihya    Oran : Les artistes anonymes, autres victimes collatérales de la pandémie    L'année judiciaire ne sera pas clôturée le 15 juillet    Beaucoup reste à faire    La production de la fraise en net recul à Jijel    Les travaux traînent en longueur    Indignation contre une loi sur la sécurité nationale de Pékin    Les feuilles de l'automne    Zemmamouche parti pour rester    Anthar Yahia estime qu'"il n'y a pas assez de terrains"    Des voix dénoncent l'annexion de la Cisjordanie occupée par Israël    Plus de 660 000 déplacés dans le monde depuis fin mars    Lancement d'une campagne artistique en hommage au personnel soignant    "Je finalise un essai sur le règne de Bouteflika"    Une soirée ramadhanesque avec Hind Boukella    La fin de Cheikh Shamessedine sur Ennahar TV    AID EL-FITR : Les journées du 1er et 2 chaoual chômées et payées    Le Président de la République reçoit un appel téléphonique de son homologue égyptien    Les cas confirmés de Covid-19 en hausse dans la bande de Ghaza    L'espoir, cet emprunt fait au bonheur !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un marché de gros à Aïn Defla pour booster l'agriculture
En plus de la régulation de la production et du commerce
Publié dans La Tribune le 30 - 12 - 2014

Le futur marché de gros de fruits et légumes, en cours de réalisation depuis le début de l'année dans la localité de Bourached, à 15 km au sud-ouest du chef-lieu de wilaya de Aïn Defla, est appelé à jouer un rôle de régulateur du commerce des produits agricoles à l'échelle régionale et à booster le secteur agricole dans la région. L'idée de création de ce marché, dont la mission consiste également à harmoniser la distribution des produits agricoles afin d'assurer l'équilibre entre l'offre et la demande, s'est imposée par le développement de la production agricole qu'a connu la wilaya de Aïn Defla depuis le début des années 1980.
En effet, les résultats obtenus en matière de production agricole ont propulsé cette wilaya au 2e rang sur le plan national (après El Oued) en matière de production de pomme de terre, au 3e du point de vue du taux de croissance et au 5e rang en termes de valeur ajoutée (100 milliards de dinars/an). De telles performances ont rendu la réalisation d'un marché de gros des plus nécessaires. La réalisation de ce marché de gros sur une superficie de 12,2 hectares, dont
3 pour la surface couverte, 1,2 ha pour la surface bâtie, 7,2 ha pour le parking et la voirie et 0,6 pour les espaces verts, a été confiée à l'EPE Magros pour un montant de 2,8 milliards de dinars, selon la direction locale du commerce. Quant au choix du site d'implantation, il a été dicté par sa proximité de l'autoroute Est-Ouest. Après études, Bourached s'est révélée répondre au mieux aux paramètres requis pour recevoir cette importante infrastructure commerciale.
Pour Rachid Hamadi, responsable du service de l'observation du marché et de
l'information économique à la direction du commerce de la wilaya, l'idée de réalisation d'un marché de gros est motivée par la nécessité de faire face aux perturbations et aux tensions sur différents produits, voire même aux «ruptures d'approvisionnement». «L'organisation de la ‘‘sphère'' de gros et son activité en fonction des paramètres en vigueur permettra de régler le problème de la distribution des produits et, par ricochet, contribuera à la stabilité des prix», a indiqué M. Hamadi. Une fois opérationnelle, cette structure commerciale, qui peut accueillir un flux mensuel de fruits et légumes de
30 000 tonnes, permettra la création de 1 500 emplois directs et 2 500 autres
indirects, a-t-il ajouté, précisant que le projet sera réceptionné à la fin de l'année 2016.
Outre la réduction (de manière considérable) de la marge de manœuvre des spéculateurs, le futur projet permettra aux agriculteurs de la région de travailler en toute quiétude sachant que leur wilaya dispose d'un marché de gros, selon Abdeljalil Alaoui, un agriculteur de la commune de Mekhatria (10 km au nord de Aïn Defla). Car, ce marché de gros évitera aux agriculteurs de la région de se déplacer vers ceux de Boufarik, Bougara et Hattatba pour écouler leurs marchandises, «d'où un gain substantiel de temps», et d'argent s'est-il réjoui. De son côté, le président de la Chambre d'agriculture de la wilaya, El hadj Djaalani, a noté que la réalisation de cette infrastructure commerciale permettra aux produits agricoles locaux d'y être directement acheminés avant d'être écoulés sur les marchés de détails, assurant ainsi la «traçabilité» du produit. «Les marchés de gros demeurent le lieu incontournable de service si nous voulons réellement que les commerçants de détail offrent une alimentation diversifiée en qualité, prix et qui respecte le cycle saisonnier des produits au travers de productions agricoles de proximité», a-t-il encore observé.
«La création du marché de gros permettra également de renforcer les potentialités de stockage, notamment en été, pour conserver les produits périssables», a-t-il ajouté, rappelant que les chambres de stockage, initialement prévues à Khemis Miliana, ont été déplacées à côté de ce marché de gros pour en constituer un pôle commercial agroalimentaire.
Dans le sillage de ce projet, une autre opération consistant en la réalisation de trois marchés de détails de fruits et légumes sera également lancée dans la wilaya au début de la prochaine année, selon la direction locale du commerce. Ces marchés de détails, dont la réception est prévue à la fin de l'année 2015, seront réalisés dans les communes de Aïn Defla, Djellida et Khemis Miliana pour une enveloppe financière de 100 millions de dinars.
«Le commerce des fruits et légumes est un tout indissociable. Ces trois marchés de détails s'ajouteront à ceux déjà existants et contribueront à l'amélioration de la dynamique de distribution des produits et à la stabilité de leurs prix», a-t-on soutenu.
APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.