Nouvelle fonction pour le Général-major Kaidi    1.000 kits de dépistage rapide "prochainement" confectionnés    La Banque d'Algérie annonce une série de "mesures exceptionnelles"    L'Algérie cherche à acheter 500.000 lunettes de protection et 995.000 blouses médicales    20 nouveaux décès et 45 autres ca s confirmés    La Ligue 1 française trouve une formule pour la baisse des salaires    Liverpool : Klopp avait baissé les bras pour Coutinho    Situation des prisonniers sahraouis: le Polisario alerte Human Rights Watch    PSG : La condition de la femme d'Icardi    Le président du CNDH fait don d'un mois de son salaire    Le général Kaidi nommé à la tête du DEP    COMMUNICATION : Belhimer promet "l'assainissement" du secteur de la publicité    LA SPECULATION ET LA FRAUDE : Rezig annonce la radiation des commerçants coupables    MESURES PREVENTIVES CONTRE LECOVID-19 : Les visites dans les maisons de retraite interdites    45 nouveaux cas confirmés et 20 nouveaux décès en Algérie    Report des examens d'attestation de niveau    « Casser » RAJ en condamnant Abdelouahab Fersaoui    Lutte antiterroriste: découverte d'un pistolet mitrailleur et trois bombes artisanale à Boumerdes et Djelfa    Plus de 186.000 entreprises dotées d'un NIS au premier semestre 2019    Ouargla/Covid-19: divers programmes à distance au profit des enfants durant le confinement    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Les avocats demandent l'annulation du verdict de la Cour d'Alger    Les écoles privées aux abonnés absents    Moscou et Riyad "proches" d'un accord    Des dizaines d'artistes prennent part à la campagne #WeAreItaly    Diffusion d'un riche programme pour petits et grands    Report du colloque national sur les balcons du Ghoufi    Onu : Guterres exhorte les Etats à protéger les femmes    Les réfugiés embauchés dans l'agriculture    Impact de la pandémie de coronavirus sur les Etats africains : Les sombres prévisions du Quai d'Orsay    Arabie Saoudite : Sanction financière pour le défenseur Benlamri    NAHD : Pas de ponctions sur salaires    JS Kabylie : Solidarité au profit des communes    Industrie et pandémie de Covid-19 : Les groupes économiques publics augmentent leurs capacités de production    Larbi Ounoughi installé à la tête de l'anep    Festival du film virtuel : Appel à candidature    Concours de Photographie : En connexion directe avec l'Espagne    Oran : Concours du meilleur conte pour enfants sur internet    Les horaires des administrations fixés de 8 h à 14 h dans neuf wilayas    Le président du RAJ condamné à un an de prison    «Le crépuscule des contours d'un nouveau monde»    Blida: Le lourd tribut payé par le corps médical    Les professionnels de la presse "concernés par le confinement"    Sahara occidental: le retard dans la désignation d'un envoyé spécial de l'ONU conduira vers un dérapage certain    Coronavirus : report du colloque national sur les balcons de Ghoufi prévu initialement à Biskra    Un député français saisit le procureur de Paris    3 personnes interpellées    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une académie pour contrer et éradiquer une gangrène institutionnalisé
Corruption et violence dans le football
Publié dans La Tribune le 08 - 06 - 2015

Lutter contre la corruption et la violence qui gangrènent le sport de notre pays.
C'est autour de ce credo que semble se trouver une architecture, l'Académie algérienne anticorruption sportive, selon le communiqué de presse dont a été destinataire La Tribune. De quoi s'agit-il, qui est cette académie et qui en sont les membres fondateurs ?
Selon les termes dudit communiqué, il s'agissait donc là d'une première rencontre, laquelle s'est tenue au cours de la journée de samedi dernier au sein de la maison de jeunes Ahmed-Saadi de Constantine avec pour objectif
initial l'installation de la commission chargée de la préparation du congrès national de l'académie en question.
La commission est composée de neuf personnes représentant les différentes régions du pays et réparties sur l'Est (2), le Centre (2), l'Ouest (1), le Sud-ouest (2), le Sud-est (1) et une présidente en la personne de maître Radia Knatef, avocate agréée près la Cour d'Alger. Il y a lieu de souligner que, toujours selon les termes du communiqué, les autres représentants seraient issus des secteurs de la jeunesse et des sports, la justice, les médias et société civile.
La tenue du congrès national est prévue pour le mois de septembre prochain. L'organe exécutif qui en serait issu devrait mettre en exécution les missions, du moins celles essentielles contenues dans le premier communiqué du genre et qui consisteraient par voie de conséquence à éradiquer et la corruption et la violence. Dans les détails il serait question de mettre en place des mécanismes de lutte contre la corruption au sein du corps arbitral, des footballeurs, des dirigeants et par voie de conséquence de stopper le phénomène des arrangements conclus autour de rencontres sportives en fin de saison. Une pratique réputée, aux yeux du rédacteur du communiqué, facteur de déclenchement de la violence dans les stades. Il aurait fallu une année de réflexion pour que germe cette idée et que soit décidée la création d'une commission ad-hoc à même de la matérialiser sur le terrain. Cette réflexion serait l'œuvre de cadres gestionnaires exerçant au sein des institutions et autres organes sportifs ainsi que de juristes et des représentants du mouvement associatif. Reste à savoir maintenant quelle pourrait être la réaction des pouvoirs publics ou du moins ses représentants es qualité comme il serait légitime de s'interroger sur le risque d'empiètement dans les missions des institutions officielles sachant que le phénomène de la violence, comme il est d'ailleurs dit dans le communiqué, gangrène de manière phénoménale l'activité sportive en Algérie en plus des dommages collatéraux causés à d'autres pans de l'activité et l'actualité sociale. L'habitude d'associations mortes-nées parce que ne répondant qu'à une conjoncture exceptionnelle pourrait desservir une telle démarche.
Toutefois, l'évolution exponentielle de saison en saison de la violence et de la corruption sous tous ses aspects devrait logiquement donner du corps à cette
initiative et cimenter autour d'elle les acteurs qui s'estimeraient directement concernés ou du moins tous éléments susceptibles de contribuer au sauvetage et la moralisation de la discipline.
L'avenir dira, sans nul doute, si ce qui s'est passé samedi dernier au sein de la maison de jeunes Ahmed-Saadi n'est pas qu'un feu de paille dont la prise a sans doute été accélérée par les déboires de la Fédération internationale de football. Ce serait tout un symbole.
A. L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.