Unions de wilaya UGTA : Les travailleurs appellent à une grève générale le 22 mai    Egypte: attentat contre des touristes près des pyramides    Pétrole: le panier de l'Opep se maintient plus de à 72 dollars le baril    Faible adhésion des politiques, rejet sur les réseaux sociaux    "Non à la criminalisation de l'acte politique"    Bélaïd et Sahli aux côtés d'une pléthore de plaisantins    Les universitaires dans la rue pour commémorer leur journée    L'appui de Benflis    Quelques vérités bonnes à dire    «Il y a eu un manque de rigueur dans la formation des enseignants»    Les bénéficiaires peuvent contracter un nouveau prêt    Le syndicat des pharmaciens réagit    Paidoyer pour une conférence de concertation    Manœuvres saoudiennes et émiraties    La contestation veut un civil à la tête de la transition    Ankara va produire les S-500 avec Moscou    Le NAHD dans tous les esprits    L'ES Tadjenant dernier qualifié pour les demi-finales    Le GS Pétroliers s'offre son 20e championnat d'Algérie    Mahrez : "Je retiens cette fin de saison ..."    M'bolhi rejoindra le CTN avant le 27 mai    Réflexion et débats au programme à Oran    Nette diminution des cas en 2018    Le nouveau directeur contesté    Les étudiants se réapproprient le 19 Mai    ACTUCULT    Cheveux d'ange au miel    Tajine malsouka au poulet    Boxe : Début du hirak sportif ?    Ces chantiers qui n'en finissent pas    Du talent à revendre    On vous le dit    L'événement estival    L'armée syrienne dément avoir utilisé des armes chimiques à Lattaquié    Les joueurs en grève    La semaine de Dame justice    Chacha TV pourra-t-il concurrencer Netflix en Algérie?    Deux candidats pour succéder à Haddad    L'alternative de la dernière chance    Le peuple algérien se classe premier de l'Afrique    Des membres de la société civile, des politiques et des universitaires réagissent    Almodovar ne tourne pas rond, tant mieux!    Jusqu'au bout de la nuit à Tizi Ouzou    "Une tempête" aux Glycines    Coupe d'Angleterre: Troisième trophée domestique pour Mahrez et Manchester City    Sahara Occidental-Maroc : Une loi instrumentalisée contre la liberté de la presse    Des législatives sur fond d'enjeu climatique    Saisie de 16,5 quintaux de kif traité,    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Condamnation unanime dans le monde
Drame de Bombay
Publié dans La Tribune le 29 - 11 - 2008

La communauté internationale a condamné d'une voix unanime et sans réserve les attentats terroristes qui ont visé Bombay, la capitale économique de l'ouest de l'Inde.
Washington a condamné ces attentats «effrayants».
La Maison-Blanche a convoqué mercredi dernier une réunion de responsables du contre-terrorisme et du renseignement sur les fusillades et les explosions de Bombay et s'est dit prête à aider le gouvernement indien.
A Londres, le Premier Ministre britannique Gordon Brown a déclaré que ces «atroces» attaques contre cette ancienne colonie du Royaume-uni auront «une réponse vigoureuse».
Pour sa part, le chef de la diplomatie britannique David Miliband a «condamné sans réserve» ces attaques. En Espagne, le président du gouvernement, José Luis Rodriguez Zapatero, a condamné les «exécrables attaques terroristes» perpétrées mercredi à Bombay.
Ces avis rejoignent ceux de l'Union européenne (UE), qui a également exprimé son «horreur et [son] indignation» au sujet des «actes terroristes» qui ont eu lieu à Bombay, dans un communiqué publié par la présidence française de l'UE.
Les ministres de l'Intérieur de l'Union européenne ont «condamné avec fermeté» jeudi à Bruxelles la vague d'attentats, et ont appelé à un renforcement des efforts UE-pays tiers pour lutter contre le terrorisme.
Les attaques de Bombay sont «tragiques et effrayantes» et touchent «la communauté internationale dans son ensemble», a réagi le Vatican.
Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, les a également condamnées et a appelé à punir les coupables.
Pour la Russie, «les crimes monstrueux des terroristes à Bombay suscitent la colère, l'indignation et une condamnation absolue».
A Pékin, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Qin Gang a déclaré que la Chine «condamnait fermement la série d'attaques à Bombay» et que son pays s'opposait «à toute forme d'attaques terroristes».
Pour le Japon, «ce type d'attaque terroriste est impardonnable, extrêmement méchante et malveillante». Les attentats de Bombay ont également été dénoncés par la Corée du Sud comme «un crime contre la civilisation et contre l'humanité qui ne pourra jamais être toléré».
Le Canada a également fermement condamné «les lâches attentats». Le gouvernement australien a condamné les attaques, les qualifiant de «lâches» alors qu'au moins deux de ses ressortissants ont été blessés. Le ministre néo-zélandais des Affaires étrangères, Murray McCully, a également condamné les attentats, «une lâche tentative de faire de nombreuses victimes parmi des civils innocents». Anthony Golez, porte-parole de la présidence philippine, a condamné «les attaques terroristes contre le genre humain» et assuré que le pays était «uni» avec l'Inde dans sa quête pour vaincre les groupes terroristes.
Le secrétaire général de l'OTAN, Jaap de Hoop Scheffer, a condamné jeudi les «attaques terroristes insensées».
Le directeur général du Fonds monétaire international, Dominique Strauss-Kahn, a adressé jeudi ses condoléances au Premier ministre indien Manmohan Singh, condamnant «cette attaque atroce».
Les Emirats arabes unis, le Koweït et le Qatar, ces pays du Golfe qui comptent d'importantes communautés indiennes, ont fermement condamné jeudi les fusillades et explosions en série à Bombay.
Parmi les pays du Maghreb, le Maroc a condamné les attentats perpétrés mercredi soir à Bombay en Inde, qu'il a qualifiés de «crimes odieux».
La Tunisie a exprimé sa ferme condamnation des attaques terroristes perpétrées à Bombay, les qualifiant de «crimes odieux».
A. R.
L'Algérie condamne
L'Algérie a condamné les attentats qui ont fait mercredi dernier au moins 130 morts et environ 300 blessés dans la ville de Bombay
(ouest de l'Inde) en assurant le gouvernement indien de sa solidarité.
Dans un message adressé jeudi au Premier ministre indien, M. Manmohan Sing, le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, s'est dit «consterné» et «profondément indigné» par les attentats de Bombay, soulignant que «l'Algérie tient à condamner avec la plus grande fermeté ces actes criminels et odieux et à assurer le peuple indien de sa profonde solidarité».
Le président Bouteflika s'est dit également «convaincu que le peuple indien saura en ces moments de deuil et de recueillement mobiliser ses forces pour transcender cette difficile épreuve».
A. R.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.