Tiaret : Des cadres des Domaines, du Cadastre et de la Conservation foncière devant la justice    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Les aliments à ne jamais mélanger avec des sodas    Le FC Barcelone boucle le départ d'André Gomes    Kamélia Arezki sur le podium    Arts martiaux : De l'or pour Ryma Iazourene    Nouvelles d'Oran    Es Sénia : Cinq enfants mordus par un chien errant    Hôpital Aïn Larbi à Guelma : Des sages femmes protestent devant la DSP    Gaïd Salah met en garde contre un vide constitutionnel    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Attribué en tant qu'actifs résiduels de l'ex-Edipal: Un foncier communal concédé pour un projet promotionnel récupéré    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    USM Alger: Kaïs Yaâkoubi ne viendra pas    JSM Tiaret: Une démarche peu convaincante    Protocole d'entente entre l'université Oran 1 et la firme canadienne SAJE: La 6ème session consacrée à la pratique de la gestion-conseil    Les étudiants réclament un «Etat civil»    Le tour de main des mages    Aéroport d'Alger: 30.000 euros et 16.000 dollars interceptés    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    Ils allaient servir d'aliment de bétail: Plus de 100 quintaux de farine saisis    Une amitié de voisinage et une coopération régionale    Comité bilatéral stratégique algéro-malien: La contribution de l'Algérie saluée    L'ancien officier supérieur, Mohamed Khalfaoui estime : "Nulle sortie de crise n'est envisageable sans dialogue et mutuelles concessions"    Selon des experts économiques : La persistance de la crise politique affectera négativement l'économie nationale    Urgence au dialogue consensuel    L'appel lancé par sept partis de l'opposition    La justice se penche sur les dossiers du secteur    Début des inscriptions le 20 juillet    6 lourds griefs retenus par le Tribunal    AFFAIRE SOVAC : Ouyahia face à une nouvelle affaire de corruption    Le Conseil de la concurrence revendique une autonomie    Serraj refuse tout dialogue avec Haftar    «La corruption n'est pas un phénomène, c'est un système qu'il faudrait changer»    Belmadi : "Il y a encore des choses à parfaire"    Manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011» : Le chapiteau de tous les scandales    Le sujet de lettres arabes fait polémique    sortir ...sortir ...sortir ...    La judicieuse combinaison entre mémoire et histoire    Les deux faces d'un même dollar    Sant' Egidio bis?    Requête pour un réarmement moral de l'Algérie    Sénégal : Le "dialogue national" engagé, "nécessaire" ou "jeu de dupes"?    Foire internationale d'Alger : Ouverture de la 52e édition ce mardi avec la participation de 15 pays    Mohamed Morsi meurt pendant son procès    Seat algérie : main-d'oeuvre gratuite pour la première vidange    Rajoelina obtient la majorité absoluedes députés    130 millions DA pour l'aménagement de lazaouia de Sidi Cheikh    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Djeniene Bourezg relance son processus de développement
Naâma
Publié dans Le Maghreb le 10 - 01 - 2007


Située au sud du chef-lieu de la wilaya de Naama, la commune de Djeniene Bourezg, a relancé ces trois dernières années, et d'une manière progressive, son processus de développement local grâce aux différents programmes dont elle a bénéficié, notamment, en matière d'amélioration des revenus des familles rurales. Totalisant 5200 habitants répartis entre cinq agglomérations de la commune et les villages de "R'kinat", "Hadj Mimoune", "Hadjrat El M'guil", "Rosfa" et "Ain Amrane", cette collectivité a accordé la priorité à la prise en charge de la réalisation de réseaux d'alimentation en eau potable (AEP) et d'assainissement, ainsi qu'au raccordement électrique, à l'aménagement urbain, au désenclavement, à l'ouverture de pistes et autres actions de développement. En dépit de ces efforts, Djeniene Bourezg, commune frontalière considérée comme l'un des symboles de la guerre de Libération nationale, durant laquelle ses montagnes ont été le cadre de grandes batailles contre l'occupant, a besoin de plus d'intérêt et de renforcement de son développement pour faire face aux "dures" réalités et dépasser ses insuffisances dans plusieurs domaines, soulignent ses responsables. Entre autres actions susceptibles de contribuer à la redynamisation de cette région, il est cité la rénovation du réseau routier, le désenclavement des villages de la bande frontalière, la lutte contre la contrebande de cheptels, la relance des élevages camelin et caprin, outre, la mise à disposition de ressources hydriques pour l'irrigation agricole le long des oueds, et l'exploitation de l'ardoise utilisée dans les constructions. Cette commune a pris en charge ces préoccupations en tentant de répondre aux besoins de ses habitants, dont 47 %sont des nomades vivant dans les environs de la bande frontalière, par le biais d'actions visant l'aplanissement des contraintes et difficultés quotidiennes. Dans ce contexte, la mise en valeur agricole, la commercialisation de camelins et de dattes, ainsi que la lutte contre la contrebande et l'exploitation des gisements d'ardoise, constituent autant de facteurs générateurs de ressources financières pour répondre aux besoins des jeunes sans emplois qui représentent un taux de 75 %de la main d'oeuvre active, selon les services concernés. Les opérations du programme de relance économique ont ciblé, depuis l'exercice 2001, le désenclavement des différentes agglomérations. Celles-ci ont touché, également, la lutte contre l'avancée du désert et la fixation des dunes, la réalisation d'études hydrologiques de la nappe phréatique et la qualité des eaux souterraines, l'aménagement des pistes et le déminage des explosifs datant de l'époque coloniale. Par ailleurs, et dans l'optique de fixer les populations de cette région steppique sur leurs terres, 300 aides à l'auto construction ont été octroyées, en plus de la réalisation de cinq forages profonds d'un débit de 10 l/s destinés à l'AEP et à l'irrigation agricole. Ces actions ont été également accompagnées de travaux de raccordement aux réseaux de téléphonie avec un centre numérique de 512 lignes, de raccordement électrique pour 12 lotissements et quatre périmètres de mise en valeur agricole. De nouvelles infrastructures socio-éducatives et sportives (écoles, annexes administratives, un bassin de natation et un club Internet), parachèvent ce programme. Toutefois, les habitants de la commune de Djeniene Bourezg relèvent que ces opérations doivent être accompagnées par des actions de protection des centres ruraux contre les crues d'oued, la collecte des eaux superficielles et la réexploitation des djboubs pour l'abreuvement du cheptel. Les doléances de la population vont dans le sens du renforcement des actions des projets de plantations arboricoles, d'extension de palmeraies, d'oliveraies, et d'apport en aliments du bétail. Ils signalent, aussi, la faiblesse de l'exploitation de la laine, tout en souhaitant la préservation des pâturages et des espèces ovines, à l'instar de la race "El Deghma" et "Ras El Hamra", en voie de disparition du fait de la contrebande. Cependant, le secteur de l'agriculture a été renforcé dans cette commune, note-t-on, par la mise en exploitation d'une ferme de 70 ha et la plantation de quelque 60 ha en palmiers de divers types tels que le Feggous, Degla Hamra et Degla Baydha dans le périmètre agricole "Alaoui", pour un investissement de 12 millions de dinars. Ce périmètre de concession agricole, générant 15 postes d'emploi permanents, enregistre, aussi, des travaux de forage, d'équipement de deux puits et autres pour un investissement supplémentaire de 36 380 000 DA.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.