Adopter une "approche réfléchie" pour adapter la formation aux nouveaux défis et enjeux    8e session de la haute commission mixte algéro-égyptienne: le Premier ministre égyptien à Alger    JM: le programme des épreuves d'athlétisme    JM /Boxe : les Algériens Mordjane et Benlaribi en demi-finale, Bouloudinats éliminé    JM: quatre soirées du festival international de danse populaire programmées à El Bahia    Le président Tebboune reçoit le Secrétaire général de l'UGCAA    Infirmières agressées à proximité du CHU de Beni Messous: le suspect arrêté    JM/Cyclisme: ''Nous visons le podium de la course en ligne'' (Reda Kehlal)    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces de l'occupant marocain dans le secteur d'al Farsia    Cour d'Alger: L'ancien ministre Abdelwahid Temmar condamné à 4 ans de prison ferme    Mise en échec d'introduction d'énormes quantités de drogue par les frontières marocaines    Un plan d'urgence pour la relance de l'activité du port de Ténès en partenariat avec le groupe Gica    Festival de la musique et de la chanson oranaise: clôture en apothéose    JM: un engouement sans précédent pour les spectacles dans la rue    PSG : Départ inattendu de Xavi Simons    «Rachad», ses sources de financement et le «MAK»: Le grand déballage de Benhalima se poursuit    JSM Tiaret: Un parcours satisfaisant mais...    Drame de Melilla: Le Maroc tente une diversion, Alger répond    Facteurs défavorables    17 ha de blé, 16.000 arbres fruitiers et 20.000 poussins ravagés par le feu    Enseignement supérieur: Assurer l'employabilité des diplômés universitaires    Des opérations de contrôle inopinées des transporteurs: Des mesures pour veiller au respect du nouveau plan des transports    Traversée du «Tassili II» Marseille-Skikda quasiment vide: Une action délibérée    Chlef: Parer aux coupures d'électricité    Industrie pharmaceutique: La facture d'importation d'insuline réduite de 50% en 2023    Surfer prudent, surfer intelligent    Bouchouareb première recrue    Ça brûle au conseil d'administration    Le mot de Lamamra à la diaspora    Ces obstacles à franchir    Une délégation américaine à Caracas pour parler «agenda bilatéral»    Les start-up pour briller    Chakib Khelil condamné à 20 ans de prison ferme    «Chaud» sera l'été...    Le service d'addictologie inauguré    Le CHU sera concrétisé    La session prolongée au 15 juillet    Loukal rattrapé par la justice    562 véhicules livrés    Luis Suarez à River Plate?    Freestyles et punchlines au rendez-vous!    «M'tember» exposition collective    Hamidouche, le chanteur à la voix douce    Migrants africains tués par la police marocaine: l'OIM et le HCR expriment leurs "plus vives inquiétudes"    JM: la présence de jeunes de la communauté nationale établie en France, très importante    8 ans pour Tliba, 6 pour Ould Abbès    A l'initiative de Mohamed Afane: La maison d'Oran d'Yves Saint Laurent retrouve une nouvelle vie    Le mouvement des réformes (1986-1991), précurseur du Hirak    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le plan quinquennal au Parlement en automne
Abdelaziz Belkhadem l'a annoncé hier à Alger
Publié dans La Tribune le 04 - 07 - 2010


Photo : Riad
Par Mekioussa Chekir
Le plan quinquennal 2010-2014 sera soumis aux deux chambres du Parlement lors de la prochaine session d'automne et sera le thème principal de l'université d'été du parti prévu pour le mois d'août prochain. C'est ce qu'a annoncé, hier, le secrétaire général du Front de libération nationale (FLN), Abdelaziz Belkhadem, lors d'une rencontre regroupant les secrétaires généraux des mouhafadhas du parti, tenue au siège national à Alger. Prévue pour les 4, 5 et 6 août prochain à Mostaganem, l'université d'été du FLN verra la présence de pas moins de 1 000 participants, une occasion pour étudier et débattre du plan quinquennal dans son ensemble, avant que celui-ci ne soit soumis aux différentes instances du parti (kasmas et mouhafadhas) afin de permettre à tous les militants de prendre connaissance de ce «riche plan de développement», a ajouté l'intervenant. S'agissant du renouvellement des structures de base, M. Belkhadem a souligné que l'opération a été lancée le 1er juin dernier et s'étalera jusqu'au 31 octobre prochain. Opération qui s'inscrit, selon lui, dans le cadre de la «nouvelle politique» du FLN qui sera axée sur le renforcement de ses structures par le recours aux adhésions en encourageant les jeunes, les étudiants, les femmes et les personnes compétentes à rejoindre les rangs du parti. Lors de son intervention, Belkhadem a exprimé son «refus total» de ce qu'il a qualifié de «mobilisation saisonnière» des adhérents, précisément la veille des rendez-vous électoraux. A ce titre, M. Belkhadem a ordonné d'accepter tous les dossiers des nouvelles adhésions, au niveau des kasmas et des mouhafadhas en vue de les étudier, de les traiter et de les évaluer, précisant que la décision sera prise après la tenue des assemblées générales. Quant à l'opération d'adhésion par voie électronique, suspendue pour l'instant, le responsable du FLN a mis en exergue les contraintes d'ordre technique qui empêchent sa poursuite, en particulier le paiement des contributions, ajoutant que le parti envisage de doter toutes ses instances de micro-ordinateurs raccordés à un réseau local pour faciliter la communication entre les militants. Belkhadem a, par ailleurs, rappelé l'installation, il y a quelques jours, d'un centre d'étude et de recherche regroupant plus de 200 cadres issus de l'ensemble du territoire national, ayant pour missions de faire des études sur le FLN et principalement sur ses relations internationales ainsi que sur des questions d'ordre national liées à l'électeur algérien. Le FLN, selon toujours son responsable, est en train d'œuvrer pour la consolidation de sa communication interne et ce, à travers la création prochaine d'un organe interne du parti qui rendrait compte de toutes les activités que ce dernier entreprend.
M. C.
Belkhadem : «Je suis toujours membre du gouvernement»
C'est en ces termes qu'a répliqué hier le premier responsable du FLN à une consœur à la question de savoir s'il n'a plus pris part au conseil de gouvernement depuis le dernier remaniement partiel. Sans nier formellement cette information publiée hier par un confrère, Belkhadem s'est contenté de dire qu'il faisait toujours partie du staff gouvernemental. Interrogé, par ailleurs, sur la récente polémique liée au refus de certains imams de se lever à l'écoute de l'hymne national, ce dernier a estimé que Kassaman est l'un des symboles de la patrie.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.