Groupe F : Le Cameroun sans sourciller face à la Guinée-Bissau    SELON SALIM LABATCHA, LE NOUVEAU SG : L'UGTA adhérera au Hirak    Défiant l'armada policière, les étudiants donnent une leçon de nationalisme    Bouira : Etudiants, élus et citoyens marchent pour la libération des dix-sept détenus    Plusieurs actions de protestation à Béjaïa    Protestation des journalistes hier à Tizi Ouzou    Samy Agli, nouveau président du FCE    L'union de la wilaya de Tizi Ouzou dénonce "un simulacre"    Poutine prolonge l'embargo alimentaire contre les Occidentaux    Ankara discute avec Moscou sur la date de livraison des missiles S-400    L'ordre des avocats dénonce une atteinte aux libertés    Le Mozambicain Anibal Manave élu président de FIBA Afrique    Dix à quinze jours d'indisponibilité pour Salif Sané    Allik sur les traces de Benkhelifa…    L'ONA actionne son dispositif d'intervention et d'alerte    Le plan canicule activé à Constantine    L'Algérien Toufik Hamoum à la tête du Conseil technique de l'Unesco    ACTUCULT    Le plasticien Ahmed Stambouli dévoile une nouvelle exposition    Deux stèles à l'effigie de Matoub Lounès et d'Imache Ammar    17,56 millions de dollars pour un film jamais tourné    Rétrospective sur le virtuose du cinéma algérien    Nouvelles de l'Ouest    Le secteur de la santé à Chlef : Beaucoup d'argent consommé sans impact sur la population    Retards dans la réalisation de projets sportifs : Des mises en demeure adressées aux entreprises et bureaux d'études    Saison estivale 2019 : Aménagement de 62 plages autorisées à la baignade    Equipe nationale: Pouvait mieux faire !    El Khroub: 8 compteurs électriques détruits par un incendie     Rocher de la vieille: Chute mortelle d'un homme du haut de la falaise    Tri et recyclage des déchets: Près de 1.024 tonnes de plastique valorisées par des entreprises en 6 mois    Chambre de commerce et de l'industrie de l'Oranie - CCIO: La commission ad-hoc des JM 2021 installée    MC Oran: Une feuille de route à appliquer en urgence    Le PDG de Sonelgaz à Oran: Deux nouveaux directeurs de distribution installés à Oran et Es-Senia    Conseil de la nation: La demande de levée de l'immunité parlementaire de Amar Ghoul à l'étude    Ali Benflis au « Le Quotidien d'Oran »: «Impérieuse nécessité d'un grand compromis national»    Alger : Rassemblement pour la libération de manifestants détenus    L'ARBRE DESSECHE    Pour "réduire leur dépendance envers Moscou" : Les USA veulent accorder des prêts aux pays de l'Otan    Dédollarisation : Les alliés des Etats-Unis se débarrassent eux aussi du dollar    Energies renouvelables : L'Algérie s'est dotée d'une stratégie "ambitieuse" pour son développement    Avec Uptis : Michelin lance le pneu increvable    Libye: Le président du Conseil social des tribus Touareg salue les efforts de l'Algérie    Analyse : Paix et sécurité en Afrique pour les nuls…et les plus avertis    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée public    L'Etat à la rescousse    L'opposant Abdourahman Guelleh a pu quitter le pays    Mustang Shelby GT 500, un V8 de…770 chevaux !    Speedy Algérie : Promo vacances sur les pneus, freins et cli    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Aïn Defla: Un marché de gros à Bourached pour réguler la production et dynamiser l'agriculture
Commerce
Publié dans Le Temps d'Algérie le 29 - 12 - 2014

Le futur marché de gros des fruits et légumes, en cours de réalisation depuis le début de l'année à Bourached (Aïn Defla) est appelé à jouer un rôle de régulateur du commerce des produits agricoles à l'échelle régionale et à booster le secteur agricole dans la région.
L'idée de création de ce marché, dont la mission consiste également à harmoniser la distribution des produits agricoles afin d'en assurer l'équilibre entre l'offre et la demande, s'est imposée par le développement de la production agricole qu'a connu la wilaya de Aïn Defla depuis le début des années 1980.
En effet, les résultats obtenus en matière de production agricole ont propulsé la wilaya au 2ème rang sur le plan national (après El Oued) en matière de production de pomme de terre, au 3ème du point de vue du taux de croissance et au 5ème rang en termes de valeur ajoutée (100 milliards DA/an, rendant, de ce fait, la réalisation d'un marché de gros des plus nécessaires.
Réguler le marché des fruits et légumes et faire face à ses perturbations
La réalisation de ce marché de gros d'Aïn sur une superficie de 12,2 hectares, dont 3 pour la surface couverte, 1,2 ha pour la surface bâtie, 7,2 ha pour le parking et la voirie et 0,6 pour les espaces verts, a été confiée à l'EPE MAGROS pour un montant de 2,8 milliards de DA, selon la direction locale du commerce.
Le choix du site de Bourached (15 km au sud-ouest du chef-lieu de wilaya) à proximité de l'autoroute Est-ouest, pour recevoir cette importante infrastructure commerciale, s'est révélé, après études, répondre au mieux aux paramètres requis.
Pour le responsable du service de l'observation du marché et de l'information économique à la direction du commerce de la wilaya, l'idée de réalisation d'un marché de gros est motivée par la nécessité de faire face aux perturbations et aux tensions sur différents produits, voire même aux "ruptures d'approvisionnement".
"L'organisation de la +sphère+ de gros et son activité en fonction des paramètres en vigueur permettra de régler le problème de la distribution des produits et, par ricochet, contribuera à la stabilité des prix", a indiqué Rachid Hamadi.
Une fois opérationnelle, cette structure commerciale, qui peut accueillir un flux mensuel de fruits et légumes de 30.000 tonnes, permettra la création de 1.500 emplois directs et 2.500 autres indirects, a-t-il ajouté, précisant que le projet sera réceptionné à la fin de l'année 2016.
Marchés de gros de Boufarik, Hattatba et Bougara : un lointain souvenir pour les agriculteurs de Ain Defla
Outre la réduction (de manière considérable) de la marge de manœuvre des spéculateurs, le futur projet permettra aux agriculteurs de la région de travailler en toute quiétude sachant que leur wilaya dispose d'un marché de gros, selon Abdeljalil Alaoui, un agriculteur de la commune de Mekhatria (10 km au nord d'Aïn Defla).
Le marché de gros d'Aïn Defla évitera aux agriculteurs de la région de se déplacer vers ceux de Boufarik, Bougara et Hattatba pour écouler leurs marchandises, "d'où un gain substantiel de temps", s'est-il réjoui.
De son côté, le président de la chambre d'agriculture de la wilaya, El hadj Djaalani, a noté que la réalisation de cette infrastructure commerciale permettra aux produits agricoles locaux d'y être directement acheminés avant d'être écoulés sur les marchés de détails, assurant ainsi la "traçabilité" du produit.
"Les marchés de gros demeurent le lieu incontournable de service si nous voulons réellement que les commerçants de détail offrent une alimentation diversifiée en qualité, prix et qui respecte le cycle saisonnier des produits au travers de productions agricoles de proximité", a-t-il encore observé.
"La création du marché de gros permettra également de renforcer les potentialités de stockage, notamment en été, pour conserver les produits périssables", a-t-il ajouté, rappelant que les chambres de stockage, initialement prévues à Khemis Miliana, ont été déplacées à côté de ce marché de gros pour en constituer un pôle commercial agroalimentaire.
Des marchés de détails pour accompagner le projet
Dans le sillage de ce projet, une autre opération consistant en la réalisation de trois (3) marchés de détails de fruits et légumes sera, pour sa part, lancée dans la wilaya au début de la prochaine année, selon la direction locale du commerce.
Ces marchés de détails, dont la réception est prévue à la fin de l'année 2015, seront réalisés dans les communes de Aïn Defla, Djellida et Khemis Miliana pour une enveloppe financière de 100 millions de DA.
"Le commerce des fruits et légumes est un tout indissociable. Ces trois marchés de détails s'ajouteront à ceux déjà existants et contribueront à l'amélioration de la dynamique de distribution des produits et à la stabilité de leurs prix", a-t-on soutenu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.