La passion algérienne.    Real Madrid: Llorente part à l'Atletico (officiel)    Huis clos à l'entraînement d'hier : les vraies raisons    Louisa Hanoune reste en prison    Réouverture du dossier de l'autoroute Est-Ouest    À bas l'oligarchie !    La grande embrouille !    Les solutions en dehors de la justice    Amar Ghoul rattrapé par "son" autoroute    Petits rappels à l'attention lacrymale des Bekkayate d'ici !    La Russie et la Chine opposées à l'initiative américaine    Proposition de sortie de crise    Gaïd Salah met en garde les porteurs de l'emblème de l'amazighité    Que le spectacle commence !    Des referees européens pour superviser la VAR à partir du deuxième tour    Des finales disputées    Le procès Kamel Chikhi ajourné au 3 juillet    Deux cas de triche    Un mort et trois blessés dans un accident de la route    Un étudiant palestinien poignardé par son compatriote    L'affaire Tahkout devant la Cour suprême    Les salariés dans le désarroi    Un secteur en quête de professionnalisation    sortir... ...sortir... ...sortir...    Khalida Toumi et Abdelouahab Nouri convoqués par la justice    A votre bon cœur !    La taule à gogo    Assassinat du journaliste Jamal Khashoggi : Une experte des Nations unies demande une enquête sur le prince héritier saoudien    Une bien triste leçon égyptienne    Transport aérien: Le SNTMA parle de «climat de tension et d'injustice»    L'Autre football    Groupe A : Egypte-Zimbabwe, vendredi à 21h00: Les Pharaons pour confirmer leur statut    Un préjudice pour les communes et un danger pour les automobilistes: Vol des couvercles d'égouts sur la voie express    St Germain (Aïn El Turck): Des habitants dénoncent la cruelle déchéance de l'Esplanade du 5 juillet    El Kerma: Un réseau spécialisé dans le vol des pièces détachées démantelé    L'Iran et la Russie sont-ils les vraies cibles de l'attaque des deux pétroliers en mer d'Oman?    Dr Berkani Bekkat, président de l'ordre des médecins algériens : "Nous n'avons plus le temps pour une Constituante"    Présidentielle en Mauritanie: Ould Abdel Aziz quitte le pouvoir, mais pas la politique    Cameroun Entre répression et arrestations, les pro-Kamto continuent de résister    Le Pr Belmihoub Analyse l'impact du "Hirak" sur l'économie dans un entretien à l'APS : ''C'est le temps économique qui va s'aligner sur le temps ...    Organisation nationale des moudjahidine L'ONM appelle à un dialogue national avec la participation de tous    Marches des étudiants : Appel à des négociations sans les symboles du système    BCE : Draghi évoque une baisse des taux, Trump peste contre l'euro faible    Ouargla: Lancement des travaux d'aménagement du parc industriel de Hassi-Benabdallah    Prière funéraire à la mémoire de Morsi à Istanbul    Séance plénière consacrée auvote de deux projets de loi    Coup d'envoi demain de la 32e édition    "West Side Story" de Steven Spielberg dévoile sa première photo    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un marché de gros à Aïn Defla pour booster l'agriculture
En plus de la régulation de la production et du commerce
Publié dans La Tribune le 30 - 12 - 2014

Le futur marché de gros de fruits et légumes, en cours de réalisation depuis le début de l'année dans la localité de Bourached, à 15 km au sud-ouest du chef-lieu de wilaya de Aïn Defla, est appelé à jouer un rôle de régulateur du commerce des produits agricoles à l'échelle régionale et à booster le secteur agricole dans la région. L'idée de création de ce marché, dont la mission consiste également à harmoniser la distribution des produits agricoles afin d'assurer l'équilibre entre l'offre et la demande, s'est imposée par le développement de la production agricole qu'a connu la wilaya de Aïn Defla depuis le début des années 1980.
En effet, les résultats obtenus en matière de production agricole ont propulsé cette wilaya au 2e rang sur le plan national (après El Oued) en matière de production de pomme de terre, au 3e du point de vue du taux de croissance et au 5e rang en termes de valeur ajoutée (100 milliards de dinars/an). De telles performances ont rendu la réalisation d'un marché de gros des plus nécessaires. La réalisation de ce marché de gros sur une superficie de 12,2 hectares, dont
3 pour la surface couverte, 1,2 ha pour la surface bâtie, 7,2 ha pour le parking et la voirie et 0,6 pour les espaces verts, a été confiée à l'EPE Magros pour un montant de 2,8 milliards de dinars, selon la direction locale du commerce. Quant au choix du site d'implantation, il a été dicté par sa proximité de l'autoroute Est-Ouest. Après études, Bourached s'est révélée répondre au mieux aux paramètres requis pour recevoir cette importante infrastructure commerciale.
Pour Rachid Hamadi, responsable du service de l'observation du marché et de
l'information économique à la direction du commerce de la wilaya, l'idée de réalisation d'un marché de gros est motivée par la nécessité de faire face aux perturbations et aux tensions sur différents produits, voire même aux «ruptures d'approvisionnement». «L'organisation de la ‘‘sphère'' de gros et son activité en fonction des paramètres en vigueur permettra de régler le problème de la distribution des produits et, par ricochet, contribuera à la stabilité des prix», a indiqué M. Hamadi. Une fois opérationnelle, cette structure commerciale, qui peut accueillir un flux mensuel de fruits et légumes de
30 000 tonnes, permettra la création de 1 500 emplois directs et 2 500 autres
indirects, a-t-il ajouté, précisant que le projet sera réceptionné à la fin de l'année 2016.
Outre la réduction (de manière considérable) de la marge de manœuvre des spéculateurs, le futur projet permettra aux agriculteurs de la région de travailler en toute quiétude sachant que leur wilaya dispose d'un marché de gros, selon Abdeljalil Alaoui, un agriculteur de la commune de Mekhatria (10 km au nord de Aïn Defla). Car, ce marché de gros évitera aux agriculteurs de la région de se déplacer vers ceux de Boufarik, Bougara et Hattatba pour écouler leurs marchandises, «d'où un gain substantiel de temps», et d'argent s'est-il réjoui. De son côté, le président de la Chambre d'agriculture de la wilaya, El hadj Djaalani, a noté que la réalisation de cette infrastructure commerciale permettra aux produits agricoles locaux d'y être directement acheminés avant d'être écoulés sur les marchés de détails, assurant ainsi la «traçabilité» du produit. «Les marchés de gros demeurent le lieu incontournable de service si nous voulons réellement que les commerçants de détail offrent une alimentation diversifiée en qualité, prix et qui respecte le cycle saisonnier des produits au travers de productions agricoles de proximité», a-t-il encore observé.
«La création du marché de gros permettra également de renforcer les potentialités de stockage, notamment en été, pour conserver les produits périssables», a-t-il ajouté, rappelant que les chambres de stockage, initialement prévues à Khemis Miliana, ont été déplacées à côté de ce marché de gros pour en constituer un pôle commercial agroalimentaire.
Dans le sillage de ce projet, une autre opération consistant en la réalisation de trois marchés de détails de fruits et légumes sera également lancée dans la wilaya au début de la prochaine année, selon la direction locale du commerce. Ces marchés de détails, dont la réception est prévue à la fin de l'année 2015, seront réalisés dans les communes de Aïn Defla, Djellida et Khemis Miliana pour une enveloppe financière de 100 millions de dinars.
«Le commerce des fruits et légumes est un tout indissociable. Ces trois marchés de détails s'ajouteront à ceux déjà existants et contribueront à l'amélioration de la dynamique de distribution des produits et à la stabilité de leurs prix», a-t-on soutenu.
APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.