Zones d'ombre : près de 12.000 projets de développement enregistrés avec une enveloppe de plus de 200 milliards DA    Un protocole sanitaire préventif dans les établissements scolaires, universitaires et de formation    Covid-19: 488 nouveaux cas, 377 guérisons et 8 décès    Khaled Drareni n'a jamais été détenteur de la carte de presse professionnelle    Des bureaucrates entravent la mise en œuvre du programme du président Tebboune    El Tarf: installation du nouveau procureur général de la Cour de justice    L'ONU appelée à trouver une solution juste et définitive à la question sahraouie    Réunion FIFA-CAF consacrée à la préparation du retour des activités footballistiques    Ressources en eau: la nouvelle loi relative à l'eau fin prête    Prix Katara pour le roman et l'art plastique: des plasticiens algériens primés    Quand la sardine prend des ailes    Rénover et démystifier le "contrôle" pour optimiser la gestion locale    Hausse de la production à Chlef    Le procès Tliba reporté au 2 septembre    Nouvelle mobilisation de milliers de personnes contre le Président Keïta    Le Président visé par une enquête pour financement illégal de campagne    Windhoek rejette l'offre de réparations allemande    Suspension du traité d'extradition avec Paris et Berlin    Kamala Harris comme colistière de Joe Biden    Nouvelle agression militaire israélienne contre Gaza    L'Algérie parmi les premiers pays à avoir dépêché une délégation médicale et des aides au Liban    Tebboune accuse !    Nassim Saâdaoui quitte la prison d'El-Harrach    L'expérience au service de la JSK    À quand la reprise ?    Nivellement par le bas, suite et pas fin !    Pour Toko-Ekambi «tout est possible sur un match»    Boudebouz écarté du stage de Dinard    Ali Haddad transféré vers la prison de Tazoult    Hamel condamné à douze ans de prison sur fond d'un nouveau scandale    La traque d'un "sulfureux" général    La direction de l'éducation rassure    14 nouveaux départs de feu déclarés    Vers le report de la rentrée    La drôle de démarche d'un syndicat    Bougie n'a pas illuminé cet été    "Une réelle réflexion doit être engagée sur l'avenir de la culture et des arts"    Le corona met la vie culturelle en berne    Journées nationales du costume algérien sous le thème «Mon costume, ma mémoire, ma culture»    Des Algériens parmi les auteurs les plus attendus    L'esprit joyeux et la sincérité de «Aâmmi Bachir», les secrets de sa notoriété    Réouverture des plages et reprise des activités hôtelières : Le ministère du Tourisme adopte un protocole sanitaire    Dr Fawzi Derrar. Virologue et directeur général de l'Institut Pasteur d'Algérie (IPA) : «Il me paraît peu probable d'avoir un vaccin avant la fin de l'année»    Ligue des champions d'Europe: Sur fond d'opposition de styles    L'apolitique supplante le politique ?    Presse: Il faut crever l'abcès !    Skikda - Programme AADL 2 : les souscripteurs protestent    L'instit, l'obole et la révolution    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





MCA : Bendebka «A cause de certaines décisions, on a perdu notre qualification au 5-Juillet»
Publié dans Le Buteur le 18 - 02 - 2019

Meilleur élément de son équipe face à Al Merreikh, Sofiane Bendebka revient sur cette élimination douloureuse. Il évoque le penalty non sifflé pour son équipe alors qu'il a été victime d'une agression d'un défenseur soudanais.
Vous devez être très abattu, après cette élimination qui fait très mal…
Je ne trouve même pas les mots pour décrire ma frustration et celle de mes camarades. Je suis abattu. Je suis anéanti car je ne m'attendais certainement pas à une telle défaite qui ne reflète nullement la physionomie de la rencontre. C'est malheureux de sortir de cette compétition de la sorte.
C'est-à-dire…
On a bien débuté la partie. On a dominé notre adversaire qui a bafoué son football. Nous étions parfaitement en place. Mais il y a eu ce but qui est survenu durant nos temps forts. On aurait pu mettre un but avant la pause mais il y a eu cette ouverture du score qui a changé la donne.
Mais vous aviez tout le temps de revenir dans la partie…
Il y a eu ce deuxième but qui nous a totalement plombés. Nous avons essayé de revenir en seconde période mais l'arbitre nous a privés d'un penalty indiscutable qui aurait pu relancer la partie.
Parlez-nous de cette faute et de ce duel avec le numéro 20 d'Al Merreikh qui vous a pris en grippe ?
C'est le même joueur qui avait provoqué le penalty au match aller. A chaque action, il venait pour me museler en me glissant un mot. Il me disait que je n'allais pas obtenir un penalty. Il m'accuse même d'avoir simulé au match aller. J'ai répondu en lui disant qu'il m'avait déplacé la dent de devant et que je n'ai jamais simulé. Avec la VAR, il aurait été expulsé comme le gardien de but.
Pensez-vous que cette élimination a pris forme au match aller ?
C'est la triste réalité. On a perdu ce quart de finale au match aller au stade du 5-Juillet. On aurait du faire la différence chez nous et à Khartoum, on gère la situation même si on prend un but ou même deux. On a raté un penalty puis il y a eu ce but refusé injustement. Ça fait trop pour une seule équipe et dans un seul match.
Encore une fois, vous avez été l'un des meilleurs joueurs de votre équipe…
Malheureusement, c'était insuffisant. J'ai tout fait pour aider mon équipe mais la réussite nous a fait défaut. On s'est procuré plusieurs occasions mais on a buté sur un gardien de but en état de grâce. Quand ça ne veut pas rentrer, ça n'entre pas.
Après avoir raté votre dernier objectif de la saison, comment voyez-vous l'avenir ?
Il faut s'accrocher. On n'a pas le choix. Il reste cette place sur le podium qu'il faut aller chercher coûte que coûte. C'est la vie d'un sportif. Cela commence par une victoire lors du prochain rendez-vous face au MCO.
Contre Al Merreikh, Hachoud s'est blessé et sera out lors du prochain rendez-vous. C'est flippant d'avoir à chaque fois des cadres qui se blessent, non ?
C'est un véritable désastre. A ce rythme, on n'aura plus de joueurs pour disputer les matches de championnat. Heureusement, qu'il y aura des blessés qui vont retrouver la compétition, à l'image de Demmou, Arrous et Nekkache. Il faut se serrer les coudes dans ces moments difficiles. Ce n'est certainement pas le moment de lâcher prise.
Avec le retour de Demmou, cela va vous permettre de retrouver votre poste de prédilection…
Il est clair que ce retour va permettre au coach de me repositionner sur le terrain. Je suis au service de l'équipe. Et je sais qu'au milieu du terrain, je peux marquer ou même porter main forte à mes camarades.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.