M.Belhimer adresse ses condoléances "les plus attristées" à la famille du défunt Mohamed Baghdadi    Pétrole : le prix du panier des bruts de l'OPEP à 21,19 dollars    Coronavirus: mise en oeuvre de mesures exceptionnelles de sauvegarde des entreprises    Real : Zidane et Benzema ont poussé pour la baisse de salaire    Le Général Rachedi nommé directeur général adjoint de la Sécurité intérieure    Serie A : Le président de la Sampdoria demande la fin de saison    Le journaliste Mohamed Baghdadi n'est plus    L'OMS dresse le bilan dans la lutte contre la pandémie de COVID-19    Real : Kroos se rétracte concernant la baisse des salaires    L'Adra lance une cagnotte    Ali Mecili ou l'initiateur de l'organisation de l'opposition    Renouvellement à distance des contrats d'assurance    Lourd impact financier pour Air Algérie    Belaïdi : "Je m'entraîne le matin en forêt"    "Sans ballon, ce n'est plus un entraînement"    Velud exprime son soutien    2 morts dans le crash d'un hélicoptère de l'armée    Les réserves du CHU de Constantine diminuent    Les décès en baisse, les guéris en hausse    Le Covid-19 fait une 6e victime à Béjaïa    Suspension de la rotation des Casques bleus    Ben Mohamed, poète "Mes seules angoisses sont alimentées par la situation politique du pays"    Lancement d'un concours national de scénario    Le vécu d'une femme à l'écriture miraculeuse    Les dommages collatéraux du coronavirus    Chloroquine : «La matière sera là dans 10 à 15 jours», selon le ministre de l'Industrie    On vous le dit    «Nous sommes tous dans le même bateau»    Covid-19 en Europe : Le confinement commence à payer mais gare au relâchement    Situation des prisonniers sahraouis dans les geôles marocaines : Le Front Polisario alerte Human Rights Watch    LA FAF va être rattrapée par le Coronavirus : Grave transgression de l'article 23    Confinement culturel et solidaire sur les réseaux sociaux : Un artiste par jour avec la galerie Le Paon    Près de 37 millions d'abonnés à l'Internet mobile    En difficulté de remboursement de leur endettement bancaire et de renouvellement de leurs lignes de crédit d'exploitation: Dispositif particulier d'aide aux petites et moyennes entreprises publiques et privées    Lutte contre le coronavirus: L'Armée prête à toute éventualité    Chlef: Les assurances de la CNR    LA TERRE TOURNE EN ROND    Le temps qui passe: Le temps relatif    Sa composition, son organisation et sa mission définis au JO    JOURNEE MONDIALE DE LA SANTE : Le Président Tebboune rend hommage au secteur de la santé    Le Président Tebboune désigne Abdelghani Rachedi Directeur général adjoint de la Sécurité intérieure    ONU: Réunion jeudi du Conseil de sécurité sur le Sahara occidental    Covid19-Foot: le payement des frais d'engagement et amendes ajourné    Coronavirus ou pas, le régime algérien réprime    Mohamed Kaïdi remplace Mohamed Bachar    Les avocats appellent à la libération de Brahim Laâlami    Théâtre régional de Tizi Ouzou : Diffusion de spectacles en ligne    «Le crépuscule des contours d'un nouveau monde»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cheikha Tetma et Abdelkrim Dali revisités par la nouvelle génération
Clôture de l'exposition «Nouba : hommages aux maîtres» à Tlemcen
Publié dans La Tribune le 17 - 11 - 2011


Synthèse par Wafia Sifouane
Organisée dans le cadre de la manifestation «Tlemcen, Capitale de la culture islamique 2011», l'exposition-hommage «Nouba : hommage aux maîtres» par le département du patrimoine immatériel de la manifestation a consacré l'une de ses soirées à deux maîtres incontestables de l'andalou et du hawzi : les défunts cheikh Abdelkrim Dali et cheikha Tetma. Lundi dernier, la maison de la culture Abdelkader Alloula de Tlemcen a abrité une table ronde autour des œuvres et parcours des deux artistes. Les débats ont été animés par le chercheur Salim El Hassar de l'université de Tlemcen et le spécialiste autodidacte de Cheikha Tetma Mustapha Krabchi. Les deux conférenciers se sont attardés durant cette rencontre sur l'impact de la musique de ces deux artistes sur la musique andalouse et le nouveau souffle qu'ils lui ont apportés.Cette rencontre a été suivie le lendemain par des prestations musicales des ensembles de la musique andalouse dont El Kortobia de Tlemcen, Cordoba d'Alger et l'orchestre Redouane de Tlemcen qui a pour solistes Imene Sahir, Leila Benmerah et la grande artiste Zakia Kara Torki.Cheikh Abdelkrim Dali, né à Tlemcen en 1914 et décédé à Alger le 21 février 1978, est un maître incontesté du gharnati et du hawzi tlemceniens qui constituent des genres classiques traditionnels de la musique andalouse algérienne. Abdelkrim Dali, auquel un film documentaire a été consacré dans le cadre de cette manifestation, fit ses premiers pas dans la musique andalouse tlemcénienne aux côtés de grands maîtres tels que Omar Bekhchi, Abdeslam Bensari et Yahia Bendali. Il intégra l'orchestre de la radio Alger en 1952 comme joueur de luth et participa après l'indépendance du pays à plusieurs semaines culturelles algériennes à l'étranger. Il interpréta plusieurs chansons connues dont Saha aidkoum et composa un grand poème intitulé Rihla hidjazia qui constitue le couronnement de son parcours artistique très riche.
De son vrai nom Thabet Derraz, Cheikha Tetma est née à Tlemcen en 1891 dans une famille mélomane, en l'occurrence sa famille maternelle Bensari. Très jeune, elle découvre son talent de chanteuse avec sa voix envoûtante. Elle entame sa carrière en entonnant des airs traditionnellement propres à la gent féminine dont le haoufi avant de se lancer dans la musique andalouse et hawzi en jouant parfaitement avec divers instruments comme le violon et la kouitra. Plus tard, Cheikha Tetma crée son groupe composé de quelques éléments en chantant les plus beaux poèmes de l'époque, ce qui l'aide à monter en notoriété et à intégrer l'orchestre d'Alger dirigé par Abdelkrim Dali. Son talent et sa détermination lui vaudront le respect de ses aînées, notamment Mâalma Yamna et Meriem Fekkaï. Sa brillante carrière prendra fin avec son décès à l'âge de 71 ans à l'aube de l'indépendance de l'Algérie, laissant derrière elle une cinquantaine de disques.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.