Présidentielle 2019: Le report, une solution à «l'impasse» ?    Exception d'inconstitutionnalité: Le plaidoyer de Louh    Tébessa: Un programme d'urgence pour l'eau potable    Argent de la diaspora: Les Algériens, derniers de la classe    Leurs dossiers acceptés mais ils ne peuvent accéder au site pour le paiement: Sit-in des souscripteurs devant la direction régionale de l'AADL    Un pacte self-service    FAF - Coupe d'Algérie (1/32e et 1/16e de finale): Place aux émotions et gare aux surprises !    LFP - Championnat national: Statut professionnel, gestion amateur    Ligues 1 et 2: Où est passé le bilan chiffré de la compétition ?    Axe Gdyel - Hassi Ben-Okba: Un octogénaire meurt dans une collision entre un camion et une voiture    Tebessa: 2 à 15 ans de prison dans une affaire de terrorisme    Affaire du magistrat tué à Sidi Bel-Abbès: L'épouse de la victime, sa fille et un complice écroués    Au fil... des jours - Communication politique : nouvelles du front ! (2ème partie)    Le pouvoir d'en haut, la confiance d'en bas    Karim Wade saisit la Cour de justice de la Cedeao pour pouvoir être candidat    Kia Al Djazair introduit le GPL sur 3 de ses modèles    Land Rover Algérie : Plusieurs offres promotionnelles aux ateliers SAV    Des milliers de manifestants marchent pour les libertés    Le FLN pour une nouvelle sérénité    1ère Foire commerciale intra-africaine Participation de l'Algérie au Caire    Copa Libertadores : River Plate s'adjuge le titre face à Boca Juniors    Le poids de la crise    La poursuite de l'ouverture chinoise renforcera sa croissance    Les solutions "miracles" de Chakib Khelil    Benghabrit hausse le ton et menace…    Un test de dépistage en 10 minutes    Ouyahia contrarié ?    18ème Salon AutoWest : L'industrie automobile nationale à l'honneur    Commémoration du 58e anniversaire des manifestations du 11 décembre 1960 : Aïn Témouchent abritera les festivités nationales    Master-class d'instruments traditionnels en décembre    La vie perturbée de la CAN-2019    Un pacte mondial sur les migrants mort-né    Six personnes ont trouvé la mort en 24 H    «Prémunir le retour à la décennie noire qui a failli détruire l'Etat national»    Ghezzal retrouve la compétition    L'Algérien Ferhat retrouve ses talents de passeur    L'ONPLC annonce l'élaboration d'une cartographie des dangers de corruption    Nabila Goumeziane : «L'œuvre de Mohya, une référence de notre patrimoine»    «Am not your negro» et «L'autre côté de l'espoir» lauréats des Grands prix    «Brossi» décroche la «Grappe d'Or»    ORAN : 2 ‘'passeurs'' arrêtés et une barque saisie    Repêchage de deux corps sans vie sur deux plages de Ben M'Hidi    Le communiqué déroutant de la coalition    «C'est un jour important pour moi»    AUDI, la marque surprise du salon Autowest    Violation des droits d'association, d'expression et de manifestation: Un appel pour éviter le scénario des «Gilets jaunes»    Tolérance, ONG, mosquées, campus: Les clarifications du ministre des Affaires religieuses    Huawei : La directrice financière soupçonnée de fraude par les Etats-Unis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Données statistiques de l'Algérie : Les députés récusent les chiffres de l'ONS
Publié dans Le Financier le 28 - 12 - 2010

Les enquêtes et les données publiées par l'Office national des statistiques (ONS) respectent-elles les préceptes méthodologiques rigoureux de cette science si nécessaire au développement du pays ?
Les enquêtes et les données publiées par l'Office national des statistiques (ONS) respectent-elles les préceptes méthodologiques rigoureux de cette science si nécessaire au développement du pays ? Ou seraient-elles uniquement des acrobaties «numérologiques» infondées, que le gouvernement utilise pour distiller exclusivement les données qui accréditent ses choix et ses orientations ?
Les élus du parlement restent sceptiques et déclarent ne pas croire aux taux officiels avancés dans le cadre des enquêtes sur le chômage et l'emploi en Algérie.
Même attitude est relevée chez le président de l'Association de sauvegarde de la jeunesse, Yacine Mechta, qui avait mis à l'index les chiffres du chômage en déclarant que le vrai taux est plus important que celui avancé par l'Etat. «Ce dernier ne reflète aucunement la réalité tout en soulignant qu'il n'y a pas de statistiques fiables concernant le chômage en Algérie, et ce, en mettant en cause les dispositifs des autorités quant à l'aide et le soutien aux jeunes chômeurs lesquels ne croient plus aux promesses des pouvoirs publics», avait-il tonné.
A contrario, le directeur général de l'Office national des statistiques (ONS), Mounir Khaled Berrah, condamne de la sorte les «allégations », selon lui, de quelques associations nationales et d'organismes internationaux qui récusent la véracité des chiffres officiels algériens.
Il a déclaré avant-hier que les données statistiques officielles de l'Algérie sont reconnues par toutes les instances mondiales. «Les données statistiques officielles de l'Etat algérien font référence à des normes universelles et sont reconnues par les plus hautes instances internationales », a-t-il affirmé.
En extrapolant et en théorie, le taux de chômage que l'ONS ajusté à hauteur de 10 % n'a, pour le reste, convaincu personne parmi les élus de l'APN et encore moins les citoyens. Toutefois, le 1er responsable de l'ONS a avoué que des rapports et bilans enregistrent des déficiences et des lacunes, à cause du manque de coordination entre les différents organismes de l'Etat.
Selon lui, ces organismes délivrent souvent à l'ONS des informations inexactes sur leurs programmes, leurs plans d'actions et leurs bilans.
Intervenant devant les membres de la Commission des affaires économiques, du développement, de l'industrie, du commerce et de la planification à l'APN, le même directeur a affirmé que l'Algérie, déjà membre au sein de plusieurs instances et organisations internationales en matière de statistiques comme le Système général de diffusion de données (SGDD), compte renforcer ses références de transparence en s'inscrivant prochainement à la Norme spéciale de diffusion de données (NSDD). «Cela démontre que les critères statistiques adoptés par l'Algérie font référence à des normes universelles et sont reconnues par de hautes institutions internationales à l'image du Fonds monétaire international (FMI) et le Bureau international de travail (BIT)», a-t-il scandé.
Selon le patron de l'ONS, la crédibilité des données diffusées par le système national des statistiques «n'a jamais été critiquée ou contestée à l'échelle internationale».
Il a ajouté que ces mêmes données sont reprises par des institutions internationales comme le FMI ou le BIT dans l'élaboration de leurs rapports ou notes de conjoncture. Interrogé par des membres de la Commission sur la méthodologie de collecte d'informations statistiques nationales, M. Berrah a expliqué que les chiffres produits par l'Office «sont calculés sur la base d'enquêtes menées auprès d'échantillons représentatifs à travers le territoire national».
Les chiffres et données relatifs, entre autres, à la situation socio-économique du pays (PIB, inflation, emploi, chômage) ont été élaborés à travers cette méthodologie, a-t-il expliqué.
Il faut savoir que le SGDD a été créé par le FMI en 1997 pour les pays membres dotés de systèmes statistiques moins développés afin de servir de cadre pour évaluer les améliorations nécessaires des données statistiques.
Quant à la NSDD, elle a été mise en place en 1996 pour aider les pays membres du Fonds qui ont accès aux marchés internationaux de capitaux à communiquer des données économiques et financières au public.
L'ONS a besoin d'effectif
Actuellement, l'ONS qui compte quatre directions régionales (Alger, Oran, Constantine et Ouargla) et deux bureaux locaux (Annaba et Béchar), emploie 556 cadres et agents en plus de jeunes universitaires engagés à l'occasion de grands recensements et enquêtes comme le Recensement général de la population et de l'habitat en 2008 (RGPH), a indiqué M. Berrah. Selon lui, le nombre actuel d'employés demeure insuffisant par rapport à l'envergure des missions assignées à l'Office.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.