Coupe de la Ligue: le NAHD, l'OM et le NCM passent en 8es de finale    Décès d'Idris Deby : l'Algérie suit avec une grande préoccupation les événements en cours au Tchad    Le Conseil de sécurité appelé à accélérer la décolonisation du Sahara occidental    MCA : Brahmia, nouveau président    Lancement de l'opération de vaccination anti-covid dans les wilayas et les institutions sahraouies    Nette hausse des exportations gazière au 1er trimestre 2021    Le pari électrique officialisé    Sûreté nationale: installation de nouveaux chefs de sûreté de wilayas    Nahda participera avec une trentaine de listes    Le soutien continu de l'Algérie aux efforts visant l'unification des rangs en Libye réaffirmé    Le front anti-Rachad se consolide    Constantine: réception du tunnel de Djebel Ouahch "durant l'année 2025"    Ceferin fustige    Mourinho n'est plus entraîneur des Spurs    Délocalisation de l'AGE bis de la FABB à l'ESSTS    Hausse des prix : Rezig évoque les «spéculateurs»    Accidents de la route: 25 morts et 1322 blessés en une semaine    Gâteau de crêpes    Mécontentement    Naïma Ababsa    "Les stocks des produits alimentaires ont atteint un niveau rassurant"    Communiqué de Liberté    "Cessez la répression et libérez les détenus !"    L'AUTRE COUP BAS DE LA CAF    Relaxe pour Fodil Boumala    Que décidera Macron ?    Un sans-papiers algérien expulsé de France    Seaal dans le viseur des pouvoirs publics    La mercuriale en roue libre    Campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Les travailleurs de l'ETRHB veulent sauvegarder leur entreprise    Le greffon de la liberté    Pour une valorisation des ressources archéologiques    Tamazight avance doucement, mais sûrement    Sidi Bel Abbès : La prolongation du couvre-feu asphyxie les commerçants    Création de dix nouvelles wilayas: «Aucun changement dans les frontières territoriales»    Une bonbonne de gaz explose : incendie, deux blessées et des dégâts    LE RAMADHAN A BON DOS    Hadj Merine ne s'enflamme pas    L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    La Tunisie secouée par la pandémie    Le gouvernement examinera le projet en juin prochain    Boumala victime de son paradoxe    Brèves    Le spectacle vivant réclame des aides    «Chaque rôle apporte un plus...»    HCA: Une célébration dans la fierté    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pêche : Le projet de jumelage Algérie-UE a abouti à une stratégie de recherche à l'horizon de 2020
Publié dans Le Financier le 27 - 06 - 2014

Le projet de jumelage algéro-européen dans la pêche et les ressources halieutiques a abouti, au bout de deux ans, à l'élaboration d'une stratégie de recherche qui va accompagner la nouvelle feuille de route du secteur à l'horizon 2020, a indiqué à Alger le ministre Sid Ahmed Ferroukhi.
Un travail intense a été fait par des experts nationaux et européens pour arriver à élaborer une stratégie et un programme de recherche opérationnel pour le secteur de la pêche et des ressources halieutiques», a indiqué le ministre lors de la cérémonie de clôture du projet de jumelage avec l'UE. Initié en 2012, le projet est inscrit dans le cadre du programme d'appui à la mise en oeuvre de l'accord d'association (P3A) portant sur le renforcement des capacités du Centre national de recherche et de développement de la pêche et de l'aquaculture (CNRDPA). Le plan de recherche devrait aider le secteur à élaborer sa nouvelle feuille de route qui va orienter les investissements du secteur et accompagner techniquement les activités économiques de la pêche de l'aquaculture durant le prochain plan de développement (2015-2019), a expliqué M. Ferroukhi, qualifiant les résultats de ce projet de «très positifs». Il est prévu également de dynamiser les réseaux de chercheurs et universitaires autour du secteur afin d'accompagner le programme des investissements qui concerne aussi bien la pêche marine que l'aquaculture. Le directeur général du P3A, Abdelaziz Guend, a souligné, pour sa part, qu'»une expertise de qualité a été mise à la disposition des responsables du secteur de la pêche notamment ceux du CNRDPA pour qu'ils puissent jouer leur rôle d'accompagnateurs de la stratégie de développement du secteur». Parmi les priorités de recherche de la nouvelle feuille de route, les responsables du secteur ont cité le suivi de la dynamique des écosystèmes exploités par la pêche pélagique et démersale et le développement de l'aquaculture marine et continentale. Il s'agit aussi de faire des recherches sur les ressources vivantes aquatiques et l'interaction entre le milieu et la ressource et suivre la dynamique des systèmes d'exploitation par l'analyse des filières, la commercialisation et les aspects socio-économiques. Le Centre pourra aussi donner son avis scientifique sur les outils de gestion de la ressource notamment sur le repos biologique, les aires maritimes protégées et la gestion de l'effort de pêche. Il est aussi attendu de ce projet de jumelage qu'il aide la communauté scientifique algérienne à développer ses recherches qu'elle effectue à travers le bateau de recherche algérien. «L'Algérie doit disposer d'un organisme de recherche de premier plan en Méditerranée pouvant répondre, à la fois, aux attentes des professionnels et de l'administration et prendre sa place dans la communauté scientifique régionale. C'est un objectif qui pourrait prendre cinq à dix ans, mais le projet de jumelage a mis le CNRDPA sur de bonnes rails», a indiqué, pour sa part Philippe Ferlin, chef de projet principal «Accord de consortium France-Italie».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.