Crise politique et dialogue national: Une liste et des couacs     22ème vendredi de protestation: «Pas de dialogue sans la libération des détenus d'opinion»    Affaires Haddad et Tahkout: Ghoul en prison, Zoukh sous contrôle judiciaire    Frenda: Un guichet unique pour les fellahs    Le ministre du Commerce à Oran: Un plan directeur de la grande distribution à l'étude    Sénégal 0 - Algérie 1: Héroïques jusqu'au bout    Analyse - Un cocktail à l'algérienne    Comment ils ont joué    Bac: un taux de réussite de 49,06%    On ne construit pas un pays en bâclant, en trichant    Face au diktat de ses clients «publics»: L'aveu d'impuissance de la Sonelgaz    Edition du 20/07/2019    Les Guerriers du Désert sur le toit de l'Afrique    Le «Hirak» se hisse au sommet de l'Afrique des peuples !    6.800 agents et 25 laboratoires en alerte    Position du Collectif de la société civile du dialogue national    Le peuple tient le cap    Dix personnes incarcérées    Un intérêt soutenu pour la filière blé    Le groupe Sonelgaz accompagnera le programme national    Plusieurs vétérinaires pour le contrôle de la vente et de l'abattage    L'Ensemble «Safar» de musique andalouse en concert    Les téléspectateurs toujours emballés    Lancement de la 2e phase qualificative    Le casse-tête des médecins spécialistes    Entre satisfactions et défaillances…    Un diplomate turc tué à Erbil    Une 2e étoile pour les verts !    Mila : une tombe romaine découverte à Aïn El-Hamra dans la commune de Ferdjioua    VIGNETTES AUTOMOBILES : La période d'acquittement prendra fin le 31 juillet    ORAN : Démantèlement d'un réseau de trafic de véhicules    PRISON D'EL-HARRACH : Amar Ghoul rejoint ses partenaires politiques    La tombe de Kamel-Eddine Fekhar profané    STATION REGIONALE DE PROTECTION DES VEGETAUX A MOSTAGANEM : Alerte à la mineuse de la tomate de saison    AFFAIRES SONATRACH ET KHALIFA : Chakib Khelil et Rafik Khalifa seront rejugés    Bac 2019 à Sétif : Plus de 10.000 candidats admis    Algérie-Sénégal : Historiquement, c'est les Verts qui ont l'avantage    La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Mesures légales pour relancer la production    Trump accusé de racisme par le Congrès    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Constantine : les lauréats du concours Cheikh Abdelhamid-Benbadis récompensés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





JSK 1 - CSC 2 : Les Kabyles tombent à Tizi face au leader
Publié dans Le Buteur le 01 - 12 - 2017

Stade : 1er-Novembre (Tizi Ouzou)
Affluence : nombreuse
Arbitres : Boukhalfa, Zerhouni et Benali
Buts : Saâdou (28') JSK ; Abid (66', 84') CSC
Avertissements : Benaldjia (30'), Yettou (60') JSK
JSK : Asselah, Redouani, Ferhani, Abdat, Saâdou, Yettou, Raiah (Tafni 85'), Djerrar, Boukhenchouche (Si Salem 78'), Mesbahi (Djaâbout 69'), Benaldjia
Entraîneur : Aït Djoudi
CSC : Rahmani, Benayada, Bencherifa, Aroussi, Zalani, Lamri, Belameiri (Cissé 65'), Abid, Rebbih, Kebbal (Dehar 46'), Zerara
Entraîneur : Amrani
Le stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou a été hier le théâtre d'une chaude empoignade, entre la JSK qui cherchait à renouer avec le succès, face au CSC qui voulait enchaîner avec son onzième match sans défaite. Une rencontre à six points pour les deux équipes.
Mesbahi et Benaldjia annoncent la couleur
Le début de la rencontre a été très animé du côté de la JSK qui voulait marquer. La première action a été l'œuvre de Mesbahi qui tire mais le cuir est renvoyé par la barre transversale (1'). Sur l'action qui suit, Benaldjia de la tête, mais le gardien Rahmani dévie difficilement le ballon en corner.
Yettou rate un but tout fait
Continuant dans leur pressing, les poulains d'Aït Djoudi se procurent une autre occasion en or à la 5', par Nassim Yettou qui loupe un but tout fait à deux mètres des buts, suite à un retour en catastrophe d'un défenseur adverse.
Rebbih a failli surprendre Asselah
Les Constantinois touchés dans leur amour propre sortent de leur coquille et tentent de trouver la faille. Et l'attaquant Boubekeur Rebbih a failli ouvrir la marque, dans le premier quart d'heure de jeu, suite au dégagement de Saâdou.
Saâdou ouvre la marque
Les partenaires de Azeddine Ait Djoudi ne lâchent pas prise et continuent de jouer l'offensive à outrance et d'assiéger le camp adverse. Leurs efforts ont été récompensés à la 28' du match, par l'entremise de Nabil Saâdou d'une jolie tête en ne laissant aucune chance au gardien international Chemseddine Rahmani. Un but signé par l'ex-défenseur médéen suite à un corner bien botté par l'omniprésent Mehdi Benaldjia.
Mesbahi loupe le 2e but
Quelques minutes plus tard, c'est au tour du jeune attaquant Mesbahi de rater un but tout fait. Un ratage que le joueur ne devait pas manquer. Les supporters croyaient que c'était la délivrance, mais en vain, ça n'a pas été le cas. Sur ce petit avantage d'un but à zéro que s'achève la première mi-temps en faveur de la JSK.
Belameiri rate l'égalisation à la 48'
Au retour des vestiaires, la bande à Abdelkader Amrani revient avec de meilleures intentions, dans le but de remettre les pendules à l'heure. Ils ont failli égaliser à la 48', sur ce face-à-face devant Asselah, mais il rate lamentablement.
Abid remet les pendules à l'heure
Ce n'est pas fini, les camarades de Bencherifa ne lâchent pas prise et continuent d'assiéger le camp de la JSK. Leurs efforts ont été récompensés, par ce but d'égalisation à la 66' suite à un joli centre de Benayada et d'une reprise, il remet les pendules à l'heure au grand bonheur des Sanafir présents en force dans les gradins.
Encore Abid et c'est la délivrance
Cette égalisation n'a pas fait réagir les Kabyles qui n'ont pas été dangereux, mise à part cette action de Benaldjia que Rahmani dévie en corner. Les Constantinois plus efficaces devant, sont parvenus à doubler la mise à la 84' sur ce bolide du meilleur buteur du championnat Abid Mohamed-Amine, qui d'un tir des 30 mètres met le cuir en pleine lucarne, en mettant à terre Asselah et la JSK. Dans les derniers instants de la partie, le rentrant Dehar Merouane a raté un troisième but, devant une cage vide. Sur ce succès du CSC sur le score de deux buts à un que s'achève la rencontre. Une défaite la première du genre pour la JSK cette saison au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou.
--------------------
Bencherifa : «On dédie cette victoire à nos supporters»
Le capitaine du CSC, Walid Bencherifa, était lui aussi très heureux après la rencontre. «C'est une victoire précieuse qui s'ajoute aux précédents succès. Nous avons bien joué, notamment en seconde période où nous avons appliqué les consignes du coach et dominé la JSK. Je dédie cette victoire à nos supporters qui ont été tout simplement magnifiques.»
Djerrar : «On est très déçus»
Les joueurs de la JSK qui étaient tous déçus après la défaite, la première à Tizi Ouzou cette saison, ne voulaient pas trop en parler. Mais nous avons quand même pu avoir la réaction du milieu de terrain, Adel Djerrar, qui s'est dit très déçu et que la chance n'était pas du côté de son équipe : «Sincèrement, on est très déçus. Nous avons bien préparé ce rendez-vous pendant la trêve, mais à la fin, nous n'avons pas eu le dernier mot. C'est une défaite difficile à digérer car on ne méritait pas de perdre».
«Pourtant, nous avons bien joué»
Poursuivant son intervention, Djerrar, qui a bien tenu son rôle sur le terrain, dira : «Nous avons bien joué puisque nous avons eu aussi plusieurs occasions, notamment en première période où on pouvait mettre plus d'un but. C'est le football, on ne peut pas gagner à tous les coups».
«On demande pardon à nos supporters»
Avant de conclure, le numéro 19 kabyle a demandé pardon aux nombreux supporters qui ont quitté le stade en larmes : «Il faut se mettre à la place des supporters. Ils étaient nombreux, ils nous ont soutenus, mais on n'a pas pu leur offrir une victoire. Personnellement, je tiens à leur demander pardon. Il reste encore deux matchs, on essayera de se racheter».

Arama «: On doit le dire haut et fort : on va jouer le titre»
A la fin de la rencontre, nous nous sommes rapprochés de Arama lequel crie sur tous les toits que le CSC va jouer le championnat : «On ne doit plus mentir aux supporters, il faut le dire haut et fort, nous avons une bonne équipe et nous allons jouer pour le titre. Une équipe qui gagne à Biskra, à Bologhine et à Tizi Ouzou ne pourra jouer que la première place. Nous allons continuer sur la lancée, gagner le maximum de points et faire plaisir à nos supporters que je remercie d'avoir répondu présents.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.