Les opérateurs désirant produire ou importer le gel hydro-alcoolique invités à retirer une pré-autorisation    Registre de commerce: 11.427 nouveaux inscrits en mars    Barça : Bartomeu obtient la démission de six membres de la direction    Barça : Messi réagit à la rumeur qui l'envoie à l'Inter Milan    Ouargla/Covid-19 : initiative d'un groupe de jeunes au profit de la polyclinique de Sidi-Khouiled    Coronavirus à Chlef : un médecin volontaire pour soigner les paysans dans les zones reculées    Tlemcen : Belkhir Nesrine, une infirmière face au coronavirus    Coronavirus: l'agenda culturel chamboulé en Algérie    OPEP + : Accord pour une réduction de 10 millions de barils/jour dont 200 000 barils pour l'Algérie    Le Front Polisario déplore l'"inaction" et "le silence" du Conseil de sécurité    Revue El Djeïch: une cohérence totale entre le Président de la République et l'ANP    Yémen: cessez-le-feu unilatéral pour prévenir une propagation du Covid-19    94 nouveaux cas confirmés et 30 nouveaux décès en Algérie    Real Madrid: le rétropédalage de Kroos sur la baisse des salaires    Report du jugement et proposition de procès à distance    M.Belhimer adresse ses condoléances "les plus attristées" à la famille du défunt Mohamed Baghdadi    Le Général Rachedi nommé directeur général adjoint de la Sécurité intérieure    Le journaliste Mohamed Baghdadi n'est plus    "Avec le Ramadhan, la reprise de la compétition devient de plus en plus difficile"    Belaïdi : "Je m'entraîne le matin en forêt"    Suspension de la rotation des Casques bleus    L'Adra lance une cagnotte    Ali Mecili ou l'initiateur de l'organisation de l'opposition    Les marchés pétroliers entre doute et optimisme    2 morts dans le crash d'un hélicoptère de l'armée    La FIFA contre les championnats à blanc    Ben Mohamed, poète "Mes seules angoisses sont alimentées par la situation politique du pays"    Lancement d'un concours national de scénario    Le vécu d'une femme à l'écriture miraculeuse    Le permafrost, un milieu peu connu    Malgré des débits supplémentaires : Facebook tourne au ralenti    «Nous sommes tous dans le même bateau»    Covid-19 en Europe : Le confinement commence à payer mais gare au relâchement    L'ONU condamne les bombardements d'un hôpital à Tripoli    Confinement culturel et solidaire sur les réseaux sociaux : Un artiste par jour avec la galerie Le Paon    Mila: Plus de 3 quintaux de viande blanche saisis et détruits    Bouira: Collecte de sang aux malades    En difficulté de remboursement de leur endettement bancaire et de renouvellement de leurs lignes de crédit d'exploitation: Dispositif particulier d'aide aux petites et moyennes entreprises publiques et privées    Education: Des syndicats et des parents d'élèves demandent le report du bac et du BEM    LA TERRE TOURNE EN ROND    Le temps qui passe: Le temps relatif    Sa composition, son organisation et sa mission définis au JO    L'Armée détaille son plan de bataille    JOURNEE MONDIALE DE LA SANTE : Le Président Tebboune rend hommage au secteur de la santé    Covid19-Foot: le payement des frais d'engagement et amendes ajourné    Coronavirus ou pas, le régime algérien réprime    Mohamed Kaïdi remplace Mohamed Bachar    Youcef Gamouh ou le reflet dans l'art de siffler    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mohamed Loukal, nouveau gouverneur de la Banque d'Algérie
Il a été désigné par le président de la République en remplacement de Mohamed Laksaci
Publié dans La Tribune le 02 - 06 - 2016

Le président de la République a mis fin aux fonctions du gouverneur de la Banque d'Algérie, Mohamed Laksaci, mardi dernier à l'occasion du Conseil des ministres. Laksaci, qui occupait cette fonction depuis 2001, a été remplacé par Mohamed Loukal, ex-P-dg de la Banque extérieure d'Algérie (BEA). Pour rappel, Mohamed Laksaci a été durement critiqué il y a quelques mois par les députés, lors de la présentation du rapport économique de la Banque, lui reprochant notamment sa passivité face à la détérioration des indicateurs financiers du pays. Il a été aussi critiqué par le SG du FLN, Amar Saâdani, qui lui a reproché sa passivité face à la baisse de la valeur de la monnaie nationale.
Le président de la République a mis fin aux fonctions du gouverneur de la Banque d'Algérie, Mohamed Laksaci, mardi dernier à l'occasion du Conseil des ministres. Laksaci, qui occupait cette fonction depuis 2001, a été remplacé par Mohamed Loukal, ex-P-dg de la Banque extérieure d'Algérie (BEA). Pour rappel, Mohamed Laksaci a été durement critiqué il y a quelques mois par les députés, lors de la présentation du rapport économique de la Banque, lui reprochant notamment sa passivité face à la détérioration des indicateurs financiers du pays. Il a été aussi critiqué par le SG du FLN, Amar Saâdani, qui lui a reproché sa passivité face à la baisse de la valeur de la monnaie nationale.
Mohamed Loukal, désormais gouverneur de la BA, qui sera installé aujourd'hui dans ses fonctions selon TSA, aura du pain sur la planche. En fait, avec l'amenuisement des ressources financières du pays, le gouvernement a entamé une politique de diversification économique qui nécessite un accompagnement constant de l'autorité monétaire. La nouvelle orientation de l'exécutif sera axée désormais sur les financements alternatifs et la mobilisation de l'épargne financière nationale. Une tâche entamée déjà à travers l'emprunt obligataire qui commence à capter les fonds circulants en dehors des circuits financiers. Donc, il s'agira pour la Banque d'Algérie de soutenir les efforts du ministère des Finances en vue de permettre aux banques du pays de mieux accomplir cette tâche.
L'orientation prônée par le gouvernement est axée également sur l'assainissement de l'économie informelle qui draine d'importantes sommes d'argent et que le gouvernement tente de récupérer à travers les différentes mesures décidées depuis 2015. Dans le même sillage, citons aussi d'autres dossiers qui seront traités par le nouveau gouverneur de la BA. Il est question notamment du marché informel de la devise qui persiste en dépit des dernières mesures prises par la Banque afin d'encourager l'ouverture des bureaux de change et de la chute de la valeur du dinar qui s'est accentuée ces derniers mois. Enfin, il est utile de rappeler le train de réformes bancaires qui devraient être consolidées dans la conjoncture actuelle. Le système bancaire, comme l'a affirmé mardi dernier le ministre des Finances est «en première ligne dans la nouvelle approche économique du pays, basée sur une gestion efficiente des financements». Ce qui confirme la volonté du gouvernement de faire des banques du pays le pilier de la diversification économique. Cette volonté s'est traduite aussi par l'appel du Premier ministre adressé aux banques afin de faciliter l'accès aux financements bancaires.
S. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.