Coronavirus: 208 nouveaux cas, 133 guérisons et 7 décès    EdF: Benzema, Di Meco comprend Deschamps    Paix en Libye: Boukadoum appelle le CPS de l'UA à unir ses efforts avec l'ONU    Médiateur de la République: fin de fonction de Karim Younes, nomination de Brahim Merad    JSMB - RCA, duel entre le leader et son dauphin    MCO-WAT en vedette    "Nous ne sommes pas encore qualifiés"    La normalisation avec l'Etat d'Israël cautionne les crimes de l'occupant sioniste    Formation    Des directives pour parer à l'urgence    Le cafouillage    Algérie-Egypte: pour une coopération dans le domaine des micro-entreprises    Sous le sceau de la pandémie    L'AC Milan freinée dans sa course à la LDC    Dimanche de penalties et d'accusations    Education: La révision des statuts des travailleurs débattue    «La prévention reste le meilleur moyen», selon le Pr Yacine Kitouni    Campagne de contrôle des motocyclistes    C'est parti pour les épreuves d'éducation physique et de sport (EPS)    Sous le thème «Musée et Mémoire. Les objets racontent votre histoire»    Pierre Augier, Mouloud Mammeri, Frantz Fanon, Germaine Tillon et beaucoup d'autres    Les candidatures ouvertes jusqu'au 15 août    Une autre nuit d'horreur à Ghaza    Un fonds spécial pour l'argent détourné    "Des labos d'analyses seront installés dans les aéroports"    Un vrai casse-tête    Découverte de la galère portugaise    Qui part, qui reste ?    L'EXAMEN DU DOSSIER DE LOUNÈS HAMZI DE NOUVEAU REPORTE    38 hirakistes condamnés de 6 à 18 mois de prison ferme    "Faire obstacle aux discours haineux"    Clôture de la 4e session de printemps de l'AP-OTAN avec la participation du CN    Les pays normalisateurs devraient avoir honte de leur position face aux crimes de l'occupant sioniste    Le parti de "Sawt Echaâb" plaide pour une solidarité mondiale avec la Palestine    Inauguration de l'exposition "expressions artistiques de terre et de feu"    Le dénuement du portemonnaie    Hydrocarbures: Sonatrach signe avec le norvégien Equinor    Une solution pour Ghaza !    Samir Hadjaoui est décédé    Une loi «spécifique et exhaustive»    Les candidats en ordre de bataille    La communication fait défaut    Les mercenaires de la politique    Début des vaccinations à grande échelle en Afrique du Sud    Cinq terroristes présumés tués près de la frontière algérienne    De quoi sera fait l'après-Covid?    Frida à l'affiche    Boudjima renoue avec le Salon du livre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





67 projets d'énergie renouvelable seront réalisés avant 2020
Pour devenir le fournisseur majeur du marché européen en électricité verte
Publié dans La Tribune le 03 - 09 - 2011

Adopté par le gouvernement le 3 février 2011, le programme national de développement des énergies renouvelables (PNER) prévoit de produire 40% de l'électricité à l'horizon 2030 à partir de sources non-fossiles. Cette stratégie devrait permettre à l'Algérie de se positionner «comme acteur incontournable en la matière dans la région et fournisseur majeur d'électricité verte en direction du marché européen» en se fixant un objectif l'exportation de 10 000 MW, en partenariat, à la même échéance, qui feront partie des 22 000 MW devant être produits d'ici 20 ans. Selon le dernier rapport de la Commission de régulation de l'électricité et du gaz (Creg), au-delà de la satisfaction des besoins en énergie, ce programme constituera aussi un vecteur de développement d'une industrie nationale des énergies renouvelables qui s'appuiera sur les compétences algériennes existantes et en mettant en valeur l'effort de recherche et de développement dans les différents domaines liés à cette industrie. La même source ajoute que le programme national de développement des énergies renouvelables (PNER) pour la période 2011-2030 prévoit la réalisation de 67 projets pour les neuf prochaines années pour une puissance installée de 2 357 MW. Ces projets de centrales sont répartis sur une vingtaine de wilayas du Sud, des Hauts-Plateaux et aussi du Nord et regroupés en quatre filières, à savoir le solaire photovoltaïque et thermique, l'éolien et l'hybridation entre le gasoil, la turbine à gaz et le solaire, indique la Creg dans le dernier numéro de sa lettre d'information. La filière solaire photovoltaïque totalise 27 projets avec une capacité installée globale de 638 MW. La plus importante de ces centrales en matière de puissance sera installée dans la wilaya de Djelfa avec une puissance de 48 MW, tandis que la plus petite (5 MW) sera construite à Aoulef dans la wilaya d'Adrar, précise le document. Le même nombre d'installations a été attribué pour la production d'électricité par l'hybridation entre le solaire, le diesel et les turbines à gaz destinée aux régions du Sud non-connectées au réseau national de distribution. La puissance globale allouée pour cette filière est beaucoup moins importante avec quelque 109 MW. La plus grosse de ces centrales (20 MW) sera réalisée dans la wilaya d'Adrar, alors que la plus petite (0,02 MW) sera réalisée à Tin Alkoum, dans la wilaya d'Illizi. Avec six centrales prévues, le segment du solaire thermique totalise la plus importante puissance installée, soit 1 350 MW, ajoute-t-on au niveau de la Creg. Avec 7 projets, la filière éolienne totalisera, quant à elle, une capacité de 260 MW dont la plus grande sera de 50 MW et la plus petite de 20 MW. Les sites devant abriter ces projets n'ont pas encore été définis, mais devraient être probablement localisés dans la région d'Adrar, connue pour son important potentiel en la matière. En outre, la concrétisation de ces projets se fera en trois phases d'ici 2020 : la première (2011-2013), verra le lancement et la réalisation de projets pilotes pour tester les différentes technologies disponibles. La seconde phase (2014-2015) sera marquée par le début du déploiement du programme, alors que la troisième et dernière phase sera ponctuée par le déploiement à grande échelle du programme. Parallèlement aux projets inscrits dans le PNER, les pouvoirs publics favoriseront toute intervention d'autres opérateurs privés ou publics dans le développement des énergies renouvelables, note, par ailleurs, la Creg.
S. B.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.