Feux de forêt: le Président Tebboune reçoit les condoléances de son homologue palestinien    Goudjil salue le grand intérêt qu'accorde le Président de la République au dossier de la Mémoire    Feux de forêt: le secrétaire général de la Ligue arabe présente ses condoléances à l'Algérie    Jeux de la Solidarité Islamique: l'Algérie décroche dix médailles en Kick-boxing, dont cinq ce jeudi    Manchester United: l'hypothèse Dortmund pour Ronaldo    Congrès de la Soummam: un dispositif de génie pour assurer la plus grande sécurité    Congrès de la Soummam: Un "saut qualitatif" dans la conduite de la Révolution    Feux de forêt : le Président Tebboune reçoit les condoléances de son homologue tunisien Kaïs Saïed    Tennis / Tournoi international ITF (U14): l'Algérienne Badache sacrée à Tunis    Le Premier ministre se rend à El-Tarf    Feux de forêts: le Haut commandement de l'ANP mobilise des hélicoptères    Une délégation du Centre africain pour le contrôle et la prévention des maladies reçue à Alger    "Section Aéroportée 2022": exécution de l'épreuve du Biathlon    Industrie pharmaceutique: Benbahmed aborde avec des experts de l'UA les opportunités de coopération    Le monodrame "Gilgamesh, comme vous en avez jamais entendu parler" présenté à Alger    Déclarations algérophobes de Raïssoui : des "divagations infâmes" étrangères à l'unité des rangs    «Les Palestiniens, spectateurs et acteurs de leur... propre extinction ?»    Faible impact    Agriculture et développement rural: Aperçu historique sur l'évolution du foncier agricole en Algérie à travers les âges    Démographie et procréation    Les habitants de la corniche endurent le calvaire: Embouteillages, tension sur les transports, diktat des «clandestins»    Aïn El Beïda: La ligne 28 prolongée jusqu'à la cité 2000 logements    ONE, DEUX, TROIS... TAHIA L'ALGERIE !    Gara-Djebilet: L'exploitation de la mine de fer a commencé    Ligue 2: Préparation de la nouvelle saison    Le courage de vivre    L'esprit des comportements    Incorrigible Makhzen!    La presse marocaine prend le relais    Dix-sept morts après des frappes turques dans le nord    La recherche scientifique est la seule voie    «Le bien-être individuel est lié à l'action collective»    La justice rouvre de nombreux dossiers    Le Maroc c'est toujours... kif-kif    «Il faut revoir la gestion des ports de pêche»    Fin de mission pour les administrateurs    Afrique nous voilà!    Algérie-Brésil en France?    Lagraâ veut partir    Et de trois pour Syoud!    «Raïssouni se trompe de cible»    Demain, l'ascension d'Azrou N'Thor    «Décoloniser la préhistoire algérienne»    Tebboune présente ses condoléances    Céréaliculture: rappel aux producteurs l'obligation de livrer leurs récoltes aux CCLS    Des partis algériens dénoncent: Nouvelle provocation marocaine    Solution factice    15 pays y prennent part    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Journées agitées, soirées émoussées
Constantine
Publié dans La Tribune le 04 - 09 - 2008

De notre correspondant à Constantine
Nasser Hannachi

Les nuits ramadhanesques s'illustrent timidement dans la ville du Rocher. Pour l'heure, ce sont les couleurs de la lumière vive provenant de l'hôtel de ville, installée récemment, qui animent la cité par des réverbérations. En effet, trois jours sont passés et les ruelles de l'antique Cirta demeurent avides de la foule «diurne» caractérisant les souks durant la journée avant le f'tour. On dirait que la transition de la saison estivale au jeûne n'est pas encore adaptée par la population. De plus, le temps lourd et humide en renvoie plus d'un à ne sillonner les artères principales de la cité que pour «dégourdir» les jambes lourdes… sinon envahir les cybercafés pour un chat on live avec les êtres chers ayant investi les terres lointaines, comme le Canada. Ainsi, le ton des soirées n'est pas encore donné pleinement. Il faut dire que Constantine aura été de tout temps dilatoire en ce genre d'évènement ; le déchaînement se fait au terme de la première semaine de Ramadhan. Il n'empêche que les artères principales de la ville commencent à accueillir les premières foules à la fin de la prière du taraouih. La mosquée Emir Abdelkader fait le plein car très sollicitée, en plus des mosquées des cités. Les mordus du jeu, eux, s'arrachent les premières tables dans les cafés qui «tolèrent» le vacarme dans des cités des banlieues.
La ville n'a pas encore entamé son registre d'animation. On en peaufine les dernières touches au niveau de la wilaya, après que le comité culturel a élaboré une liste de participants. Mais il est clair que les responsables ne dérogeront pas à la règle. Le malouf détiendra la part du lion durant les soirées. L'animation touchera également les communes de la wilaya. En attendant d'accélérer la cadence, une association locale devrait ouvrir le bal hier au niveau de l'UP. Les décideurs locaux ont exprimé le vœu cette année de produire sur scène des artistes à prédominance locale. Comme il a été décidé de jouer la carte de proximité pour permettre aux habitants des cités quelque peu «enclavées» à cause du problème des transports (en raison du nouveau plan introduit à cause des travaux du tramway), de se détendre légèrement près de leurs résidences. Un miniprogramme est en phase de finalisation, apprend-on de la municipalité.
Toutefois, il faudra attendre le début de la semaine prochaine pour voir Cirta faire défiler les grosses pointures du malouf. Pour l'occasion, Salim Fergani, le fils du cheikh indétrônable, animera une soirée au Théâtre régional. L'ambiance sera agrémentée par la production de deux autres artistes à partir du 18 septembre. Il s'agira de Kara Tourki et de Guettaf, soit trois prestations au TRC. Cependant, ce dernier, dont le début des spectacles est prévu pour le 6 septembre, sera présent par sa dernière production le Jeu au cœur du mois sacré avec 4 illustrations, cela en plus de la présence des troupes théâtrales des wilayas de Batna, de Sétif,… Pour maintenir l'équilibre de l'animation, l'UP sera présent en accueillant la majorité des associations et des chanteurs locaux. Par ailleurs, selon les responsables du comité culturel de la mairie, une proposition émanant de l'Office national serait la bienvenue pour redonner beaucoup plus de variétés à ces soirées. A cet effet, on avance les noms des artistes Nasser Chema et Ziad Guerssa. Afin de rester dans l'atmosphère du mois sacré, le volet religion occupera également une place importante dans le planning. En effet, avec le concours de la direction des affaires religieuses, un concours de la récitation du saint Coran sera organisé outre des conférences-débats sur les dates symboliques du mois de Ramadhan. La mosquée Emir Abdelkader abritera l'évènement. En attendant le coup de starter des nuits ramadhanesques, Constantine demeure agitée durant la journée au niveau des marchés et s'éveille la nuit dans les cafés…pour laisser ensuite, avant minuit même, les flashs de la mairie guetter le moindre noctambule …


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.