Goudjil adresse ses condoléances à la famille de feu moudjahid Saïd Bouhadja, saluant ses qualités humaines    Conflit au Tigré : des émissaires africains vont tenter une médiation    PSG : Jesé Rodriguez bientôt viré ?    Abdelkader Ouali placé en détention provisoire    Les événements d'El-Guerguerat, un "manquement" du Maroc à son obligation de ne pas entraver le processus de règlement onusien    PORT D'ANNABA : Exportation de 41000 tonnes de clinker vers Haïti et la République Dominicaine    VIOLENCE A L'EGARD DES FEMMES : Le CNDH appelle à davantage d'efforts    KHENCHELA : Raccordement "prochain" de 450 foyers au réseau de gaz    Projet de loi sur la lutte contre l'enlèvement: des membres du Conseil de la nation saluent la teneur du texte    MASCARA : Deux arrestations et saisie d'hallucinogènes    Le DGSN évoque avec l'ambassadeur suisse la coopération dans les domaines de police    L'APLS mène des attaques intenses sur des positions marocaines pour le 12e jour consécutif    Décès de Saïd Bouhadja: Chanegriha présente ses condoléances à la famille du défunt    Ligue 1: USMA-ESS, un choc pour lancer la saison    LDC : Le programme de ce mercredi    FIFA Best : Les 5 nominés pour le titre d'entraineur de l'année    Yacine Mebarki Condamné à un an de prison    Déjà en phase de modernisation    Un scooter propre et innovant    Escapade dans le monde des SUV    Le moudjahid et ancien président de l'APN Said Bouhadja n'est plus    Numérisation en cours    Des marchés couverts désertés par les commerçants et la clientèle    Covid-19 : tout sur les tests de dépistage    Vous parlez au nom de qui ?    Maïssa Bey sur les traces d'Amara Lakhous    Dans le Sud irakien, le narguilé, c'est l'affaire des ébénistes    Qualification de huit nouvelles recrues    Des mesures pour faire face à une situation d'urgence    Les banques publiques difficilement vendables    Renvoi du verdict au 8 décembre prochain    Des agriculteurs bloquent le lancement des travaux    Liberté pour Yacine Mebarki    Le sujet qui fâche    USMBA – RCR : Treize joueurs qualifiés par la LFP    Timimoun : Des chercheurs préparent un sommet des oasis en 2021    Le Mouloudia d'Alger à pied d'œuvre au Bénin    Musée Public National des Antiquités d'Alger : Acquisition de nouvelles pièces archéologiques    Maroc-Sahara Occidental: «Une reprise des hostilités préméditée»    Les facteurs dopants    Pénurie de Lovenox: Le ministre accuse l'automédication    Tlemcen: Un projet pour sécuriser l'alimentation en eau    Arabie saoudite : un site d'Aramco touché par un missile    Gestion de la situation sanitaire, AEP, prévention contre les inondations: Djerad préside une réunion des walis    LA NATURE DU CIEL ET LE POIDS DU COUFFIN    La DGSN rappellel'obligation du port du masque en voiture    Le tourisme grand perdant    Macron provoque la tempête !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Résidence de création théâtrale à Béjaïa et atelier de formation à Mascara
Intensification des actions au niveau des théâtres régionaux
Publié dans La Tribune le 08 - 04 - 2017

Les deux activités devront déboucher sur l'élaboration d'un travail collectif qui donnera naissance à une œuvre théâtrale
Avec l'objectif d'impulser une nouvelle dynamique à l'action théâtrale au niveau des théâtres régionaux, de plus en plus de résidences de créations et d'ateliers de formations sont initiées en amont des productions dans l'esprit d'échanges et de partage d'expériences pour créer des œuvres de qualité. C'est dans cet esprit que les théâtres régionaux de Mascara et Saïda organisent, en mai prochain à Mascara, un stage national sur l'écriture théâtrale au profit de débutants, a annoncé le directeur du théâtre régional de Mascara. Selon Ahmed Khoussa, ce premier stage du genre organisé conjointement par deux établissements théâtraux, sera lancé à la mi-mai prochain, avec la participation de 20 dramaturges débutants de plusieurs régions du pays et sera encadré par l'écrivain dramaturge Ismaïl Sofit.
Ce stage s'effectuera en deux phases, la première théorique d'une semaine où seront choisis six écrivains remplissant les conditions élémentaires d'écriture et la deuxième de 20 jours sous forme de stage bloqué aura lieu en juillet prochain, avec la participation des six qualifiés de la première phase. Les stagiaires sont tenus d'écrire un texte théâtral dont les premiers seront retenus pour leur production comme œuvres par les théâtres régionaux de Mascara et de Saïda. D'autres seront organisés traitant, entre autres de la scénographie et de la mise en scène, Ahmed Khoussa, a également annoncé que la pièce Ghania et marionnette sera présentée à partir de dimanche prochain au niveau de 30 établissements éducatifs de la commune de Mascara en application de la convention paraphée entre les ministères de la Culture et l'Education nationale.
Par ailleurs, une résidence d'artiste algéro-allemande a débuté mercredi dernier, et se clôturera aujourd'hui, à Béjaïa avec au programme l'écriture collective d'un spectacle qui réunit des fragments de vie séparés à l'origine mais qui, par un effort d'assemblage, finissent par devenir une chronique, voire une complainte humaine, identique. Les concepteurs de cette pièce sont le dramaturge Omar Fetmouche et Lydia Zymké, metteure en scène de la compagnie Suite 42 de Berlin.
Cette résidence réunit d'une part Lydia Larini, comédienne au théâtre de Batna, la chanteuse Rahima Khelfaoui du théâtre de Béjaïa, et Sofiane Boukemouche, régisseur artistique au TRB et d'autre part la scénographe française, Claire Schick, la comédienne helvétique, Lucie Zelger, et un musicien irlandais, Owen Lasch, tous membres de l'Institut international du théâtre de Berlin, mis en équipe pour construire la trame rapporte l'APS.
L'idée du spectacle est née de l'histoire de deux jeunes femmes, une Algérienne et une Allemande, qui se croisent par hasard dans le no-mans land d'un aéroport parisien, la première s'apprêtant à embarquer pour Berlin et la seconde vers Alger, mais dont la rencontre va figer sur place leurs voyages. En effet, le hasard est que lorsque les deux jeunes femmes se mettent à parler pour tuer le temps, elles découvrent que leurs grands-pères respectifs s'étaient croisés au front en Alsace, durant la Seconde guerre mondiale, mais au lieu de faire parler la poudre, ils se sont liés d'amitiés. Ainsi, de fil en aiguille, les deux jeunes femmes se rendent compte qu'elles ont traversé, chacune dans son pays, des épisodes dramatiques analogues en rapport avec des contextes sociopolitiques tout aussi semblables. La chute du mur de Berlin et ses conséquences sur les populations de l'Est en Allemagne, vécu au demeurant par beaucoup comme un drame, le passage à l'économie de marché en Algérie et l'apparition du terrorisme ont vite fait de sceller leur amitié. L'une et l'autre ayant enduré dans leur chaire ces mutations. Concernant la suite de cette histoire et le tomber de rideau, les concepteurs de cette pièce n'en sont qu'à une esquisse globale de la pièce qu'ils escomptent affiner et achever à l'occasion de cette résidence qui va durer jusqu'au 8 avril.
Outre ces chefs de file, la résidence réunit une scénographe française, Claire Schick, une comédienne helvétique, Lucie Zelger, et un musicien irlandais, Owen Lasch, tous membres de l'Institut international du théâtre de Berlin, d'une part, et, d'autre part, Lydia Larini, comédienne au théâtre de Batna, la chanteuse Rahima Khelfaoui du théâtre de Béjaïa, et Sofiane Boukemouche, régisseur artistique au TRB, mis en équipe pour construire la trame, épurer les textes et planter les décors. Suite à cette première phase de cette résidence d'écriture, il est également prévu une résidence similaire à Berlin pour la réalisation et l'achèvement du projet dont la générale est déjà prévue à Béjaïa en octobre prochain à l'orée de l'ouverture de la 9e édition du Festival international du théâtre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.