L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    En Algérie, le système de santé est submergé par le variant Delta    COLÈRE DES DEMANDEURS DE LOGEMENTS À EL-TAREF    Une trentaine de malades évacués vers le CHU et les EPH    Les islamistes tunisiens ne font pas l'exception !    UNE INFLUENCEUSE DE TALENT ET DE COEUR    Messaoudi (JSS) creuse l'écart en tête    Le deux poids, deux mesures de Paris    Le PT dénonce les «immixtions étrangères»    Le quotidien français Le Monde enfonce plus le Maroc    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    2 femmes retrouvées calcinées dans leur domicile à Bou Ismaïl    Deux batailles qui restent à gagner    «Ce n'est pas facile de courir deux lièvres à la fois»    Boxe : Ichrak Chaïb (75 kg), et Houmri (81 kg) éliminés    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    La rage de vivre    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    Après son succès dans le clasico : Lavagne croit toujours au podium    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Crise politique en Tunisie : Le président Saïed s'inscrit dans la durée    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Une réconcilation entre Ouattara et Gbagbo    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    Une feuille de route pour la Tunisie    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    "LE SERMENT"    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



MCA : Les négociations avec Benmoussa et Hachoud toujours en cours
Publié dans Le Buteur le 18 - 06 - 2012

Kacem Mehdi envoie les documents nécessaires et signera samedi prochain
Malgré le fait que Benmoussa et Hechoud sont convoités par plusieurs grosses cylindrées qui ne sont pas prêtes à lésiner pour les avoir dans leurs effectifs, le Mouloudia ne compte pas lâcher prise pour convaincre les deux joueurs d'endosser le maillot vert et rouge. En effet, Rafik Hadj Ahmed et Omar Ghrib continuent de négocier avec les deux joueurs, auxquels ils ont tenu un langage motivant. Pour ce qui est de Benmoussa, il n'est un secret pour personne qu'il était convoité par le MCA depuis deux saisons, et c'est la troisième année de suite que le vieux club algérois montre son intérêt pour le joueur. Benmoussa n'a pris aucune décision pour le moment malgré le fait que l'offre de l'USMA est plus alléchante, laissant la porte ouverte aux négociations, ce qui fait croire aux responsables du MCA qu'ils peuvent le convaincre d'opter pour leur équipe.
Rien n'est encore fait pour Hechoud avec le Club Africain
On laisse croire qu'Abderahmane Hechoud aurait reçu une offre sur laquelle aucune autre formation ne pourra s'aligner. Toutefois, rien n'est encore fait avec la formation tunisienne qui vient de connaître l'élection d'un nouveau président qui roule sur un pont d'argent et qui pourra changer sa stratégie de recrutement. Ainsi, les pensionnaires de Chéraga ne désespèrent pas de bénéficier de nouveau des services de Hechoud et qui ne sera, en réalité, qu'un retour au bercail.
Kacem Mehdi envoie les documents nécessaires et signera samedi prochain
Quant à Kacem Mehdi et pour des raisons personnelles, il ne pourra rallier Alger que samedi prochain. Toutefois, il a eu une discussion par téléphone avec Rafik Hadj Ahmed à partir du Mexique où il l'a rassuré qu'il sera à Alger pour signer son contrat. Pour preuve, il a envoyé à son manager tous les documents nécessaires afin que le MCA puisse préparer son contrat ; et dès son arrivée à Alger, il rencontrera les responsables du Mouloudia pour parapher son contrat. Ce dernier sera heureux de retrouver son coéquipier Yachir qu'il connaît assez bien, ainsi que ces deux ex-coéquipiers à la JSMB.
L'opposition veut dissuader Patrick Liewig de venir
Tous les coups sont permis pour déstabiliser le Mouloudia, par ceux qui prétendent aimer le club mais qui nagent dans les troubles pour servir leurs intérêts. Ayant appris que la direction du MCA est en contact avancé avec le technicien français, Patrick Liewig, qui drive actuellement la formation du Club Africain, ce dernier a été appelé pas moins à deux reprises à partir d'Alger par l'opposition qui a essayé de le dissuader de venir en Algérie sous prétexte que la situation est confuse dans la maison du Doyen.
...Il ne prend pas ces racontars pour argent comptant
Toutefois, Patrick Liewieg ne prend pas ses racontars pour argent comptant, car il suit régulièrement le football maghérbin et il est au courant que le MCA a entamé son opération recrutement. Samedi en fin d'après-midi, il a été appelé une nouvelle fois par Rafik Hadj Ahmed qui lui a tenu déjà un langage convaincant, et le technicien français n'a pas manqué d'émettre le vœu de driver le MCA. Ainsi, les tentatives de l'opposition ont échoué, car la confusion n'existe que dans les mauvais esprits qui sont prêts à tout faire pour nuire au club.
--------
Ils vont emboîter le pas à Hadj Ahmed
Des membres du CA vont déposer plainte pour menaces
Décidément, les choses risquent de prendre une autre tournure au Mouloudia. Des membres du CA, qui ont fait objet de menaces par téléphone de la part des pro-Loungar, comptent emboîter le pas à Rafik Hadj Ahmed qui a déposé plainte auprès des services de sécurité. Ces membres du CA et même s'ils sont loin actuellement des affaires du club ne cessent de recevoir au bout du fil des menaces. Ainsi, ces personnes, qui sont en train de franchir toutes les limites, veulent semer un climat de tension au MCA en s'en prenant à ceux qui cherchent l'intérêt du club. Sinon comment expliquer qu'ils ont proféré des menaces envers Hadj Ahmed, pour la simple raison qu'il a une grande part de réussite dans l'opération recrutement. Sans pour autant oublier les sponsors avec lesquels il est en contact, afin de trouver de nouvelles ressources de financement pour le club. Ainsi, il est évident qu'on veut dissuader toutes les bonnes volontés de travailler pour le bien du club, pour des fins à peine voilées.
Sid-Ali Aouf : «Le conseil des associés est de son droit de gérer l'équipe»
Afin d'étaler toute la lumière sur cette histoire de démission des membres du CA, nous avons jugé utile de prendre attache avec Sid-Ali Aouf qui est membre du conseil d'administration et du conseil des associés. A ce sujet, il nous dira : «Ce qui se dit est complètement faux, tous les membres du conseil des associés sont des actionnaires et nous avons toutes les prérogatives de prendre les décisions nécessaires au sujet de la SSPA/MCA. Donc, il est du droit de conseil des associés de gérer l'équipe, car nous sommes toujours actionnaires et la SSPA/MCA et cela jusqu'à preuve du contraire. La loi est claire à ce sujet et personne ne pourra la contourner. Il ne faut pas induire les gens en erreur.»
«Les démissions des membres du CA ne sont plus prises en considération du fait que la vente n'a pas eu lieu»
«Sachez que nous, les actionnaires de la SSPA/MCA, sommes logiquement des membres du conseil d'administration. Et si nous avons démissionné du CA, c'est suite à la condition d'Eddir Loungar qui l'avait exigée avant de conclure la transaction. Maintenant que la vente n'a pas eu lieu, ces démissions ne doivent plus être prises en considération», fait-remarquer.
«Seul le conseil des associé a le droit d'entériner ou de refuser les démissions des membres du CA»
«Je veux bien apporter une précision et qui est de taille. Seul le conseil des associés a le droit d'entériner ou de refuser les démissions des membres du CA. Ce qui m'intéresse, c'est seulement l'intérêt du Mouloudia sans plus. Je ne suis ni avec X ni avec Y. Je veille à ce que la réglementation soit respectée à la lettre, car il y a des lois qui régissent les sociétés par actions et il faut éviter toute confusion. Actuellement, le club a besoin de sérénité, et tout investisseur est le bienvenu au Mouloudia», conclut Sid-Ali Aouf, lui qui a tenu à apporter toutes les clarifications nécessaires au sujet de la SSPA/MCA.
Ses membres ont démissionné du conseil d'administration
Le conseil des associés a toutes les prérogatives de diriger le club
Tout porte à croire qu'au Mouloudia, on n'a pas encore compris le mode de gestion d'une société par actions, sinon comment expliquer les voix qui s'élèvent pour dire que l'actuel bureau n'a pas le droit de gérer les affaires du club. Certains le font sans aucun doute exprès juste pour induire en erreur les supporters du MCA, d'autres ignorent sans aucun doute la réglementation. En effet, il n'est un secret pour personnes que certains membres du CA ne figurent pas dans la composante du conseil des associés, qui est réservé exclusivement aux membres qui sont actionnaires de la SSPA/MCA. Ces derniers, qui ont démissionné de leur poste, ne peuvent en aucun revenir aux affaires du club qui sur une réintégration du conseil des associés. Toutefois, les actionnaires de la SSPA/MCA, à l'image de Amrous, Ghrib, Tafat et Aouf, et même s'ils ont démissionné de leur poste de conseil d'administration, ils gardent toujours leur part d'actions, ce qui leur ouvre le droit de gérer la société par actions dont ils sont associés.
Des membres de la SSPA/MCA veulent induire le peuple du Mouloudia en erreur
Du côté du conseil des associés ont déplore l'attitude de leurs pairs au sein de cette structure, du fait qu'ils essayent d'induire en erreur le peuple du MCA et lui faire croire que personne ne pourra gérer le club actuellement. La question qui reste à poser, comment veut-on faire gober aux Mouloudéens que des actionnaires ne peuvent gérer leur entreprise ? Ce qui est tout simplement une tentative de déstabilisation. Un actionnaire peut vendre ses actions voire les céder, car une démission du conseil des associés n'a aucune signification sur le plan juridique.
Le CSA/MCA a seulement une part des actions de la SSPA/MCA
Quant à l'enjeu des prochaines élections du CSA/MCA prévues le 29 juin comme l'a déclaré Abdelhamid Zedek, il faut savoir qu'à travers les statuts de la SSPA/MCA, créée en 2010, le Mouloudia, en sa qualité de club sportif amateur, connu sous l'appellation du CSA/MCA, n'a qu'une part d'actions au sein de la SSPA/MCA, et il est vraiment drôle d'entendre parler certains membre du CA que le prochain président du club sportif amateur et son comité directeur vont gérer le club, car le conseil des associés a toutes les prérogatives de gérer la société par actions à laquelle l'équipe fanion et les U21 de la section football ont été confiés en vertu des lois qui régissent le professionnalisme.
Nuance entre le CA et le conseil des associés
Si on peut mettre ces agissements sur le compte de l'inadvertance ou l'ignorance, que cela soit pour le MCA ou les autres formations, les règlements sont clairs. Le conseil des associés est seul habilité à décider de l'avenir de la SSPA/MCA et personne d'autre. Nuance donc entre le conseil d'administration dont certains membres ne sont pas actionnaires et ils ne sont que des fonctionnaires au sein de la SSPA/MCA.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.