Le Président Tebboune adresse ses vœux au peuple algérien à l'occasion de l'avènement du mois de Ramadhan    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupations marocaines    L'investissement agricole et agroalimentaire, levier de la croissance économique nationale    Ramadhan: Echange de vœux entre le Président Tebboune et son homologue égyptien    Bayern Munich: Müller annonce de la prudence    Borussia Dortmund: Raiola n'est pas forcément d'accord avec le BVB dans le dossier Håland    Sétif: saisie de plus de 10 millions d'euros en faux billets    Education : La grève des enseignants largement suivie, selon le CNAPESTE    Coronavirus: 129 nouveaux cas, 104 guérisons et 4 décès    Lutte contre les répercussions de la Covid-19: les agriculteurs algériens ont été à la hauteur du défi    Baouche reste    Crise à la laiterie de Tizi    Des députés français réclament la publication des données sur les déchets nucléaires enterrés en Algérie    Le procès d'Abou Dahdah reporté au 9 mai    Soufiane Djillali ne sera pas candidat    Incident sur le site nucléaire    La CAF «va voir»    290 millions DA dépensés depuis août dernier    Benzema et Zidane domptent le Barça et propulsent le Real Madrid vers le sommet    Processus de réconciliation nationale    Les filiales de Sonelgaz en première ligne    Réunion de travail en présence des imams    La Coquette se prépare pour la saison estivale    Saisie de 200 comprimés psychotropes et arrestation d'un dangereux malfaiteur    Actuculte    Le rapport à l'écriture littéraire présenté par des auteurs algériens    C'est la frénésie !    4 morts et 7 blessés dénombrés    Arezki Hadj Saïd, nouvel inspecteur général des services de police    Et si c'était du schiste ?    Fractures et manœuvres répugnantes    Ibn Sina et Haï El Badr: Relogement de 102 familles à Belgaïd    Appel des étudiants algériens en Russie    Tlemcen: Le mouvement associatif encensé    Les monarchies et les bibelots comme dieux    Voici venir le Ramadhan...    Elle élira domicile à l'espace «Evasion» de l'hôtel Liberté: Une Académie internationale de musique bientôt à Oran    Aboul-Gheit en visite pour discuter des développements régionaux    Une tactique droit dans le mur    L'état doit frapper fort    Le Cnese réactive la Cellule d'équité    Hamdi menace de jeter l'éponge    Deux ministres sur le gril    Le piège de la mémoire    «Personne ne peut porter atteinte à l'unité nationale»    Un roman sur la réalité fabriquée    Abdelaziz Belaid: "nécéssaire cohésion de toutes les franges de la société    Paris réagit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Corée du Nord et Malaisie bloquent leurs ressortissants respectifs
La tension montre entre Pyongyang et Kuala Lumpur
Publié dans La Tribune le 08 - 03 - 2017

La Malaisie a interdit aux ressortissants nord-coréens de quitter son territoire en riposte à une mesure similaire rendue publique par la Corée du Nord, furieuse de l'enquête sur l'assassinat du demi-frère de son dirigeant Kim Jong-un.
La Malaisie a interdit aux ressortissants nord-coréens de quitter son territoire en riposte à une mesure similaire rendue publique par la Corée du Nord, furieuse de l'enquête sur l'assassinat du demi-frère de son dirigeant Kim Jong-un.
Le chef de la police malaisienne avait annoncé un peu plus tôt que deux ou trois Nord-Coréens se cachaient à l'intérieur de l'ambassade de Corée du Nord à Kuala Lumpur. Les enquêteurs veulent les interroger sur le meurtre le 13 février à l'aéroport de Kuala Lumpur de Kim Jong-nam, victime d'une agression au gaz innervant VX, considéré comme une arme de destruction massive par l'ONU.
La Malaisie a identifié huit Nord-Coréens recherchés dans le cadre de cette enquête, dont un diplomate de haut rang qui a quitté le pays, et accuse les autorités de Pyongyang de refuser de coopérer à l'investigation.
«Combien de temps vont-ils se cacher dans l'ambassade ? Ce n'est qu'une question de temps avant qu'ils en sortent [...]. Nous, on a tout notre temps», a déclaré Le chef de la police malaisienne, Khalid Abu Bakar, lors d'une conférence de presse.
La Corée du Nord a répondu aux accusations malaisiennes en interdisant «temporairement» aux ressortissants malaisiens de quitter son territoire afin «d'assurer la sécurité» de ses propres ressortissants et diplomates en Malaisie, a rapporté l'agence de presse officielle nord-coréenne Kcna. Cette mesure sera en vigueur «jusqu'à ce que l'incident survenu en Malaisie soit correctement résolu», ajoute l'agence.
Le Premier ministre malaisien, Najib Razaq, a parlé de prise d'otages et énoncé une décision «détestable» prise au mépris des lois internationales et des règles diplomatiques. Il exige, dans un communiqué, la «libération» immédiate de ses compatriotes. Il dit avoir ordonné à la police d'empêcher les ressortissants nord-coréens de quitter le pays jusqu'à ce que la sécurité des Malaisiens en Corée du Nord soit garantie, et avoir convoqué une réunion d'urgence du conseil de sécurité nationale.
Le ton ne cesse de monter entre les deux pays depuis l'assassinat de Kim Jong-nam. Ils entretenaient pourtant des relations amicales depuis des décennies, le régime de Pyongyang n'ayant, hormis la Chine, que peu de soutiens dans le monde. La Malaisie a expulsé, lundi dernier, l'ambassadeur de Corée du Nord, le diplomate ayant émis des doutes sur l'impartialité de Kuala Lumpur dans l'enquête.
Reuters


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.