Crise politique, élections présidentielles et lutte contre la corruption    Gaïd Salah: «L'Algérie ne possède qu'un seul drapeau»    Le temps, premier ennemi du pays    Sidi Saïd est-il atteint du syndrome «Bouteflika» ?    Transport aérien: Le SNTMA parle de «climat de tension et d'injustice»    Tlemcen: Concertation locale pour le développement du territoire    Une bien triste leçon égyptienne    L'Autre football    Groupe A : Egypte-Zimbabwe, vendredi à 21h00: Les Pharaons pour confirmer leur statut    MC Oran: Chérif El-Ouazzani grince déjà des dents    Un préjudice pour les communes et un danger pour les automobilistes: Vol des couvercles d'égouts sur la voie express    St Germain (Aïn El Turck): Des habitants dénoncent la cruelle déchéance de l'Esplanade du 5 juillet    El Kerma: Un réseau spécialisé dans le vol des pièces détachées démantelé    Groupe médiatique de Haddad: Des journalistes se rassemblent à la maison de la Presse    De l'éthique du personnel politique    TOUT UN CINEMA !    Marches des étudiants : Appel à des négociations sans les symboles du système    Conseil de la Nation : Son rôle et ses missions fixés au titre de la prochaine Constitution    BCE : Draghi évoque une baisse des taux, Trump peste contre l'euro faible    Ouverture de la 32e édition de la CAN-2019 demain en Egypte: Groupe C : Les Verts en mode conquérant en Egypte    A quelques jours de la CAN-2019 : Le foot africain en fête en terre égyptienne    Ouargla: Lancement des travaux d'aménagement du parc industriel de Hassi-Benabdallah    Le Pr Belmihoub Analyse l'impact du "Hirak" sur l'économie dans un entretien à l'APS : ''C'est le temps économique qui va s'aligner sur le temps ...    Organisation nationale des moudjahidine L'ONM appelle à un dialogue national avec la participation de tous    Dr Berkani Bekkat, président de l'ordre des médecins algériens : "Nous n'avons plus le temps pour une Constituante"    L'Iran et la Russie sont-ils les vraies cibles de l'attaque des deux pétroliers en mer d'Oman?    Présidentielle en Mauritanie: Ould Abdel Aziz quitte le pouvoir, mais pas la politique    Cameroun Entre répression et arrestations, les pro-Kamto continuent de résister    Louisa Hanoune maintenue en détention    La Cour suprême ordonne la réouverture du dossier    Séance plénière consacrée auvote de deux projets de loi    Report du procès au 3 juillet    Prière funéraire à la mémoire de Morsi à Istanbul    Coup d'envoi demain de la 32e édition    Son procès reporté au mois de septembre    "West Side Story" de Steven Spielberg dévoile sa première photo    Le Barça verrait le transfert de Neymar comme irréalisable    Neuf «Tasers» de 15 000 volts saisis    Les journalistes appellent l'Etat à agir    88,24% de réussite à Médéa...    Les Verts à pied d'œuvre au Caire    Retard dans les rappels    14 personnes écrouées pour faux et usage de faux à Tlemcen    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Zerouati, une libellule dans un magasin de granit
Corporatisme et obligation de réserve
Publié dans La Tribune le 25 - 07 - 2017

Sur la scène nationale, tous ceux qui suivent ou vivent de près la compétition de football devraient forcément être unanimes sur les sorties médiatiques controversées du président de la Jeunesse sportive de la Saoura. D'ailleurs, il ne laisse indifférent personne à commencer évidemment les journalistes qui y trouvent matière à traiter inépuisable.
Sur la scène nationale, tous ceux qui suivent ou vivent de près la compétition de football devraient forcément être unanimes sur les sorties médiatiques controversées du président de la Jeunesse sportive de la Saoura. D'ailleurs, il ne laisse indifférent personne à commencer évidemment les journalistes qui y trouvent matière à traiter inépuisable. Le volcanique président du club sudiste s'est épanché ces derniers jours sur ses relations, même s'il les collectivise d'autorité à ses homologues des autres associations, avec la Fédération algérienne de football, d'ailleurs, regrettant dans la foulée «l'ère Raouraoua ». Zerouati semble donc considérer dans des propos tenus à un confrère que l'actuel sélectionneur national ne ferait que tapisserie à hauteur des Verts et qu'en fait le choix des impétrants de la sélection nationale serait fait par le président de la Fédération et un des vice-présidents. «Je ne suis pas déçu ni en colère. Ce qui se passe vraiment m'étonne. On prend 7 joueurs du Paradou et 6 joueurs de l'USMA. Je pense que personne ne comprendrait ces choix. Il y a des choses qu'on n'arrive pas à assimiler et c'est ce qui m'a poussé à réagir pour demander exactement ce qu'il se passait… » Et c'est donc sans ambages que le président de la JSS cible directement Zetchi et Haddad dont, il serait logique de le concéder, la présence au sein de l'institution, du moins pour le vice-président, ne peut éloigner le doute sur le conflit d'intérêt. En effet, le président de la FAF ayant quitté ses fonctions à la tête du PAC quelques jours après son élection à l'en croire, il aurait même mal vu l'appel du jeune Attal en sélection nationale au motif que la désinformation puisse prendre le pas sur la réalité. Toutefois, cela n'a pas empêché la convocation de sept footballeurs issus du Paradou Athletic Club et six de l'USM Alger. Ce qui n'a pas été sans risque de drainer derrière une odeur de souffre. «Il s'agit de l'équipe nationale locale de Haddad et Zetchi et pas de l'Algérie. Elle ne représente pas le pays», insiste donc Zerouati lequel, dans la foulée, emprunte presque le même parcours douteux qu'il impute aux deux cadres de la Fédération en plaidant la cause d'un footballeur évoluant dans l'équipe dont il est le président. Il s'agit en l'occurrence du jeune Tiboutine dont il confiera à notre confrère que «c'est un Algérois qui joue chez nous mais nous, on n'est pas racistes. Je vais aller encore plus loin. C'est le meilleur latéral droit du championnat. Encore meilleur que Hachoud. Il est Algérois et n'a pas été pris». Un raisonnement certes difficile à suivre, tendancieux et qui, d'abord, ne bénéficie pas au sportif évoqué, ensuite escamote l'idée même d'une démarche dont le but serait de dénoncer un fait du prince du président de la FAF et de Haddad. Dans un système qui fonctionnerait normalement, est-il besoin de rappeler que les plus grandes sélections nationales de football et autres sports collectifs ne se sont montrées efficaces que parce que justement elles étaient composées à moitié, et parfois aux deux tiers, essentiellement par les sociétaires de deux clubs notamment la grande équipe des Pays-Bas (Ajax, Feyenoord), Allemagne (Bayern, Borussia) des années 70 et plus récemment l'Espagne (Barcelone-Réal Madrid). Il est vrai qu'en Algérie, ce souci n'est certes pas encore l'objectif essentiel des responsables à hauteur des structures sportives nationales, mais ne faudrait-il quand même pas accorder un tout petit bénéfice du doute au président de la Fédération algérienne de football et à celui de l'USM Alger, s'il s'avère effectivement leur parti-pris dans cette bouillabaisse, et du temps au temps pour juger sur pièces dans les semaines et les mois à venir.
A. L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.