Le Parlement européen ou l'agenda du chaos !    Une absence et des interrogations    J'irai me plaindre à mon député !    Les explications de l'association des distributeurs    DEVISE ET LOGIQUE DE DIGNITE    Pourquoi un étranger pour évaluer le potentiel de notre domaine minier ?    Football - Ligue 1: Oran, Béchar et Chlef, pôles d'attraction    Ligue des champions d'Afrique : MCA - Buffles du Borgou, vendredi à 15h00 - Finir le travail à domicile    Adieu et merci l'Artiste    Cacophonie au sein du Comité contre le Covid-19: «L'acquisition du vaccin, en janvier, est une rumeur»    Ras El Aïn: Relogement de 1.000 familles le 1er trimestre 2021    Violation du protocole sanitaire et non-respect du confinement: 12.237 infractions enregistrées du 5 novembre au 1er décembre    L'onde et l'escargot    Retour sur la présence de Henri Teissier à Tlemcen: Le président de « Dar Es-Salam » de Birouana n'est plus    LABYRINTHES    Les prévisions de Météo Algérie    Poursuite de la baisse des contaminations    Plus de 7 quintaux de kif traité saisis    L'UMA dénonce "une campagne coloniale contre l'Algérie"    Le procès en appel des frères Kouninef renvoyé au 16 décembre    Le gouvernement examine la création d'un comité d'évaluation    Boukadoum appelle l'UA à assumer sa responsabilité face aux graves développements de la situation au Sahara occidental    Accord Opep+: poursuite des discussions mercredi avant la prise de décision finale jeudi    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les bases militaires de l'occupation marocaine    Une convention entre l'AADL et l'ANSEJ pour la gestion des citées "AADL 2020"    ANSEJ : le dispositif élargi à d'autres catégories outre les chômeurs    Le sergent-chef Lelmaya Sifeddine tombe en martyr au champ d'honneur à Jijel    Résolution du PE : le président du Conseil consultatif de l'UMA dénonce "une campagne coloniale contre l'Algérie"    Sahara occidental : des partis politiques réitèrent leur soutien au peuple sahraoui    Covid-19 : la course au vaccin montre des résultats prometteurs    Houda Feraoun placée sous contrôle judiciaire    Décès de l'ancien archevêque d'Alger    Schalke : Bentaleb sort du silence au sujet de sa mise à l'écart    Foot / Ligue des champions : le CRB et le MCA pour finir le travail    «Pas d'avenir radieux en Afrique sans l'Algérie»    Bayon, un autre SUV en préparation    En effet..., que faire de la Ligue arabe ?    Culture: signature de contrats de performance avec les directeurs du TNA et huit théâtres    Le paludisme menace des dizaines de milliers de personnes    Les clubs de Ligue 1 soulagés    Les SG de 4 clubs convoqués devant la commission de discipline    Benrahma marque des points    Une contre-expertise indépendante bat en brèche la thèse de la police    L'opinion politique à l'appréciation des juges    "L'Anomalie" d'Hervé Le Tellier primé    HENRI TEISSIER, UN SEIGNEUR DE PAIX    "Impossible de supprimer le ministère des Moudjahidine..."    L'Europe doit tenir tête à la Hongrie et à la Pologne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Internet au secours des nouveaux bacheliers à Tizi Ouzou
Les problèmes de résidence et de transport attendent les étudiants en 1ère année
Publié dans La Tribune le 15 - 07 - 2009


Photo : S. Zoheir
De notre correspondant à Tizi Ouzou
Lakhdar Siad
Les nouveaux bacheliers de Tizi Ouzou semblent apprécier l'introduction de l'Internet dans toutes les phases d'inscription aux filières disponibles à l'université quoique des obstacles à l'accès et à la disponibilité liés à ce moyen, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de la fac, se répercutent sur les nerfs et font encore des victimes parmi la nouvelle communauté estudiantine. Au premier jour de l'opération des pré-inscriptions, l'université Mouloud Mammeri du chef-lieu de wilaya est prise d'assaut par les lauréats de la dernière session de l'ancien système fondamental de la wilaya, arrivée, dit-on, avec fierté, en tête à l'échelle du pays pour la deuxième fois consécutive avec un taux de 58,99% (5 521 candidats reçus dont 3 339 sont des filles) marquant cependant un recul notable de près de 16% par rapport à la session 2008 où Tizi Ouzou avait enregistré le taux le plus élevé : 74,74 % de réussite.«Les préinscriptions se déroulent mieux que lors des sessions précédentes ; nous avons facilité la tâche aux nouveaux bacheliers suivant les instructions de notre tutelle qui a mis les moyens techniques et technologiques nécessaires pour terminer dans les délais cette première opération de préinscription et passer à la suivante avec succès», affirme un responsable chargé de l'accueil et de l'orientation des nouveaux bacheliers à l'université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou. Les ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique avait déclaré mettre à la disposition des étudiants deux sites Internet pour l'ensemble des opérations d'inscription à la fac pour la période concernée, c'est-à-dire du 12 au 17 juillet pour la phase des pré-inscriptions, du 18 au 22 juillet pour la confirmation des pré-inscriptions, du 29 juillet au 3 août pour les recours et les inscriptions définitives débuteront le 29 juillet pour prendre fin le 6 août prochain, selon le premier responsable du secteur. Le ministère a publié une circulaire d'orientation et un guide d'information pour l'inscription à l'attention des nouveaux bacheliers. «Avec mon code secret du bac que j'ai récupéré au niveau de mon lycée, je remplis ma fiche de vœux et, muni d'un extrait de naissance et des photos, je m'inscris ; plus besoin de dossier compliqué comme nous le racontent les aînés», déclare un bachelier littéraire de Tizi Ouzou qui émet le souhait de voir son choix sur la fiche de vœux accepté dès la préinscription pour éviter la phase du recours et «pourquoi pas prendre quelques jours de repos à la plage si
j'arrive à trouver un petit boulot saisonnier avant». Pour beaucoup de nouveaux bacheliers, la délivrance d'un extrait de naissance est l'un des points noirs de l'inscription en raison de la bureaucratie et des chaînes interminables qui se forment quotidiennement devant les services de l'état civil de l'APC de Tizi Ouzou. Et la chaleur qui sévit dans la région n'aide pas à garder le sourire quand des problèmes de ce genre qui peuvent être résolus rapidement et
durablement empoisonnent la vie aux résidents. Cela dit, d'autres tracas, assurément plus importants, attendent les nouveaux reçus au bac. En plus des
mauvaises nouvelles qui naîtront durant ces premières phases, les étudiants auront beaucoup à faire avec les sempiternels problèmes d'hébergement, de
restauration et de transport universitaire. Pour rappel, en cette année 2009 le taux de réussite au bac en Algérie a été seulement de 45,04%, un taux plus que décevant qui semble surprendre responsables du secteur et candidats et qui est dû au faible niveau des élèves, selon les différentes déclarations de cadres du ministère. M. Boubekeur Benbouzid, ministre de l'Education nationale, qui avait promis quelque temps avant l'examen du bac un «taux exceptionnel au niveau de tous les paliers» a mesuré sa fausse prévision tout en imputant cet échec au faible niveau des candidats qui constituent la dernière «cuvée» malade de la promotion du système fondamental. Le secrétaire général de son département, M. Khaldi, est allé dans le même sens tout en promettant de meilleurs résultats la session prochaine 2010, une session qui verra la première promotion de la réforme scolaire subir un test décisif pour le bilan de la politique d'éducation prônée contre vents et marrées par le gouvernement depuis plus de seize années scolaires et fortement critiquée par les syndicats autonomes du secteur et des associations des parents d'élèves. La wilaya est, encore une fois, très bien lotie en comparaison avec les données du bac des autres wilayas. Deux de ses lycées, Ouarzedine de Tizi Ghennif et celui de Fréha, sont classés premier et deuxième à l'échelle nationale avec des taux de
réussite de 90,27% pour le premier et de 81,99% pour le second. Trois lycées de Tizi Ouzou sont classés parmi les 10 meilleurs établissements secondaires à l'échelle du pays. Elle compte quatre mentions très bien et sur l'ensemble des candidats reçus 99 sont classés dans le niveau «mention bien» et 1 235 dans «mention assez bien». Sur les 54 lycées de la wilaya, 44 établissements ont enr gistré un taux de réussite dépassant la moyenne nationale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.