Un remplaçant pour Ouyahia    Les étudiants ne désarment pas    Les avocats en grève aujourd'hui    Sonatrach revoit ses ambitions d'investissement à la baisse    8 opérateurs ont la mainmise sur le marché du médicament en Algérie    Démantèlement d'un réseau spécialisé dans la fuite d'argent vers l'étranger    En quête de modularité    En l'absence des titulaires    Sikazwé au sifflet    Belmadi maintient la pression sur ses troupes    Kalu, victime de déshydratation, apte à rejouer «à 100%»    Houassi invite les actionnaires à une réunion    Plusieurs festivités au menu    «Il n'y a pas de volonté politique de lutter contre la drogue»    Plusieurs agresseurs d'automobilistes appréhendés    La Fondation Casbah condamne    Qui protège la députée de la "honte" ?    Plan bleu de l'ETUSA : 17 dessertes vers les plages de la capitale    Drame à Azeffoun : Trois adolescents meurent noyés à Aït Chaffaâ    CAF - Supporters expulsés d'Egypte: La FAF écope d'une sanction financière    L'immonde troc proposé aux Palestiniens à Bahreïn    Chlef: Comment prévenir les feux de forêts    Appel à «mettre un terme» à la «grave dérive» que vit le FFS    Coupe d'Afrique des nations: La vente des récepteurs satellitaires et des téléviseurs boostée    LA PRIMEUR A L'HISTOIRE    Tribune - Les discours de haine embrasent le monde    La démocratie est la solution    Ouled Gacem (Oum El Bouaghi)    Signature d'une charte d'exploitation des nappes souterraines    D'énormes potentialités    Trump annonce des sanctions «dures» visant le Guide suprême iranien    Les propriétaires d'exploitation agricole réclament l'électrification agricole    Assassinat d'un jeune homme    Le HCA plaide pour la suppression de l'aspect facultatif    Un art, un sport de compétition et une thérapie    Toufik Hamoum à la tête d'un conseil technique    Mauritanie : El-Ghazouani élu président, l'opposition conteste    Crise anglophone au Cameroun : La difficile équation d'un dialogue à plusieurs inconnues    Guerre commerciale avec les USA : Comment pourrait répliquer la Chine à cette escalade ?    Ecole supérieure des blindés de Oued Chaâba (Batna) : Sortie de six promotions    Transfert : Billel Dziri nouvel entraîneur de l'USM Alger    Salon du Bourget : L'A321 XLR, le " game-changer " d'Airbus débute sa carrière en fanfare    Bourses : Les actions en Europe varient peu dans un climat prudent    Deux nouvelles attaques meurtrières dans le Nord    Les étudiants toujours mobilisés    Gaïd Salah en visite, à partir d'aujourd'hui    L'opposition en conclave le 6 juillet    Qui a trompé l'agence Sputnik ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les données statistiques de l'Algérie reconnues par les instances internationales
Publié dans Algérie Presse Service le 27 - 12 - 2010

Les données statistiques officielles de l'Algérie "font référence à des normes universelles" et sont reconnues par les plus hautes instances internationales, a affirmé lundi à Alger le Directeur général de l'Office national des statistiques (ONS), Mounir Khaled Berrah. S'exprimant devant les membres de la Commission des affaires économiques, du développement, de l'industrie, du commerce et de la planification à l'Assemblée populaire nationale (APN), M. Berrah a affirmé que l'Algérie, déjà membre au sein de plusieurs instances et organisations internationales en matière de statistiques comme le Système général de diffusion de données (SGDD), compte renforcer ses références de transparence en s'inscrivant prochainement à la Norme spéciale de diffusion de données (NSDD).
"Cela démontre que les critères statistiques adoptés par l'Algérie font référence à des normes universelles et sont reconnues par de hautes institutions
internationales à l'image du Fonds monétaire international (FMI) et le Bureau international de travail (BIT)", a souligné M. Berrah. Le SGDD a été créé par le FMI en 1997 pour les pays membres dotés de systèmes statistiques moins développés afin de servir de cadre pour évaluer les améliorations nécessaires des données statistiques. La NSDD a, quant à elle, été mise en place en 1996 pour aider les pays membres du Fonds qui ont accès aux marchés internationaux de capitaux à communiquer des données économiques et financières au public. Selon le patron de l'ONS, la crédibilité des données diffusées par le système national des statistiques "n'a jamais été critiquée ou contestée à l'échelle internationale".
Il a ajouté que ces mêmes données sont reprises par des institutions internationales comme le FMI ou le BIT dans l'élaboration de leurs rapports
ou notes de conjoncture. Le directeur général de l'ONS a, en outre, annoncé qu'une enquête nationale sur la dépense consommation des ménages vient d'être lancée récemment et dont les résultats devraient être connus courant 2011 . Interrogé par des membres de la Commission sur la méthodologie de collecte d'informations statistiques nationales, M. Berrah a expliqué que les chiffres produits par l'Office "sont calculés sur la base d'enquêtes menées auprès d'échantillons représentatifs à travers le territoire national". Les chiffres et données relatifs, entre autres, à la situation socio-économique du pays (PIB, inflation, emploi, chômage) ont été élaborés à travers cette méthodologie, a-t-il expliqué sur point.
Actuellement, l'ONS qui compte quatre directions régionales (Alger, Oran, Constantine et Ouargla) et deux bureaux locaux (Annaba et Bechar), emploie
556 cadres et agents en plus de jeunes universitaires engagés à l'occasion de grands recensements et enquêtes comme le Recensement général de la population
et de l'habitat en 2008 (RGPH), a indiqué M. Berrah. Selon lui, le nombre actuel d'employés demeure insuffisant par rapport à l'envergure des missions assignées à l'Office.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.