LDC : Le programme de ce mardi    Espaces commerciaux: les directeurs régionaux tenus de durcir le contrôle    Accidents de la circulation: 17 morts et 1 263 blessés en une semaine au niveau national    Déchets organiques: l'AND tiendra son troisième webinaire de valorisation mercredi à Alger    Nouveau round des négociations entre Londres et Bruxelles    Tensions autour de résultats non proclamés    La mouvance islamiste dans l'œil du cyclone en France    Un ancien élu du FIS dissous pour représenter l'Anie    Priorité à la stabilisation du marché    Le rapport 2019-2020 soumis au gouvernement fin novembre prochain    Pertes brut    Les corps de deux harraga repêchés    Le wali fixe un ultimatum    Lâcher d'une centaine de faisans à El-Esnam    L'année sans Sila...    Une fresque poétique sur une Algérie de tolérance et de diversité    Un guide pratique sur les traditions anciennes    Doublé de Bendebka face à Al-Nassr    Le Raja Casablanca s'incline devant le Zamalek    Les Canaris en stage à Palm-Beach    Le plan stratégique national dévoilé    «L'équilibre entre l'offre et la demande est nécessaire»    Les partisans du «non» se plaignent de l'interdiction de leurs activités    Talaie el-Hourriyet appelle à la participation    Un deuxième report au 9 novembre prochain    Luis Arce, le dauphin d'Evo Morales, remporte la présidentielle    Début d'une réunion de la commission militaire conjointe à Genève    Guterres estime «possible» le dialogue avec certains groupes extrémistes    Réserves de change, la dégringolade    «Un crime colonial» peu présent dans le cinéma algérien    «La littérature algérienne en exil», thème d'une conférence tenue à Alger    Banksy revendique une œuvre murale à Nottingham    Campagne référendaire: le vote en faveur du projet d'amendement constitutionnel permettra l'éclosion des énergies (presse régionale)    Culture-PLF 2021: proposition de clôture de 3 comptes spéciaux pour le secteur    La presse nationale relève une forte mobilisation des partis politiques pour expliquer la nouvelle constitution    Des subventions allouées aux deux équipes de foot à Constantine    Gestion de l'après Covid-19: appel à un nouveau modèle de soutien à la Culture    Un destroyer américain fait escale au port d'Alger    Marché de Aïn El Turck: Retour en force des étals de vente de viande de l'abattage clandestin    Présomptions condamnables ?    USM Bel-Abbès: Reprise sur place en attendant les stages    JSM Béjaïa: Le bon sens a prévalu    Ligue des champions d'Europe: PSG - United, de la revanche dans l'air !    Parc national de Theniet El Had: Au paradis des cèdres    L'ex-commissaire: Kaddour Benkhira n'est plus    Vers la reconduction de l'enseignement à distance    Comparution de l'ex-wali zoukh    "La révision constitutionnelle consacre et préserve les constantes de l'identité nationale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Coupe du Monde 2022 (Zone Afrique): tirage au sort favorable pour l'Algérie
Publié dans Algérie Presse Service le 21 - 01 - 2020

L'Algérie, championne d'Afrique en titre, a hérité d'un groupe A, composé du Burkina Faso, du Niger et de Djibouti, largement à sa portée, au 2e tour des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022, selon le tirage au sort effectué mardi soir au Caire.
Les hommes de Djamel Belmadi ne devraient pas rencontrer beaucoup de difficultés pour passer l'écueil de ses trois prochains adversaires.Victorieuse de la dernière Coupe d'Afrique des Nations 2019, l'Algérie est bien décidé d'aller au mondial 2022. Les Verts qui ont manqué Russie 2018, auront forcément à cœur de goûter à nouveau aux j oies d'une Coupe du Monde, huit ans après.
Le Burkina Faso, l'un des adversaires des Verts, n'est plus cette sélection des Etalons qui avait atteint le dernier tour qualificatif du mondial 2014 éliminée par l'Algérie (2-3, 1-0) ou encore la finale de la CAN 2013.
59e au dernier classement mondial de la Fifa, le Burkina Faso n'avait pas réussi à se qualifier pour la phase finale de la Coupe d'Afrique des Nations CAN 2019 disputée l'été dernier en Egypte.
Les stars du football burkinabés à l'instar de Jonathan Petroipa,meilleur joueur de la CAN 2013, le capitaine Charles Kaboré, les buteurs Aristide Bancé et Alain Traoré, le défenseur Bakary Koné ont pris leur retraite internationale et la nouvelle génération peinent à s'imposer sur le continent africain.
Le Niger et surtout Djibouti sont considérés comme des petits poucets africains et leur présence au second tour est déjà considérée comme une grande performance .Le Niger, dirigée par le sélectionneur français Jean- Guy Wallemme depuis novembre 2019 en remplacement de l'Ivoirien François Zahoui n'a jamais réussi à se hisser parmi les grandes nations de foot africain.
Elle s'est fixée comme objectif principal la qualification à la prochaine CAN 2021 au Cameroun. 112e au classement de la Fifa, le "Mena" avait affronté l'Algérie à deux reprises en qualifications du mondial et le dernier mot est revenu à chaque fois aux Verts.
Quant à Djibouti qui n'a jamais pris part à une phase finale de Coupe d'Afrique, elle a réussi l'exploit d'atteindre le deuxième tour des éliminatoires en sortant Eswatini (2-1, 0-0) lors du tour préliminaire.
Djibouti, c'est l'histoire d'une équipe habituée à prendre des 5-0. Cela faisait deux ans et demi que la sélection n'avait plus gagné un match (2-0 face au Soudan du Sud en qualifications pour la CAN 2019, défaite 6-0 au retour).Entrainée par un jeu technicien français François Julien Mette (37ans), les Requins de Djibouti vont désormais jouer dans la cours des grands aux côtés des champions d'Afrique en titre, un rêve et un défi qu'ils tenteront de relever .
Arrivé fin janvier 2019 à Djibouti, Julien Mette, qui s'occupe aussi des U17, a tout d'abord fait de l'observation dans le championnat national." En mars, j'ai débuté avec 45 joueurs pour pouvoir brasser large et ensuite nous avons commencé les entraînements", avait raconté le coach à RFI.
" Si Djibouti est un petit pays de football, les grosses défaites s'expliquent par la mentalité de certains que je n'ai pas gardés. Personne n'est indispensable. J'ai renouvelé 80% de l'effectif. J'ai puisé chez les U23 pour cette équipe. C'est plus facile d'avoir de l'ambition quand on est jeune."
Avant la double confrontation face à l'Eswatini, Julien Mette avait dirigé trois rencontres. D'abord une double confrontation contre l'Ethiopie en qualification pour le CHAN 2020, perdue de justesse (0-1, 4-3), avant un amical remporté contre la Somalie (1-0). Et puis, les Requins de la Mer rouge ont savouré leur premier succès en match officiel depuis deux ans face à l'Eswatini.
Pour rappel, seule l'équipe classée première de chaque poule disputera l'ultime tour de qualifications pour le Mondial 2022. A la fin, cinq sélections seulement représenteront l'Afrique au Qatar.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.