ENCORE UN PAS À FRANCHIR...    La Ligue arabe, l'ONU et l'UE réclament leur retrait    Une période d'incertitude s'ouvre au Tchad    Un fonds de 7,55 millions d'euros pour les migrants    "L'EN doit continuer à apporter de la joie aux Algériens"    C'EST DEJÀ LA FIN !    ECUEILS REGLEMENTAIRES ET COLÈRE DES SUPPORTERS    Six personnes arrêtées lors des manifestations    De fausses licences de moudjahidine pour importer des voitures    Lancement de "Lawhati" pour la vente d'œuvres d'art en ligne    CONSTANTINEREND HOMMAGE AU SOUVERAIN DU MALOUF    Le salon du livre amazigh est né    Le challenge de deux présidents    «Possibilité non négligeable» d'une victoire de l'extrême droite    La sanglante guerre d'usure des Houthis    Une enquête choquante    Les inconnues d'un scrutin    346 Containers abandonnés    768 Logements sociaux électrifiés    Victoire du CRB devant le CABBA    Brèves    Les Africains connaissent leurs adversaires    182 nouveaux cas, 129 guérisons et 7 décès en 24h    Des milliers de travailleurs investissent la rue    Les raisons de la 2e vague de la hausse des prix    15 quintaux de kif marocain saisis    Le ministère du Commerce sensibilise    Déprime ramadhanesque    Les islamistes rêvent de victoire    L'Algérie ne tombera pas    Dernière ligne droite avant la campagne    «Les centres d'archives sont une vitrine»    Projection de Hassan Terro    Expo «Quelques choses d'Alger»    Coupe de la Confédération (Gr. B / 5e J): victoire de la JS Kabylie devant Coton Sport (2-1)    Gouvernement: examen d'un projet de création d'une autorité de régulation du marché du tabac    Décès d'Idris Deby : la communauté internationale appelle à préserver la paix    Perturbation dans l'approvisionnement en huile de table    Grandiose marche nocturne à Akbou    Le marché dans tous ses états    Bechar: installation du nouveau chef de la sûreté de wilaya    Les appels à la libération de Rabah Karèche se multiplient    «Le sondage doit devenir un réflexe»    la liste des membres sélectionnés approuvée    Hausse au premier trimestre 2021    Lutte contre la criminalité : Démantèlement de groupes criminels    A partir de la citadelle d'Alger : Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine    La fièvre des stèles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bougherra : «Aucune équipe ne nous empêchera d'aller au Qatar si...»
Publié dans Le Buteur le 23 - 01 - 2020

Madjid Bougherra, le héros de Tchaker, qui avait marqué le but de la qualification au Mondial 2014 au Brésil, face au Burkina Faso, adversaire direct des Verts dans ce premier tour des groupes qualificatifs à la Coupe du monde 2022 au Qatar, revient avec beaucoup de plaisir sur cet exploit et nous livre ses impressions sur les chances des Verts de se qualifier au prochain Mondial. L'ancien capitaine d'équipe des Glasgow Rangers est confiant, mais n'hésite pas à appeler ses ex-équipiers toujours en exercice à faire preuve d'une mentalité sans faille pour éviter de gaspiller des points dans une compétition aussi difficile. Entretien !
Madjid, l'Algérie retrouve une vieille connaissance, à savoir le Burkina Faso. Le Niger et Djibouti complètent le groupe, que pensez-vous de cette poule ?
Je dirais qu'on aurait pu tomber sur beaucoup plus costauds comme par exemple la Côte d'Ivoire ou la Guinée, donc on va dire, entre guillemets, que c'est un bon tirage, mais il faut rester prudent parce que jouer contre des équipes comme Djibouti à l'extérieur est toujours très difficile. Je veux parler, bien entendu, des conditions climatiques, des conditions de jeu et de l'environnement. Après, à domicile, il ne devrait pas y avoir des problèmes.
De par votre expérience, un groupe avec deux équipes comme le Niger et Djibouti, est-il plus facile à gérer sachant que le Burkina Faso est au-dessus ?
Il faudra très bien travailler et avoir une mentalité de guerriers, car à mon avis ces matchs-là contre des équipes qu'on présente faciles et qu'on joue sur des terrains difficiles, se gagnent sur l'état d'esprit surtout si, comme je viens de le dire, on joue sur un terrain difficile. Après, je dirais que le Burkina Faso se présente comme la meilleure équipe de notre groupe ou plutôt l'adversaire le plus coriace, mais le Niger et Djibouti restent des outsiders difficiles à jouer chez eux.
Que pensez-vous du Burkina Faso de ces dernières années ?
Je n'ai pas trop suivi cette équipe du Burkina Faso, ces dernières années, mais bon je sais qu'ils n'ont pas réussi à se qualifier à la CAN 2019, après, ils gardent de bons joueurs de cette époque comme Pitroipa, Traoré et les Coulibaly. Peut-être que Pitroipa n'a plus le même niveau qu'il avait en 2013 où c'était un joueur très dangereux. Maintenant, il y a Bertrand Traoré qui est le leader et le meilleur joueur de cette équipe burkinabè.
Pensez-vous que cette génération burkinabè ressemble à celle que vous avez rencontrée ?
C'est une équipe difficile, à jouer c'est ce que nous gardons de ce football burkinabè avec des joueurs qui ne lâchent rien. Elle est très à l'aise à domicile et à l'extérieur on a vu qu'elle peut céder des points. Donc, à mon avis, c'est à Ouagadougou qu'il va falloir faire la différence et tenter de bien négocier ce déplacement chez eux.
Quel serait le meilleur scénario pour passer sans encombre au dernier tour ?
Dans une qualification, le plus important c'est de tout gagner à la maison et gratter au moins une victoire à l'extérieur. Si on peut l'avoir chez notre adversaire direct, à savoir le Burkina Faso, ça serait magnifique. Après, c'est vrai que le système de ces qualifications est très compliquée avec un premier tour à gérer, surtout un barrage à jouer, donc psychologiquement ce n'est pas toujours évident. Je reste optimiste et Inch'Allah on va se qualifier à la Coupe du monde 2022, nos joueurs sont capables de faire ce résultat. S'ils gardent le même état d'esprit qu'on a vu à la CAN, il n'y aura aucun souci.
Un but mémorable contre le Burkina Faso, ce souvenir est tellement précieux, n'est-ce pas ?
C'est un très beau souvenir, c'était le match de barrage, en plus. C'était tellement compliqué lors du match aller qu'on était obligés d'être aussi forts au match retour chez nous. Ça s'est joué sur un coup de pied arrêté. C'est vrai aussi que c'est le plus important de ma carrière. Une balle qui retombe sur ma tête et c'est le Brésil au bout, donc j'ai le sentiment que ça va être le même style de confrontations que l'Algérie aura dans ce tour contre le Burkina Faso. J'espère que l'Equipe nationale réitérera le même résultat et se qualifiera à la Coupe du monde 2022.
Les Burkinabè parlent de revanche, une réaction par rapport à cela ?
Une revanche ? C'est légitime de leur part, ils ont toujours cette élimination en travers de la gorge, c'est normal. Ça peut être une motivation, mais pour moi ça ne veut rien dire, l'Algérie est une nouvelle équipe avec un nouvel entraineur et pratiquement de nouveaux joueurs.
Un conseil peut-être à donner à tes anciens camarades en Equipe nationale ?
On ne doit négliger aucune équipe. De toute façon, le coach Belmadi, là-dessus je ne me fais aucun souci, c'est quelqu'un qui est trop dans le détail, donc il va bien étudier ses adversaires de A à Z. Et puis après ce que j'ai vu de l'Equipe nationale, surtout après leur sacre en Egypte, je suis très optimiste. On a bien digéré et l'équipe a rebondi directement avec des enchainements de succès et une invincibilité de 17 ou 18 matchs, donc connaissant Djamel, je suis très confiant sur l'approche de ces matchs et sur la mentalité que devront avoir les joueurs pour entamer ces qualifications Inch'Allah
Pour finir, un mot sur le sacre de Djamel Belmadi, élu meilleur entraineur d'Afrique 2019 ?
Le sacre de Belmadi est amplement mérité. Je suis très content pour lui, c'est une fierté pour tous les Algériens. Djamel est un exemple de réussite, c'est aussi un exemple pour les anciens joueurs qui veulent devenir entraineur. Donc, félicitations encore une fois pour lui, dont toute l'Algérie est fière.
Entretien réalisé par


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.