Benflis propose un programme pour la construction d'une économie sociale de marché    4EME REGION MILITAIRE : Gaid Salah, aujourd'hui, en visite de travail à Ouargla    La MINURSO "devient progressivement une mission de consolidation de l'occupation marocaine"    Badminton: l'Algérie décroche quatre médailles de bronze    TRAFIC DE DROGUE DANS UN BUREAU FLN : Quatorze personnes impliquées dont un policier    ACCIDENTS DE LA CIRCULATION : 6 morts dans 5 accidents en 24 h    Un nouveau programme doté de 40 milliards DA pour la réfection des chemins de wilayas et vicinaux    ECOLES PRIMAIRES : La grève des enseignants se poursuit    Chergui met en avant "le rôle pionnier" de l'Algérie en matière de lutte antiterroriste    Sûreté d'Alger: Arrestation en octobre de plus de 3.400 individus impliqués dans plusieurs affaires à Alger    Le parquet de Sidi M'hamed requiert 2 ans de prison pour les 20 détenus d'opinion    Le cas Benzema divise les Français    Entrepreneuriat féminin en Algérie : La frilosité des banques mise à l'index    Un nouveau directeur de campagne pour Tebboune    Belmadi : «Ne croyez pas que le Botswana est un adversaire facile»    Ifticène, nouvel entraîneur    Y a-t-il un malaise au Mouloudia ?    L'Olympiakos menace de quitter la Super League    Brahimi, meilleur joueur des mois d'octobre et novembre    «De nouveaux Hassi-Messaoud et Hassi-R'mel, c'est fini !»    18 mois de prison requis contre le hirakiste Abdellaoui Ahmed    Le régime des ayatollahs ébranlé à Téhéran    Deux enfants blessés par les forces d'occupation israéliennes près de Ramallah    Marches à Paris et à Bruxelles le 1er décembre    Plus de 40 nouveaux cas de diabète par mois à Ouargla    ACTUCULT    Retour à Amoudé, la Brûlée    Arezki Metref hôte de la ville de Mascara    Le "hirak" s'invite à Marseille    Linda Hamed refuse de présenter le 19 heures de la Chaîne III    Report au 1er décembre du verdict dans deux affaires distinctes de Hassan Hammar    Belaid: ''le peuple seul habilité à conduire l'Algérie à bon port''    CAN-2021 (2e journée). Botswana – Algérie (ce soir, 20h) : Les Verts veulent confirmer leurs débuts en fanfare    M'sila: 475 quintaux de blé tendre destinés à la contrebande saisis    Les portraits géants des présidents portent malheur    Elogia et Home Design Algérie: Deux salons dans une mixité professionnelle    Nouvelle opération de rapatriement: 70 Subsahariens en situation irrégulière transférés vers leur pays    Une activité de proximité à Alger    Déclaration de l'origine des fonds en devises aux étrangers :    ANNABA Insistance sur la sensibilisation et la culture d'alerte pour combattre la traite des êtres humains    Hausse des ventes au détail sur Internet lors de la frénésie d'achats du "Double 11"    Prises de fonctions Aymane Benabderrahmane désigné nouveau gouverneur de la Banque d'Algérie    Chili : Accord historique pour une nouvelle Constitution    USA : Donald Trump et le chaos diplomatique permanent    Shanghai : Macron appelle la Chine à s'ouvrir davantage    Fica: Projection d'un documentaire en hommage au maître du diwane Mohammed Bahaz    CONSTANTINE Festival international Dimajazz: oud et sonorités électro au menu de la 4e soirée    Tunisie : Habib Jemli choisi pour être Premier ministre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Résidence de création théâtrale à Béjaïa et atelier de formation à Mascara
Intensification des actions au niveau des théâtres régionaux
Publié dans La Tribune le 08 - 04 - 2017

Les deux activités devront déboucher sur l'élaboration d'un travail collectif qui donnera naissance à une œuvre théâtrale
Avec l'objectif d'impulser une nouvelle dynamique à l'action théâtrale au niveau des théâtres régionaux, de plus en plus de résidences de créations et d'ateliers de formations sont initiées en amont des productions dans l'esprit d'échanges et de partage d'expériences pour créer des œuvres de qualité. C'est dans cet esprit que les théâtres régionaux de Mascara et Saïda organisent, en mai prochain à Mascara, un stage national sur l'écriture théâtrale au profit de débutants, a annoncé le directeur du théâtre régional de Mascara. Selon Ahmed Khoussa, ce premier stage du genre organisé conjointement par deux établissements théâtraux, sera lancé à la mi-mai prochain, avec la participation de 20 dramaturges débutants de plusieurs régions du pays et sera encadré par l'écrivain dramaturge Ismaïl Sofit.
Ce stage s'effectuera en deux phases, la première théorique d'une semaine où seront choisis six écrivains remplissant les conditions élémentaires d'écriture et la deuxième de 20 jours sous forme de stage bloqué aura lieu en juillet prochain, avec la participation des six qualifiés de la première phase. Les stagiaires sont tenus d'écrire un texte théâtral dont les premiers seront retenus pour leur production comme œuvres par les théâtres régionaux de Mascara et de Saïda. D'autres seront organisés traitant, entre autres de la scénographie et de la mise en scène, Ahmed Khoussa, a également annoncé que la pièce Ghania et marionnette sera présentée à partir de dimanche prochain au niveau de 30 établissements éducatifs de la commune de Mascara en application de la convention paraphée entre les ministères de la Culture et l'Education nationale.
Par ailleurs, une résidence d'artiste algéro-allemande a débuté mercredi dernier, et se clôturera aujourd'hui, à Béjaïa avec au programme l'écriture collective d'un spectacle qui réunit des fragments de vie séparés à l'origine mais qui, par un effort d'assemblage, finissent par devenir une chronique, voire une complainte humaine, identique. Les concepteurs de cette pièce sont le dramaturge Omar Fetmouche et Lydia Zymké, metteure en scène de la compagnie Suite 42 de Berlin.
Cette résidence réunit d'une part Lydia Larini, comédienne au théâtre de Batna, la chanteuse Rahima Khelfaoui du théâtre de Béjaïa, et Sofiane Boukemouche, régisseur artistique au TRB et d'autre part la scénographe française, Claire Schick, la comédienne helvétique, Lucie Zelger, et un musicien irlandais, Owen Lasch, tous membres de l'Institut international du théâtre de Berlin, mis en équipe pour construire la trame rapporte l'APS.
L'idée du spectacle est née de l'histoire de deux jeunes femmes, une Algérienne et une Allemande, qui se croisent par hasard dans le no-mans land d'un aéroport parisien, la première s'apprêtant à embarquer pour Berlin et la seconde vers Alger, mais dont la rencontre va figer sur place leurs voyages. En effet, le hasard est que lorsque les deux jeunes femmes se mettent à parler pour tuer le temps, elles découvrent que leurs grands-pères respectifs s'étaient croisés au front en Alsace, durant la Seconde guerre mondiale, mais au lieu de faire parler la poudre, ils se sont liés d'amitiés. Ainsi, de fil en aiguille, les deux jeunes femmes se rendent compte qu'elles ont traversé, chacune dans son pays, des épisodes dramatiques analogues en rapport avec des contextes sociopolitiques tout aussi semblables. La chute du mur de Berlin et ses conséquences sur les populations de l'Est en Allemagne, vécu au demeurant par beaucoup comme un drame, le passage à l'économie de marché en Algérie et l'apparition du terrorisme ont vite fait de sceller leur amitié. L'une et l'autre ayant enduré dans leur chaire ces mutations. Concernant la suite de cette histoire et le tomber de rideau, les concepteurs de cette pièce n'en sont qu'à une esquisse globale de la pièce qu'ils escomptent affiner et achever à l'occasion de cette résidence qui va durer jusqu'au 8 avril.
Outre ces chefs de file, la résidence réunit une scénographe française, Claire Schick, une comédienne helvétique, Lucie Zelger, et un musicien irlandais, Owen Lasch, tous membres de l'Institut international du théâtre de Berlin, d'une part, et, d'autre part, Lydia Larini, comédienne au théâtre de Batna, la chanteuse Rahima Khelfaoui du théâtre de Béjaïa, et Sofiane Boukemouche, régisseur artistique au TRB, mis en équipe pour construire la trame, épurer les textes et planter les décors. Suite à cette première phase de cette résidence d'écriture, il est également prévu une résidence similaire à Berlin pour la réalisation et l'achèvement du projet dont la générale est déjà prévue à Béjaïa en octobre prochain à l'orée de l'ouverture de la 9e édition du Festival international du théâtre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.