14e Salon international de défense à Abou Dhabi.. Gaïd Salah prend part à l'ouverture    Sellal a rencontré samedi leurs responsables.. Onze organisations estudiantines soutiennent Bouteflika    Après la destruction par la douane libyenne de sa cargaison de jus pour «non-conformité».. L'entreprise NCA Rouiba réagit    En adressant un message aux pays de la région.. Bouteflika exprime le vœu de relancer l'UMA    Hausse de débit, baisse de tarification, exportation d'Internet vers l'Afrique.. Les promesses de Houda Faraoun    Un eurodéputé dénonce les accords commerciaux Maroc-UE.. La question sahraouie mobilise les consommateurs espagnols    Iran.. Egypte et Jordanie dénoncent l'attentat terroriste    Béjaïa.. Les RN 26 et 09 bloquées par des protestataires    Alger.. Arrestation d'un terroriste recherché    Coupe du monde de sabre féminin «juniors».. La Française Sarah Noutcha remporte l'étape d'Alger    Tournoi International de la LAT.. 25 nations au rendez-vous    INVESTISSEMENT : 4 000 émigrés algériens veulent investir en Algérie    Manchester United.. Tout pour prolonger David de Gea    ADRAR : 10 personnes asphyxiées sauvées in-extremis    LOGEMENTS SOCIAUX A ORAN : Des brigades pour lutter contre la sous-location    La guerre des amulettes ?    L'opposition sceptique    Les Algériens en conquérants    Les mal classés respirent mieux    Soulagement pour Coman, disponible pour Liverpool    Escalade des attaques de colons contre les Palestiniens    Ankara ne reviendra pas sur l'achat des missiles S-400 à la Russie    Téhéran accuse Islamabad de soutien à un groupe derrière un attentat meurtrier    Les chiffres de la Cacobatph    Remède relaxant pour les douleurs au genou    Le meeting national des retraités de l'armée annulé    Les meilleurs réunis autour d'une exposition collective    Romain Gary sur les écrans    Albayazin inaugure l'année 2019 avec le guide de la wilaya de Boumerdès    Jijel : Le corps d'un jeune disparu en mer repêché à la plage Aftis    Nouvelles d'Oran    A la recherche du temps perdu    400 kilomètres de fibre optique en projet    Présidentielle 2019: Une campagne avant l'heure et des protestations    Importations: La facture alimentaire a dépassé les 8,5 milliards de dollars    Volley-ball - Super Division: Bonne opération pour le RC Msila    Kateb Yacine, la mère de Mohammed Dib et les «bons à rien»    El Tarf - Guerre de libération : un recueil sur la Base de l'Est    Préparatifs de l'élection présidentielle    Du clinker algérien pour l'Afrique de l'Ouest    «Nathan le sage» présentée à Alger    Exposition de Djamel Bouttaba    Sécurité : Le nouveau DGSN met en avant l'importance du partenariat entre les différents corps    Coupe d'Algérie (1/4 de finale) : La double confrontation CSC - MCO décalée au mois de mars (Arama)    Nigeria : L'élection présidentielle reportée d'une semaine    Syrie : Sommet trilatéral à Sotchi en vue d'un règlement durable de la crise    Venezuela : Maduro appelle le Royaume-Uni à rendre l'or "volé"    CACI-France : Une stratégie plus offensive pour consolider le partenariat algéro-français    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Données statistiques de l'Algérie : Les députés récusent les chiffres de l'ONS
Publié dans Le Financier le 28 - 12 - 2010

Les enquêtes et les données publiées par l'Office national des statistiques (ONS) respectent-elles les préceptes méthodologiques rigoureux de cette science si nécessaire au développement du pays ?
Les enquêtes et les données publiées par l'Office national des statistiques (ONS) respectent-elles les préceptes méthodologiques rigoureux de cette science si nécessaire au développement du pays ? Ou seraient-elles uniquement des acrobaties «numérologiques» infondées, que le gouvernement utilise pour distiller exclusivement les données qui accréditent ses choix et ses orientations ?
Les élus du parlement restent sceptiques et déclarent ne pas croire aux taux officiels avancés dans le cadre des enquêtes sur le chômage et l'emploi en Algérie.
Même attitude est relevée chez le président de l'Association de sauvegarde de la jeunesse, Yacine Mechta, qui avait mis à l'index les chiffres du chômage en déclarant que le vrai taux est plus important que celui avancé par l'Etat. «Ce dernier ne reflète aucunement la réalité tout en soulignant qu'il n'y a pas de statistiques fiables concernant le chômage en Algérie, et ce, en mettant en cause les dispositifs des autorités quant à l'aide et le soutien aux jeunes chômeurs lesquels ne croient plus aux promesses des pouvoirs publics», avait-il tonné.
A contrario, le directeur général de l'Office national des statistiques (ONS), Mounir Khaled Berrah, condamne de la sorte les «allégations », selon lui, de quelques associations nationales et d'organismes internationaux qui récusent la véracité des chiffres officiels algériens.
Il a déclaré avant-hier que les données statistiques officielles de l'Algérie sont reconnues par toutes les instances mondiales. «Les données statistiques officielles de l'Etat algérien font référence à des normes universelles et sont reconnues par les plus hautes instances internationales », a-t-il affirmé.
En extrapolant et en théorie, le taux de chômage que l'ONS ajusté à hauteur de 10 % n'a, pour le reste, convaincu personne parmi les élus de l'APN et encore moins les citoyens. Toutefois, le 1er responsable de l'ONS a avoué que des rapports et bilans enregistrent des déficiences et des lacunes, à cause du manque de coordination entre les différents organismes de l'Etat.
Selon lui, ces organismes délivrent souvent à l'ONS des informations inexactes sur leurs programmes, leurs plans d'actions et leurs bilans.
Intervenant devant les membres de la Commission des affaires économiques, du développement, de l'industrie, du commerce et de la planification à l'APN, le même directeur a affirmé que l'Algérie, déjà membre au sein de plusieurs instances et organisations internationales en matière de statistiques comme le Système général de diffusion de données (SGDD), compte renforcer ses références de transparence en s'inscrivant prochainement à la Norme spéciale de diffusion de données (NSDD). «Cela démontre que les critères statistiques adoptés par l'Algérie font référence à des normes universelles et sont reconnues par de hautes institutions internationales à l'image du Fonds monétaire international (FMI) et le Bureau international de travail (BIT)», a-t-il scandé.
Selon le patron de l'ONS, la crédibilité des données diffusées par le système national des statistiques «n'a jamais été critiquée ou contestée à l'échelle internationale».
Il a ajouté que ces mêmes données sont reprises par des institutions internationales comme le FMI ou le BIT dans l'élaboration de leurs rapports ou notes de conjoncture. Interrogé par des membres de la Commission sur la méthodologie de collecte d'informations statistiques nationales, M. Berrah a expliqué que les chiffres produits par l'Office «sont calculés sur la base d'enquêtes menées auprès d'échantillons représentatifs à travers le territoire national».
Les chiffres et données relatifs, entre autres, à la situation socio-économique du pays (PIB, inflation, emploi, chômage) ont été élaborés à travers cette méthodologie, a-t-il expliqué.
Il faut savoir que le SGDD a été créé par le FMI en 1997 pour les pays membres dotés de systèmes statistiques moins développés afin de servir de cadre pour évaluer les améliorations nécessaires des données statistiques.
Quant à la NSDD, elle a été mise en place en 1996 pour aider les pays membres du Fonds qui ont accès aux marchés internationaux de capitaux à communiquer des données économiques et financières au public.
L'ONS a besoin d'effectif
Actuellement, l'ONS qui compte quatre directions régionales (Alger, Oran, Constantine et Ouargla) et deux bureaux locaux (Annaba et Béchar), emploie 556 cadres et agents en plus de jeunes universitaires engagés à l'occasion de grands recensements et enquêtes comme le Recensement général de la population et de l'habitat en 2008 (RGPH), a indiqué M. Berrah. Selon lui, le nombre actuel d'employés demeure insuffisant par rapport à l'envergure des missions assignées à l'Office.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.