Les candidats soulignent la nécessité de renforcer le front interne pour préserver la stabilité de l'Algérie    Une délégation de l'APN prendra part à l'Eucoco    Bale, la réponse de Marca ! (Photo)    CRB : Amrani «Je ne parlerai pas d'un autre club, je respecte ma profession»    Deux individus appréhendés à Relizane et El Taref pour tentative de ralliement aux groupes terroristes    Nouveau Gouvernement tunisien: Ennahdha s'oppose à la participation de certains partis    Bengrina s'en prend à l'opposition    «Les rassemblements contre les élections sont antidémocratiques»    Des partisans du président agressent des opposants    Sonatrach renouvelle avec le français Engie    L'homme d'affaires Omar Allilat incarcéré à El Harrach    Egypte-Côte d'Ivoire en finale    Les chapeaux connus    2 représentants de la Fifa à Alger    Fin de la phase aller le 18 décembre    Velud a testé les jeunes joueurs    Il y a tromperie sur la marchandise    «Les maladies professionnelles, l'affaire de tous»    Des mises en demeure aux enseignants grévistes    De nouvelles structures pour le secteur de la santé    Plongée dans l'univers d'Amadeo Modigliani    ACTUCULT    Réunion du Gouvernement: plusieurs projets de décrets exécutifs examinés    Ligue 2 (13e j): l'OM freiné à Oran, le WAT se rapproche    Israël ferme des organisations palestiniennes à El-Qods occupée    L'ANIE se renforce par une plateforme électronique de surveillance des élections    Présidentielle 2019: paroles de candidats au quatrième jour de la campagne    Se disputer avec soi-même    Hai Nedjma: Saisie de 210 comprimés psychotropes    El Hamri: Des familles recasées dans une école sous la menace de l'amiante    Chlef: Plus de 14.000 nouveaux électeurs inscrits    Université / Emploi : l'autopsie    Quand le «pays inutile» se souvient de l'Algérie utile !    La grogne d'un peuple n'est pas un projet politique, c'est la nécessité d'en construire un    VENT(S) DE LIBERTE    Une vingtaine de stands attendent de potentiels acquéreurs    Marche de soutien à l'organisation des élections    Cela s'est passé un 28 juin 1835 : la bataille d'El-Megta'â    James Ellroy : «Bien-sûr que je suis un génie»    Ouargla : Le moineau blanc observé pour la première fois à Touggourt    Futures gares de péage : Mise en service courant 2021    L'Algérie peut rééquilibrer son économie    La police anti-émeute disperse des manifestants    Mali : 24 soldats et 17 jihadistes tués dans des combats    Zimbabwe: La Chine accuse Harare de " sous-estimer " l'importance de son aide financière    Législatives au Cameroun : Le SDF y participera, mais à certaines conditions    Recettes douanières: Hausse de plus de 5% durant les 9 premiers mois de 2019    Forum de l'Unesco: Rabehi relève l'importance accordée par l'Algérie à la culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'apiculture à l'honneur à Oum El-Bouaghi
La wilaya organise son 1er salon du miel
Publié dans Le Maghreb le 10 - 07 - 2008


Le premier salon consacré au miel et ses dérivés se poursuit à Oum El-Bouaghi. Plusieurs wilayas participent à cette manifestation, haute en couleur et surtout en saveur. L'apiculture, cette science millénaire, a de tout temps intéressé l'homme. En tout, ce sont 25 stands d'exposition que le visiteur pourra découvrir. Les apiculteurs exposants sont venus d'Alger, Blida, Tizi Ouzou, Annaba, Skikda, Khenchela, Mostaganem et bien sûr de la wilaya organisatrice de la manifestation. Ce qui est intéressant c'est l'éventail des différents miels produits par les pépinières de ruchers. Les apiculteurs de Tizi Ouzou proposent un grand choix de miel : du miel de sainfoin, de montagne, d'oranger, de jujubier, de lavande et de forêt. On peut découvrir du miel d'eucalyptus, de romarin, de fleurs, de thym… Chaque miel a son propre goût et sa propre couleur. L'occasion est aussi donnée au public pour qu'il s'initie à l'élevage des abeilles, à la préservation de leurs essaims, surtout en périodes glaciale ou de sécheresse, où les apiculteurs doivent redoubler de soin pour éviter aux abeilles une mort certaine. C'est dire que l'élevage des abeilles requiert une attention et des soins de tous les instants. Un apiculteur a relevé que le manque de moyens et d'aides de la part de l'Etat pénalise cette forme de culture. C'est ce qui fait que la production mellifère en Algérie est insuffisante, eu égard à la forte demande. En réalité, les difficultés de la filière apicole sont multiples. Victime de la marginalisation, ou encore du bouleversement du climat et de l'usage intempestif des insecticides, les raisons qui font peser une menace certaine sur l'abeille et l'activité apicole sont nombreuses. Sale temps donc pour Apis Mellifica (nom latin de l'abeille mellifère) laquelle, par un complexe processus d'inversion des sucres butinés dans la nature, produit le miel, ce nectar des dieux aux mille vertus, très recherché pour ses effets thérapeutiques avérés. Produit à partir d'une seule variété de fleurs (miel unifloral) ou de fleurs variées (miel “toutes fleurs”), le miel dont la teinte varie à température ordinaire d'un ton incolore au brun sombre, nargue du haut de ses 3 500 dinars le litre (prix moyen) le consommateur. Ce prix donnant le vertige est, à lui seul, symptomatique de l'état de déliquescence qui affecte la filière apicole qui n'en finit pas de broyer du noir. Quoiqu'il en soit, le miel reste un produit prisé malgré sa cherté. Ce sont surtout les propriétés médicinales du miel qui intéressent les consommateurs. En effet, le miel, avec ses immenses vertus combat de nombreuses maladies. Si le miel de sainfoin régule le rythme cardiaque, celui provenant d'eucalyptus guérit les diarrhées, alors que celui de la lavande combat l'anémie et l'anorexie. Utilisés même en guise de fortifiants, le miel ou encore la gelée royale restent ainsi, et ce depuis des lustres, des produits apicoles très demandés.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.