Les agences commerciales d'AT ouvertes dimanche 1er novembre    Sahara occidental: toute dérobade au référendum d'autodétermination rend caduc le cessez-le-feu    Les électeurs ivoiriens attendus samedi aux urnes pour élire leur président    Illizi-référendum: les bureaux itinérants accueillent les électeurs dans de bonnes conditions    L'Algérie condamne l'acte terroriste ayant ciblé un lieu de culte à Nice en France    Militaires français au Sahel. Un inconscient colonial si peu refoulé.    Cyclisme: les lauréats de 2019 récompensés à Staouéli    Foot-Covid19:le trio arbitral algérien confiné en Egypte "se porte bien"    Covid-19: 319 nouveaux cas, 195 guérisons et 7 décès    Explosion de gaz à Médéa, plusieurs blessés déplorés    Pourquoi le 1er novembre 1954 ?    ETAT DE SANTE DU PRESIDENT TEBBOUNE : La Présidence de la République rassure    Ligue 1-Covid19: le championnat peut reprendre mais sous conditions    REVOLUTION ET REVISION CONSTITUTIONNELLE : Demain, Novembre du changement    GPL : L'Algérie en mesure de convertir 500 000 véhicules/an    LE GENERAL SAID CHANEGRIHA SOULIGNE : ‘'Le personnel militaire doit avoir une conscience élevée''    Dessins et desseins de la France coloniale    Retour de la chaine Al Jazeera    FINANCE ISLAMIQUE : Forte adhésion des citoyens à Mostaganem    MASCARA : 718 mille quintaux d'olives prévus cette année    TISSEMSILT : Des secteurs d'utilité publique sans directeurs    POUR FORAGE ILLICITE D'UN PUITS A TIARET : Arrestation de 2 personnes à Medrissa    DEMANTELEMENT D'UN RESEAU DE DEALERS : Saisie de 5201 psychotropes à Tiaret    Liverpool: Van Dijk opéré avec succès    Real Madrid: un nouveau plan pour Dybala ?    Bayern Munich: Flick envoie un message à Alaba    "La honte à ceux qui séparent les épines des roses", le parcours d'une militante associative    ORAN : Un riche programme pour le Mawlid Ennabaoui    PRIX DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU JOURNALISTE PROFESSIONNEL : La lauréate Leila Zerguit honorée par le wali d'Oran    Octobre rose à Constantine: des femmes atteintes de cancer du sein à cœur ouvert    Service Presse de la wilaya III historique : la communication en soutien de la Révolution    La France a mené en Algérie une "guerre totale" qui a décimé la population autochtone    Référendum : l'Algérie est en phase de franchir une "étape décisive"    Tebboune reçoit un traitement en Allemagne, son état de santé "pas préoccupant"    L'ouverture du scrutin peut être avancée dans les zones éloignées et à l'étranger    Des ateliers sur la cybercriminalité en Algérie et en Tunisie    "Cette Constitution doit passer"    10 décès et 320 nouveaux cas    Annulation de toutes les réunions physiques à l'ONU    Qui a dit que deux parallèles ne se rencontrent jamais ?    Soumana prêté une saison au NC Magra    Le stage de Zéralda a pris fin sur une bonne note    L'UA inquiète de l'afflux des terroristes étrangers en Afrique    L'Azerbaïdjan accuse l'Arménie d'avoir tué 19 civils    Zeghmati "corrige" Sidi-Ali Khaldi ?    L'Opep+ a réussi à stabiliser les cours    L'Algérie procèdera à la réalisation "progressive" de centrales électriques    Les hôpitaux mobilisés à Chlef : Ouverture de nouveaux centres anti-Covid 19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mohamed Loukal, nouveau gouverneur de la Banque d'Algérie
Il a été désigné par le président de la République en remplacement de Mohamed Laksaci
Publié dans La Tribune le 02 - 06 - 2016

Le président de la République a mis fin aux fonctions du gouverneur de la Banque d'Algérie, Mohamed Laksaci, mardi dernier à l'occasion du Conseil des ministres. Laksaci, qui occupait cette fonction depuis 2001, a été remplacé par Mohamed Loukal, ex-P-dg de la Banque extérieure d'Algérie (BEA). Pour rappel, Mohamed Laksaci a été durement critiqué il y a quelques mois par les députés, lors de la présentation du rapport économique de la Banque, lui reprochant notamment sa passivité face à la détérioration des indicateurs financiers du pays. Il a été aussi critiqué par le SG du FLN, Amar Saâdani, qui lui a reproché sa passivité face à la baisse de la valeur de la monnaie nationale.
Le président de la République a mis fin aux fonctions du gouverneur de la Banque d'Algérie, Mohamed Laksaci, mardi dernier à l'occasion du Conseil des ministres. Laksaci, qui occupait cette fonction depuis 2001, a été remplacé par Mohamed Loukal, ex-P-dg de la Banque extérieure d'Algérie (BEA). Pour rappel, Mohamed Laksaci a été durement critiqué il y a quelques mois par les députés, lors de la présentation du rapport économique de la Banque, lui reprochant notamment sa passivité face à la détérioration des indicateurs financiers du pays. Il a été aussi critiqué par le SG du FLN, Amar Saâdani, qui lui a reproché sa passivité face à la baisse de la valeur de la monnaie nationale.
Mohamed Loukal, désormais gouverneur de la BA, qui sera installé aujourd'hui dans ses fonctions selon TSA, aura du pain sur la planche. En fait, avec l'amenuisement des ressources financières du pays, le gouvernement a entamé une politique de diversification économique qui nécessite un accompagnement constant de l'autorité monétaire. La nouvelle orientation de l'exécutif sera axée désormais sur les financements alternatifs et la mobilisation de l'épargne financière nationale. Une tâche entamée déjà à travers l'emprunt obligataire qui commence à capter les fonds circulants en dehors des circuits financiers. Donc, il s'agira pour la Banque d'Algérie de soutenir les efforts du ministère des Finances en vue de permettre aux banques du pays de mieux accomplir cette tâche.
L'orientation prônée par le gouvernement est axée également sur l'assainissement de l'économie informelle qui draine d'importantes sommes d'argent et que le gouvernement tente de récupérer à travers les différentes mesures décidées depuis 2015. Dans le même sillage, citons aussi d'autres dossiers qui seront traités par le nouveau gouverneur de la BA. Il est question notamment du marché informel de la devise qui persiste en dépit des dernières mesures prises par la Banque afin d'encourager l'ouverture des bureaux de change et de la chute de la valeur du dinar qui s'est accentuée ces derniers mois. Enfin, il est utile de rappeler le train de réformes bancaires qui devraient être consolidées dans la conjoncture actuelle. Le système bancaire, comme l'a affirmé mardi dernier le ministre des Finances est «en première ligne dans la nouvelle approche économique du pays, basée sur une gestion efficiente des financements». Ce qui confirme la volonté du gouvernement de faire des banques du pays le pilier de la diversification économique. Cette volonté s'est traduite aussi par l'appel du Premier ministre adressé aux banques afin de faciliter l'accès aux financements bancaires.
S. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.