Cour d'Alger : Ali Ghediri condamné à 4 ans de prison ferme    Le renforcement des capacités de combat de l'armée sahraouie, une des priorités pour 2022    Football / Algérie : Djahid Zefizef nouveau manager général des Verts    Education: la suspension des cours prolongée jusqu'au 5 février prochain    Chaalal met en avant la volonté politique de renforcer les relations culturelles entre les peuples algérien et égyptien    Entreprise portuaire de Skikda: hausse de 5% du volume des activités en 2021    Sétif: démantèlement d'un réseau international spécialisé dans le trafic de drogue dure    Maroc: le déficit budgétaire dépasse 7,6 milliards de dollars en 2021    Covid-19: l'urgence de se faire vacciner réitérée par le Pr Rachid Belhadj    L'Algérie envoie une 4ème cargaison d'aides humanitaires au Mali    Les médicaments prescrits dans le protocole thérapeutique disponibles    JSK - Royal Leopards de nouveau annulé    Le Maroc et le Sénégal passent en quarts de finale    Le Chabab réussit la passe de trois    Une politique difficile à mettre en œuvre    L'information locale au centre des préoccupations    Mohcine Belabbas de nouveau devant le juge aujourd'hui    Quand les plans de l'AEP font défaut    Un casse-tête chinois    Quel avenir pour la force Takuba au Mali ?    Des enjeux plus grands qu'un sommet    Le procès du groupe Benamor à nouveau reporté    Les secrets du président de la FIFA...    «On reviendra plus forts... Soyez en sûrs»    Le refus de remplacement des candidats rejetés suscite l'ire des partis    La 1ère édition à Constantine en mai prochain    50 pièces de monnaie rares saisies à el Ogla    Loi de finances 2022 revue et corrigée : après les avocats, à qui le tour ?    Chlef: Un complexe sportif pas comme les autres    Dans la vie, rien n'est acquis une fois pour toutes    Promotion des enseignants aux grades supérieurs: Le Snapest boycotte le concours    Es-Sénia: Le service des cartes grises fermé à cause de la Covid-19    Jungle/Pub sur Internet ?    L'Afrique ou les changements anticonstitutionnels    Tlemcen: Des habitants attendent toujours leur livret foncier    Les Français accepteraient-ils d'être gouvernés par un président raciste ?    Albert Cossery : l'écrivain égyptien de l'indolente paresse et de la douce allégresse (1/3)    Le Tchad et la Libye veulent raffermir leurs relations bilatérales    Un challenge au sommet de l'UA    Messi penserait à un retour au Barça    «Le pays est toujours ciblé»    Les preuves du complot    Le temps de l'efficacité    Les APC sans majorité absolue débloquées    L'Algérie redessine les contours de la région    Fermeture des espaces culturels    L'illusion d'un eldorado européen    Rachid Taha au coeur de l'actualité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



El-hammadia, une daïra en pleine mutation
Bordj-Bou-Arréridj
Publié dans Le Maghreb le 08 - 11 - 2008


Les grands changements qui s'opèrent au niveau des quatre communes (El-hammadia, Rabta- K'Sour et El-Euch) formant administrativement la daïra de El-Hammadia, située à une dizaine de kilomètres au sud du chef-lieu de wilaya Bordj- Bou -arreridj, ont été passés en revue lors du conseil exécutif de la wilaya, qui s'est tenu en dehors de son siége habituel (siége de la wilaya). Pour cette fois-ci, le wali de Bordj-Bou-Arreridj, a choisi la localité de Toubou dans la commune de K'sour pour organiser la réunion de son exécutif en présence des élus locaux des quatre communes de la daïra de El-hammadia. Ce conseil exécutif élargi aux conseils consultatifs de ces communes et aux représentants de la société civile, a été marqué par l'intervention du chef de la daïra de El-hammadia. Ce dernier dans un exposé par l'image et par les chiffres, a rendu compte de la dynamique de développement enregistrée dans sa circonscription depuis 1999. Les sommes cumulées affectées à ce développement sont impressionnantes plus de 731 milliards de centimes. Les grandes rubriques étant les routes, les ouvrages d'art, l'alimentation en eau potable, l'assainissement, l'électrification rurale ayant atteint un taux variant entre 70 et 85 %. Le désenclavement a atteint dans cette région un sommet satisfaisant, malgré ce qui reste à faire a reconnu le chef de la daïra. Dans le domaine de la santé, on note une couverture satisfaisante avec un centre de santé ou une salle de soins dans chaque localité et une polyclinique pour chaque chef-lieu de commune. Le réseau du gaz naturel atteindra en 2009, une couverture de 40 %. L'extension de ce produit à la campagne a fait dire au wali de Bordj-Bou-Arreridj " ce n'est plus le gaz de ville mais le gaz rural ". En effet, deux projets sont en cours de réalisation à Oued-Lakhdar (El-Hammadia) et Rabta. Les localités de Mechta-Fatima (siége de la nouvelle zone industrielle), El-Euch et Toubou sont programmées pour le début de l'année 2009. Le secteur de l'éducation nationale n'est pas en reste puisque la daïra de El-hammadia compte le plus grand nombre d'écoles primaires, des CEM et cinq établissements du secondaire. Dans le cadre du programme complémentaire des Hauts-Plateaux, chaque chef-lieu de commune a été doté d'une bibliothèque. Le chef-lieu de la daïra, El-Hammadia a connu une métamorphose totale à la faveur du programme quinquennal et celui des Hauts-Plateaux. Selon le rapport présenté, il s'agit de réalisations à outrance avec notamment, un complexe sportif, une crèche, un caserne pour la protection civile, une siége pour la sûreté de daïra, une gare routière (la première à travers la wilaya), un polyclinique, 400 logements sociaux, une double voie, un foyer de jeunes, sans oublier la création du nouveau pôle industriel de Mechta Fatima inscrit dans le cadre du programme du président de la République sur une superficie de 400 hectares extensible à 600 hectares et dont les travaux sont en cours de réalisation. Les présidents d'APC ont mis dans leur intervention, l'accent sur certains secteurs qui restent à satisfaire dont principalement l'extension du réseau d'AEP et de l'assainissement, le problème des inondations notamment à El-Euch et El-hammadia. Le wali a tenu à ce que les représentants de la société civile s'expriment au cours de ce conseil exécutif, ils ont été unanimes à reconnaître l'effort de développement qu'enregistre leur commune respective. Nombreux ont été ceux parmi les intervenants qui ont rendu un hommage au wali de Bordj-Bou-Arreridj pour sa politique volontaire de développement préférant un futur meilleur pour la région. Un intervenant dira au Wali " votre stratégie dans la dynamique de notre daïra a été d'abord une connaissance du mouvement global de la société et des conditions de sa transformation, nous vous sommes très reconnaissants de nous avoir associés depuis votre arrivée à la tête de la wilaya de Bordj-Bou-Arreridj au développement local, tant le contact et la communication avec le citoyen sont vos principes ". Prenant la parole le chef de l'exécutif de la wilaya qui était accompagné du président de l'APW et des membres du conseil de sécurité de la wilaya, s'est dit très satisfait des transformations enregistrées au niveau des quatre communes et ayant touché tous les secteurs. "Cet effort collectif se distingue aujourd'hui avec la nette amélioration des conditions de vie des citoyens dans les localités les plus reculées à l'image de Tihamamine, Ouled-Aïssa, Oumédissa, Fedj, Ghafsitane, K'sour Tazrout etc". Le wali s'adressant notamment aux présidents d'exécutifs communaux, estime qu'il faut déjà raisonner sur le prochain programme quinquennal 2009/2013. De telle sorte qu'un choix soit fait dès maintenant et que les projets d'ici à cette date, constituent les marches d'un escalier qui déterminera un ensemble cohérent dans cinq ans. Il rappellera que les directives du président de la République qui servent de préface au prochain plan quinquennal, tracent un tableau lucide des distorsions engendrées par le récent boom économique et fixent les principes de corrections à envisager et d'apporter des solutions nouvelles, originales, aux problèmes économiques et sociaux pour que puissent être satisfaites, rapidement, les légitimes aspirations de la population, déclara-t-il. Ajoutant que c'est à cette tâche que devront désormais s'atteler les élus locaux pour répondre aux attentes des citoyens. Le wali, vu la déclivité élevée des terres agricoles dans les communes de El-Euch et K'sour, a souligné que la principale activité économique dans ces zones montagneuses, demeure l'arboriculture dominée actuellement par quelques vergers d'oliviers. Aussi, il insista auprès des responsables de l'agriculture et des forêts pour promouvoir la culture de l'olivier dans ces deux régions. Il indiquera à cet effet que l'Etat encourage financièrement le monde rural à repeupler les superficies, c'est précise-t-il, là des directives du président de la République, M Abdelaziz Boutéflika en matière de développement rural. La matinée, le représentant du gouvernement lors de sa rencontre avec les citoyens de Tihamamine pour le lancement d'un grand projet d' AEP, a annoncé le projet de mise en valeur dans cette localité portant sur une superficie de 350 ha et qui sera suivi de distribution de plants. A l'issue de ce conseil exécutif, les représentants de la société civile des communes de El-hammadia, Rabta, El-Euch et k'sour, ont exprimé au wali toute leur satisfaction quant à la décision prise par le président de la République d'amender la constitution. Ils saluent la démarche du chef de l'Etat introduisant les innovations et davantage de garanties aux fondements de l'identité nationale, l'histoire et les composantes de la mémoire commune du peuple. Nombreux ont été les citoyens qui ont rencontré le wali à Merdj-Omrane, El-hammadia, Rabta, El-Euch, Tihamamine, Hama, Toubou etc. pour lui exprimer leur désir d'un nouveau mandat pour le président Abdelaziz Boutéflika.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.