Le Président Tebboune rencontre à Rome des représentants de la communauté algérienne établie en Italie    Sétif: lancement des services de la finance islamique dans deux agences de la BEA    L'ONU et l'UA appelées à assumer leurs responsabilités envers le peuple sahraoui    Flambée des prix du carburant au Maroc: les transporteurs de marchandises menacent d'une grève nationale    L'émir Abdelkader a unifié les Algériens dans la lutte contre le colonisateur français    Belmehdi: tous les secteurs "mobilisés" pour la réussite de la saison du hadj    La loi sur l'investissement dynamisera davantage la diversification économique    "Tels des esprits affables qui murmurent", Smaïl Yabrir signe son premier recueil de nouvelles    Tennis de table/Coupe d'Afrique : quatre pongistes algériens présents au Nigéria    APN : les députés adoptent le projet de loi sur les procédures de saisine et de renvoi devant la Cour constitutionnelle    Le Président Tebboune quitte Alger à destination de l'Italie    ANP: 4 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Algérie-Tunisie: la coopération consulaire passée en revue à Tunis    "Mamlaket el hacharat", un spectacle pour enfants sur les valeurs de la "solidarité" et la "vérité" entre individus    Real : Eden Hazard ne lâche pas l'affaire    Klopp désigné entraineur de l'année en Angleterre    Man City : "Nous versons le salaire que nous pouvons à Haaland"    Affaire GB Pharma: Ouyahia et Sellal condamnés à 3 ans de prison    Nouveau code de l'investissement: Les délais de traitement des dossiers considérablement réduits    Voirie, réfection des trottoirs, éclairage public...: Opération d'aménagement sur l'axe de Ras El-Aïn    Es-Senia: Aménagement et embellissement extérieur à la zone d'activité    Pour accompagner les hôtes d'Oran aux Iles Habibas: Une soixantaine de jeunes en formation de guides touristiques    Une coopération heureuse et profitable    Belani: Les régimes marocain et israélien ont le même ADN    Ligue 1 - Mise à jour: Une dernière chance pour l'Entente    Nora, Saliha et les harkis    Tirage au sort jeudi en ligne    Al-Khelaïfi va annoncer de grands changements    Erik ten Hag annonce la couleur    La méthode Ankara    L'ONU entame sa visite au Xinjiang    Des dizaines de colons envahissent la Mosquée Al-Aqsa    La gauche tente de nouveaux visages    L'Algérie peaufine sa stratégie africaine    Les pique-niques et les randonnées en vogue    Un réseau national tombe à Berrahal    31 décès et 1.511 blessés en une semaine    Les raisons de l'union patronale    Elle m'a battu, puis m'a devancé...    La démonstration des Forces navales    Le procès a failli «dégénérer»    Un long fleuve tranquille    Accueil triomphal pour Amin Zaoui    29 titres retenus par le jury    MDN: Chanegriha supervise un exercice tactique dans la 2ème RM    Tebboune met fin aux fonctions du Gouverneur de la Banque d'Algérie    Figure incontournable du cinéma algérien: Chafia Boudraâ tire sa révérence    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Salmane impose sa marque sur le royaume
Profond remaniement à la tête de l'Arabie saoudite
Publié dans La Tribune le 30 - 04 - 2015

Le roi Salmane d'Arabie saoudite semble vouloir marquer le royaume de
son empreinte. Le successeur d'Abdallah, a relevé son demi-frère le prince Moqrin de ses fonctions de prince héritier et de premier vice-Premier ministre.
Il le remplace par son neveu, le ministre de l'Intérieur, Mohammed ben Nayef, qui était jusque-là deuxième dans l'ordre de succession. Son fils, le prince Mohammed Ibn Salmane, qui est ministre de la Défense, devient par ailleurs prince héritier adjoint. Des décisions qui ne manqueront pas d'alimenter les spéculations sur les tiraillements à l'intérieur de la famille régnante en Arabie saoudite. C'est par une série de décrets que le roi saoudien a procédé à ces remaniements. Perdant sa place d'héritier, le prince Moqrin a également été relevé de son poste de vice-premier ministre. Moqrin, le plus jeune des trente-cinq fils d'Abdel Aziz, fondateur du royaume saoudien était devenu prince héritier après la mort du roi Abdallah. Celui qui l'a remplacé Mohammed Ben Nayef est la personnalité montante au sein de la famille dirigeante. Sa nomination comme héritier du trône devrait permettre au nouveau roi de contenir la branche Soudayri de la famille royale, déjà affaiblie sous le règne d'Abdallah. Le décret précise que Mohammed Ben Nayef devient également vice-Premier ministre, tout en conservant ses fonctions de ministre de l'Intérieur. Ainsi la promotion de celui qui est considéré comme l'homme fort du gouvernement en matière sécuritaire pourrait être interprétée comme la volonté du royaume d'aller vers une direction plutôt qu'une autre. L'Arabie saoudite demeure un Etat central dans la région moyen-orientale et au-delà. Le royaume est le premier producteur de pétrole au monde et dispose de la deuxième plus grande réserve prouvée à l'échelle planétaire. Mohammed ben Nayef, 55 ans, a occupé son premier poste officiel en 1999, comme assistant du ministre de l'Intérieur. Il est nommé ministre de l'Intérieur en novembre 2012, devenant le plus jeune de sa génération à occuper un poste aussi élevé. Formé par la CIA, il est considéré comme un personnage important dans l'organigramme sécuritaire en Arabie saoudite. Autre surprise de ce remaniement, le départ du prince Saoud ben Fayçal, inamovible ministre des Affaires étrangères du royaume depuis 1975. Il est remplacé par l'actuel ambassadeur d'Arabie saoudite à Washington, Adel Al-Joubeir. Le prince Saoud, l'un des plus anciens chefs de la diplomatie en fonction dans le monde, serait, selon le palais royal, parti pour des raisons de santé. Dans son décret le roi souligne que la décision de remplacer Moqrin par Mohammed ben Nayef et de faire de son fils le deuxième dans l'ordre de succession a été approuvée par une majorité de membres du Conseil d'allégeance, la structure décidant de la succession au trône en Arabie saoudite. Ce n'est pas la première fois que le nouveau roi opère des modifications à l'intérieur du pouvoir. Une semaine après son accession au trône, il procède à un important remaniement gouvernemental, limogeant notamment deux fils de l'ancien roi Abdallah, son demi-frère décédé à 90 ans. Il nomme Mohammed ben Nayef deuxième dans l'ordre de succession après Moqrin. Depuis l'accession du roi Salmane à la tête de l'Arabie saoudite, le royaume semble suivre une politique étrangère plus offensive, dont la dernière décision a été de prendre la tête d'une coalition de pays arabes afin de mener une opération militaire risquée au Yémen pour contenir l'influence de l'Iran sur ce pays.
M. B./Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.