Tebboune opéré avec succès du pied droit    Créances impayées: La Sonelgaz sommée de sursoir aux coupures d'électricité    En attendant la bonne thérapie    Assainissement de l'affichage publicitaire à Aïn El Turck: Des panneaux illicites démantelés et des mises en demeure    BIDEN, DIDEN ET L'UTOPIE    Football - Ligue 1: Indécision à tous les niveaux !    Tlemcen - Vaccination contre la Covid-19 : des préparatifs et des interrogations    L'inspection régionale de la police de l'Ouest dresse son bilan: Plus d'un million de comprimés psychotropes saisis en 2020    Après le sit-in à la Faculté de médecine: L'administration répond favorablement aux revendications des étudiants    Rapport Stora sur la colonisation: Pas de «repentance ni d'excuses»    Perte de 131.000 postes d'emploi    Des derbies et de belles affiches au menu    265 nouvelles contaminations et 6décès en 24 heures    Un nouveau projet de loi en cours    La présidence rassure sur l'état de santé du chef de l'Etat    "Ni repentance ni excuses"    Mondial 2021 de Handball. Algérie 26 – France 29 : Le sept national passe à côté d'un exploit    Plein cap sur l'électrique    Hollywood out !    Véritable moelleux au chocolat    L'état-major de l'ANP marque sa présence aux frontières sécuritaires du pays    La gamme Dacia étoffée    Expo «La Chine vue par Hachemi Ameur 3»    Le producteur Phil Spector, faiseur de tubes et magicien du son    Visant «la promotion de la distribution de l'activité culturelle et artistique» Une convention de coopération entre les ministères de la Culture et de la Défense nationale    LFP : Les sanctions tombent    Le MCA aura le statut de filiale de Sonatrach    3 décès et 249 nouveaux cas    Abbas attendu aujourd'hui à Béjaïa    Crise structurelle des caisses de sécurité sociale    "Le pouvoir se fait hara-kiri"    Six mois de prison ferme pour cinq hirakistes    Youcef Nebbache comparaîtra en citation directe le 28 janvier    La pression est la force appliquée à la surface pressée    Près de 140 morts en trois jours    Les personnels du Commerce à nouveau en grève    La commune se tourne vers les marchés couverts    L'ONU réclame une aide d'urgence de 76 millions de dollars    Ferhat Aït Ali signe quatre autorisations provisoires    Transition énergétique : «Le rôle de Sonelgaz est incontournable» selon Chaher Boulakhras    Energies renouvelables : Création d'une entreprise de production et de distribution des énergies renouvelables    USM Alger : Nadir Bouzenad nouveau secrétaire général    Les Marocains "digèrent mal" le couscous maghrébin    "La question kabyle dans le nationalisme algérien 1949-1962", un livre de Ali Guenoun    Roman-pamphlet contre les tabous du viol    Investiture de Biden aujourd'hui: Une cérémonie sous haute surveillance    Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    Le visa est devenu un enjeu diplomatique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





MCA : Patrick Liewig depuis hier à Alger
Publié dans Le Buteur le 05 - 07 - 2012

«Je veux revivre le derby MCA-USMA du banc de touche»
C'est hier vers 17h45 que le coach français, Patrick Liewig, est apparu à l'aéroport d'Alger en provenance de Tunis. Lewig a dû effectuer un long périple. Pour rappel, il se trouvait au Mali avec son équipe, le Club Africain, qui disputait un match de Coupe de la CAF. Lewig a été contraint de faire le trajet Bamako-Casablanca-Tunis. De la capitale tunisienne, il a pris un vol à destination d'Alger. A sa descente d'avion, Lewig a trouvé à son accueil Zine Driss, son agent, en compagnie de l'inamovible Omar Ghrib et d'une autre personne qui accompagnait le président de section du MCA.
Direction, un hôtel de la banlieue de Bab Ezzouar
Après les salamalecs d'usage, tout ce beau monde s'est engouffré dans un véhicule à destination d'un hôtel huppé à Bab Ezzouar où ont été entamées les négociations, nous a-t-on annoncé.
Lewig avait assisté au derby MCA-USMA de 2006
Dans l'entourage du MCA, il se dit que Liewig est quasi acquis. Par ailleurs, on a appris au cours de notre entretien qu'on a eu avec lui que Lewig avait séjourné à Alger, dans le cadre d'un séminaire au cours duquel il avait donné des conférences. Sa présence sur le sol algérien avait coïncidé avec le derby MCA-USMA de 2006.
Billel Guendour
«Je veux revivre le derby MCA-USMA du banc de touche»
Patrick Lewig nous a accordé cet entretien pratiquement à sa descente d'avion. Il n'avait pas encore abordé le dernier round des négociations avec le Mouloudia. On a posé des questions au coach français, concernant son passage au MCA. Il hésite, mais finit par répondre. On a parlé aussi du Mouloudia et de ce qui entoure le Doyen.
Voulez-vous, d'abord, revenir sur votre expérience avec le Club Africain de Tunis ?
Dès le début de mon expérience avec le Club Africain, j'ai respecté mon club, mais je n'ai pas senti la réciprocité. On a ramené un entraîneur, alors que je me trouvais toujours en poste, et cela annonçait la fin de mon travail au sein de ce club.
Vous étiez en négociations avec les dirigeants du Mouloudia, depuis quelques temps. Quels sont les échos qui vous parvenaient au sujet de cette équipe ?
Je viens d'arriver à Alger. Je vais rencontrer les responsables du club et finaliser les négociations qui ont débuté avec mon agent. Je sais que le club a vécu des problèmes internes, mais cela est passé. On va oublier tout ça et prendre les choses au sérieux. N'importe quel entraîneur qui entame une expérience avec une nouvelle équipe est optimiste.
Vous arrivez, néanmoins, avec quelques jours de retard. L'équipe est déjà en stage en Pologne. Cela ne vous préoccupe-t-il pas ?
J'arrive avec deux jours de retard seulement. Ce n'est pas si grave que ça. En plus, l'équipe est prise en main par un coach qui se trouve sur place et qui a entamé le travail foncier.
En 2006, on avait remarqué votre présence dans la tribune du 5-Juillet, lors du derby MCA-USMA. Un mot sur l'ambiance que vous découvriez pour la première fois...
C'est exact : je me trouvais dans la tribune et j'avais vécu le match et son ambiance de cet endroit. Le stade était plein, mais je n'étais là qu'en tant que spectateur. Je veux revivre l'expérience du derby contre l'USMA du banc de touche.
Le hasard a fait que vous supervisiez quelques joueurs du Djoliba de Bamako, lors du dernier déplacement du Club African au Mali, dans le cadre de la Coupe de la CAF. Le Mouloudia veut engager Bangora. Qu'en pensez-vous ?
Je ne me prononcerai pas en tant qu'entraîneur du MCA, mais je donnerai l'avis d'un technicien. Je dirai qu'il n' y a pas que Bangora qui a tapé dans mes yeux. Trois ou quatre joueurs peuvent facilement faire l'affaire. Je conseillerai aux responsables du Mouloudia de prendre ce joueur.
------------------
Babouche contraint de manquer une séance de travail
Le capitaine d'équipe, Réda Babouche, a déjà fait preuve d'un très grand courage en ayant pris part à la première séance de boulot qui a eu lieu le jour de son arrivée à Wisla. Les anti-inflammatoires n'ont servi à rien devant une rage de dent qui a anéanti le joueur. Ne pouvant rester de marbre devant la souffrance de Réda, le chef de la délégation, Rafik Hadj Ahmed, et Krimou Ouaked se sont rendus avec le joueur dans une clinique non loin de Wisla afin qu'on puisse lui prodiguer les soins nécessaires.
Il s'est fait dévitaliser la dent malade
Pour mettre fin à son supplice, Réda a eu droit à un traitement adéquat durant la matinée d'hier, avant de retourner une second fois l'après- midi. Cette fois, le chirurgien dentiste chargé de soigner Babouche est passé à l'étape suivante qui était de lui dévitaliser la dent. C'est un geste dentaire qui consiste à retirer le nerf afin d'éviter une infection bactérienne. Par la suite, on a procédé à la désinfection à l'intérieur même des racines avant de procéder au plombage.
Kamel Kaci-Saïd : «Sans imposer une discipline
militaire, je serai intraitable au moindre écart»
A la fin de la deuxième séance de travail effectuée dans la forêt de Wisla qui jouxte le complexe sportif, Kamel Kaci-Saïd a accepté de répondre à nos sollicitations. L'ex-joueur international sait qu'il faudra user de toute son expérience et sa diplomatie pour mener à bien sa mission. Le premier sujet que Kaci-Saïd a évoqué avec nous concerne la discipline de groupe. L'arrivée légèrement tardive de trois joueurs, qui sont Sayeh, Zeddam et Daoud, à la première séance a été acceptée par le technicien dans la mesure où les joueurs ont eu des circonstances atténuantes. Mais à l'avenir, aucun écart ne sera toléré. «Certes, l'expérience vécue avec l'Equipe nationale militaire a été enrichissante et m'a permis d'apprendre la discipline militaire. Maintenant, je ne suis pas au Mouloudia pour imposer une discipline de fer, seulement je serai à l'avenir intransigeant au moindre écart ou retard aux entraînements. Certes, les joueurs ont des circonstances atténuantes concernant la séance de mardi, car nous sommes arrivés épuisés. Désormais, aucun retard ne sera accepté.»
«Je déplore l'absence de Babouche qui a eu une rage de dent»
Kamel Kaci-Saïd ambitionne d'avoir un groupe homogène sur le plan physique, c'est dire que l'absence de Réda Babouche à l'entraînement d'hier matin pourrait chambouler quelque peu ses plans. «C'est dommage que Babouche ait été contraint de rater une séance, mais il ne pouvait faire autrement car il souffrait d'une rage de dent. Il m'a fait savoir qu'il s'entraînera trois fois pour rattraper le temps perdu, mais je vais lui concocter un programme adéquat pour y remédier.»
«Nous sommes en Pologne pour bâtir une grande équipe, pas pour faire du tourisme»
Satisfait du lieu du stage et des conditions de travail, l'ex-joueur du Zamalek nous dira : «Nous sommes ici en Pologne pour bâtir une grande équipe capable de jouer les premiers rôles, pas pour faire du tourisme. Nous sommes dans un endroit idyllique et le fait d'avoir l'hôtel à nous seuls nous permet de nous préparer dans le plus grand calme. Toutes les conditions sont réunies pour faire un excellent travail.»
«Les joueurs ont cette faculté de récupérer très vite»
L'un des faits positifs qui satisfait Kamel Kaci-Saïd concerne cette faculté des joueurs à récupérer très vite, après un effort intense. «J'ai été agréablement surpris à l'entraînement en constatant que les joueurs récupèrent très vite, après un effort très intense, ce qui est fabuleux. Cela prouve que les joueurs sont en bonne condition physique qu'ils doivent bien évidemment parfaire durant ce regroupement.»
«Je ne me préoccupe que des joueurs qui sont ici avec moi»
Voulant connaître son avis sur le cas de Claude Mobitang qui veut quitter le club, le technicien du MCA refuse d'émettre le moindre avis qui concerne la direction. «Ecoutez, je ne me préoccupe que des joueurs qui sont ici avec moi. Maintenant, il y a une direction qui se charge des nouvelles recrues et du cas de Mobitang.»
«J'ai établi un programme qui devrait être approuvé par Liewig»
Concernant le programme concocté durant ce stage, Kaci-Saïd garde bon espoir que son travail soit approuvé et adopté même par Patrick Liewig. «J'ai concocté un programme qui sera certainement approuvé et même suivi par Patrick Liewig. Il pourrait apporter quelques modifications, mais l'essentiel sera maintenu.»
«Nous jouerons deux matchs amicaux à partir de la 2e semaine»
Pour ce qui est du programme des matchs tests que l'équipe disputera durant ce regroupement, Kaci-Saïd dira : «Nous avons décidé de limiter le nombre de matchs amicaux à deux que nous disputerons à partir de la deuxième semaine. Le coup d'envoi du championnat est encore loin. A partir de là, nous n'aurons besoin que de deux matches pour tester le groupe et voir sa réaction, après une charge de travail assez soutenue», nous a confié en conclusion celui qui a porté haut les couleurs du MCA et de l'Equipe nationale.
Une importante réunion a eu lieu hier
Même si le club est en plein stage de préparation depuis avant-hier, en Pologne, d'anciens dirigeants du MCA se sont réunis hier pour débattre de l'avenir du club. Cette réunion a enregistré la présence de plusieurs personnes à l'image de Khaled Adnane, Tourki Messaoud et des investisseurs dont Hadj Nacer, l'ancien gouverneur de la Banque d'Algerie et Khelifati, le-PDG d'Alliance assurance.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.